jeudi 5 décembre 2013

LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE - Tome 7 : L'amant vengeur

J.R WARD 
2012 - Editions Milady
648 pages

Tome 7 de la saga "La confrérie de la dague noire"


Synopsis :
Quand Vhengeance est approché pour tuer le roi des vampires, son mauvais côté meurt d’envie de sauter sur l’occasion. Mais son identité secrète de sympathe est menacée, et il va devoir se tourner vers l’unique lumière de son univers toujours plus sombre : une femelle vampire que la corruption n’a pas atteinte, l’unique chose qui se tienne entre lui et la destruction éternelle.




Attention les filles, y'a du mâle !


Aaaah ! Que dire de ce nouveau tome ? Et bien, pour moi, il est tout simplement excellent ! Mes préférences en matière de héros dans les livres vont aux personnages masculins très viriles mais aussi un peu torturés, qui cachent des blessures secrètes comme Zadiste, Viszs et maintenant....Vhengeance ! Et je dois dire que ce personnage m'a beaucoup touchée car contraiment aux autres mecs au lourd passif de la Confrérie, lui, il continue toujours à subir des sévices et est toujours sur le qui-vive...

La différence avec les précédents protagonistes des autres tomes, c'est aussi que Vhengeance (Rehvenge dans la version US), ne fait pas partie de la confrérie. Il a un lien avec eux car il est le demi-frère de Bella, la shellane de Zadiste et aussi parce qu'il est le patron de la boite de nuit, le Zero Sum....


Cet homme est un vrai truand, dans le sens large du terme puisque dans sa boite de nuit, il prostitue des femmes (il est donc proxénète) et il vend de la drogue (il est donc dealer). Entre parenthèse, il aura été longtemps le vendeur attitré de l'herbe rouge que consommait à foison notre chevelu Fhurie avant que celui-ci laisse tomber toutes ses addictions....(et aussi parce que Zadiste est allé voir Vhengeance pour lui demander de ne plus fournir de drogue à son jumeau...).

Même sans être un vampire, le caractère et les activités hors-la-loi de Vhengeance en font un homme mystérieux, toxique et dont toute jeune femme devrait obligatoirement se méfier !

Et c'est sans compter sur son héritage génétique de Sympathe, une sorte de sous-race de vampires, les sympathes de sang pur sont d'apparence hermaphrodites (pas Vhen, heureusement, puisqu'il métis vampire-sympathe), ils sont sociopathes et s'immiscent dans les pensées des autres pour les manipuler....Il va sans dire que cette sous-espèce peut déplaire aux vampires et c'est pour ça qu'ils ont été exilés dans une colonie au nord du pays (près du Canada) et que tout bon vampire citoyen se doit de les dénoncer s'ils en rencontrent hors de ce territoire à l'écart de tous....



Manque de pot, la maman de Vhengeance se fera violer par un sympathe et Vhengeance sera le fruit ce viol. Cependant, la maman de Vhen a toujours aimé son fils et elle se mariera ensuite avec un vampire (le père de Bella) qui ne sera pas vraiment un cadeau....

Evidemment, notre cher Vhengeance n'a pas du tout envie de révéler aux autres sa demi-nature sympathe (pourtant, nos musclors de la confrérie sont au courant, mais à l'égard de Bella, qui ignore que son frère a un père sympathe, ils ne disent rien afin que Vhen ne soit exilé).

Vhengeance est un homme à multiples facettes car bien qu'il soit mac dans sa boite de nuit, il se prostitue lui-même aussi auprès de "la princesse", une nana sympathe qui n'est autre que sa demi-soeur (encore une, comme Bella, mais de l'autre côté de la branche familiale) et leur oncle respectif (à Vhen et la princesse) n'est autre que le roi des sympathes - et accessoirement le mari de la princesse, qui se tape donc son demi-frère et est obligée de partager le lit de son vieil oncle....Vous me suivez ?....

La princesse exerce un lourd chantage sur notre pauvre Vhengeance et il est donc obligé chaque mois de lui donner beaucoup de son corps et beaucoup de pierres précieuses (c'est pour ça qu'il se fait du fric facile et rapide en dealant de la drogue et en prostituant des filles dans son bar).

Ca, c'est pour le résumé de la vie de Vhen....Maintenant, voyons du côté de sa future dulcinée, la jolie Ehlena

Cette jolie demoiselle est une vampire civile et travaille comme infirmière à la clinique d'Havers (le frère de Marissa, Marissa, qui, elle-même, avait été un peu courtisée par Vhengeance avant de s'unir à Butch)....Donc, je reprends, Ehlena est une jeune infirmière civile, elle vit seule, avec son père qui a perdu la tête, dans un appartement miteux. Quand elle est au boulot, une aide-soignante vient s'occuper de son père. 

Comment une fille comme ça va finir par croiser la route de Vhengeance ? Bah, par son travail, évidemment (beaucoup d'histoires d'amour débutent sur les lieux de travail, vous allez me dire !). 

Car Vhengeance, pour faire taire sa demi-nature sympathe doit prendre très régulièrement de la dopamine, une drogue qui a beaucoup d'effets secondaires désagréables (insensibilité des muscles - d'où sa canne pour d'aider à marcher - la sensation d'avoir toujours froid, la raison pour laquelle Vhen porte souvent un manteau de zibeline, et également une impuissance ponctuelle...).

De part sa nature demi-sympathe, les gens craignent d'instinct Vhengeance et se détournent de son chemin...Sauf Ehlena, et c'est le cas quand il vient se faire soigner à la clinique. Bien qu'elle n'éprouve pas obligatoirement d'attirance pour lui, elle n'a a pas peur de lui ou en tout cas essaye de ne pas se laisser intimider et curieusement, lui, il n'est pas aussi brutal et agressif qu'avec les autres quand il s'adresse à elle....Il en fait même un jeu et essaye de flