lundi 22 janvier 2018

CHARLEY DAVIDSON - Tome 11 : Onze tombes au clair de lune


Darynda Jones
Les Editions Milady (2017)
Sortie originale 2016
377 pages 

Synopsis :
Pour Charley Davidson, une journée typique comprend des maris infidèles, des personnes disparues, des hommes d'affaires véreux... et des démons, des dieux maléfiques et des gens morts. Beaucoup, beaucoup de gens morts. Détective privé à temps partiel et Faucheuse à plein temps, Charley doit également apprendre à vivre avec sa nouvelle condition de déesse toute-puissante et mère de la sauveuse de l'univers. Les forces de l'enfer sont prêtes à tout pour la détruire, et entre les morts qui l'entourent et ceux qui voudraient la voir morte, Charley a fort à faire. Mais avec le fils de Satan à ses côtés, la Faucheuse pourrait bien avoir le dernier mot.


« Je pouvais me dématérialiser et tenter de rebrousser chemin mais, avec ma chance habituelle, je risquais d’atterrir en plein milieu d’un camp d’entraînement de terroristes, ou d’une prison pour hommes, ou – pire – d’une pub pour serviettes hygiéniques ».

Et nous voici déjà au 11ème tome ! Malgré le fait que nous suivions toujours les mêmes personnages, avec Charley, comme héroïne principale  (bien évidemment !) et bien force est de constater que je ne ressens aucune lassitude et qu’au contraire, j’ai l’impression que chaque tome à venir va être meilleur que le précédent (d’ailleurs, j’attends avec une ENORME impatience le 12ème tome qui sort dans quelques mois ! Lui, je ne vais pas le faire trainer dans ma PAL vu la manière dont se termine Onze tombes au clair de lune)……

Charley Davidson est une faucheuse, elle est donc toujours en contact avec des personnes défuntes mais je dois dire que dans ce tome, il y avait beaucoup d’enfants morts (ou de victimes à venir) et du coup ma lecture été parfois très éprouvante pour moi qui suis hypersensible (si je ne lis pas beaucoup de thrillers, et encore moins quand ça traite de meurtres d’enfants, c’est qu’il y a une raison…). 

jeudi 18 janvier 2018

Heroes


Battista Tarantini
Les Editions Hugo & Cie (2018)
471 pages

Synopsis :
Ont-ils encore le pouvoir d'aimer ? La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu'elle commençait des études de médecine, son cœur l'a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L'organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complètement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s'exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie. Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours. Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n'est pas celui qu'il semble être. Il la fascine, l'attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d'Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer. Au cœur de l'immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?

« Peut-être que la maladie m’a rendue plus sensible. Plus émotive, et égocentrique. Je n’en suis pas moins vaillante. Je dois honorer cette promesse tacite de vivre, établie au moment où le cœur de mon donneur a commencé à battre en moi ».

Après un prologue qui semble être les derniers instants de l’anonyme qui va donner son cœur à notre héroïne, nous suivons ensuite les aventures de Grace, jeune anglaise de 22 ans qui réapprend à vivre depuis sa transplantation cardiaque survenue presque un an auparavant. Sa tante habite en Australie et c’est l’occasion pour elle de se mettre à l’épreuve, de faire un break en s’éloignant de sa famille et de ses amis qui la considèrent comme une petite chose fragile depuis son opération.

C’est avec une valise bourrée de comics américains et de préservatifs que notre jolie rousse va débarquer au pays des kangourous pour rejoindre sa tante Jenna qui habite à Leigh Creek, un petit bled paumé au milieu du désert australien. Au lieu de prendre l’avion à partir de Sydney, Grace va louer une voiture et partir à l’aventure toute seule sur la route pour se mettre à l’épreuve et, manque de chance, elle va tomber en panne…Sous une averse terrible (ce qui est ultra rare dans ce désert, ça commence bien !)….Cela dit, Grace va vite apprécier sa déconvenue en rencontrant Z, un gars mystérieux et bourru qui lui dit qu’il est envoyé par sa tante pour la dépanner (vu qu’il est le propriétaire d’un garage à la sortie de Leigh Creek)….

lundi 15 janvier 2018

SINNERS OF SAINT - Tome 1 : Vicious



L.J Shen
Les Editions Harlequin (2017)
Sortie originale 2016
381 pages

Synopsis : 
Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution  : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…

« Vicious était un être dangereux qui faisait souffrir tous ceux qu’il approchait. Malheureusement, la haine qu’il m’inspirait était prisonnière d’un autre sentiment qui ressemblait à s’y méprendre à de l’amour et que j’avais du mal à étouffer. Mais il ne me briserait pas, ça, je me l’étais juré ».

Narré alternativement des points de vue de l’héroïne et du héros, comme toute romance new adult qui se respecte, ce 1er tome de « Sinner of Saint » m’a fait passer un très bon moment de lecture. Certes, je reste dubitative face à certains comportements de Vicious, le personnage masculin principal de ce roman, notamment quand il s’acharne par pure méchanceté (et pur vice ah ah !) sur notre pauvre Millie au moment de leur adolescence ….

mercredi 10 janvier 2018

COEUR ITINERANT - Tome 2 : Inaccessible


Jane Harvey-Berrick
Les Editions MxM Bookmark (2017)
Sortie originale 2015
300 pages


Synopsis :
Combien de fois peut-on jouer avec ses sentiments ? Quand l'amour nous a démoli, doit-on lui donner une seconde chance ? À quel moment l'optimisme devient-il de la stupidité ? Et que se passe-t-il quand l'homme qu'on aime ne cesse jamais de bouger et de voyager ? Doit-on se dire au revoir ou abandonner tout ce pour quoi on a travaillé et tout ce qu'on a connu jusqu'à maintenant ? Une fête foraine peut-elle devenir son chez-soi ? Oh. Vous pensiez que j'avais les réponses ? Non, désolée. Pas de réponses, juste un bon nombre de questions et un coeur qui aimerait prendre le dessus sur mon cerveau. Une personne peut-elle devenir un foyer ?

« Kes avait besoin de créer de la magie. Il ne pouvait pas le faire dans mon monde. Dans ma routine si calme et bien rangée, Kes était un martin-pêcheur dans une volée de pigeons. Cette prise de conscience soudaine me frappa de plein fouet ».

Cœur itinérant est une romance contemporaine passionnante servie par des personnages passionnés et hauts en couleur. En refermant ce livre, le lecteur se pose inévitablement la question qui turlupine depuis toujours Aimee notre héroïne : Est-ce qu’on peut laisser tomber ses rêves, sa carrière professionnelle, son mode de vie sédentaire pour se lancer sur les routes auprès un homme fier et rebelle, mais aussi casse-cou et trompe-la-mort ?…..Deux prochains tomes sont déjà sortis en VO et concernent les deux amis de Kes : Tucker (tome 3) et Zef (tome 4). J'espère que l'auteure nous donnera de nouvelles d'Aimee et de Kes car ce couple n'est pas près de sortir de ma tête ! 

Je ne suis pas passée loin du coup de coeur ! Ce 2ème tome est vraiment addictif bien que un chouilla moins bon que le tome précédent (vu que nous n'avons plus l'effet de "la découverte")....Il reste cependant très bien écrit et il y a certains passages qui valent leur pesant d'or !!!



dimanche 7 janvier 2018

J'ECOUTE & JE NOTE : France Gall "Débranche"

J'écoute & je note
FRANCE GALL "Débranche"
Année de sortie : 1984


01-Débranche
Mélodie : Dès les première note, nous savons que nous avons ici un tube en puissance. Le tempo est dynamique, grâce à la batterie ultra présente, ainsi que le synthétiseur qui sonne bien "années 80". Le refrain est entraînant et le couplet agréable à écouter. 
Orchestration : Des synthétiseurs, de la batterie et du saxophone pour ponctuer les refrains. Parfait !
Paroles : Nous sommes ici en 1984 mais les paroles sont toujours actuelles. "Rester maîtres du temps et des ordinateurs (...) coupe les machines à rêves, écoute parler mon coeur". Oui, fermez vos putains de smartphones et vivez le moment présent avec les gens en face de vous ! Débranche, toi aussi !
Genre : Synth-pop, variété française
Ma note : 5/5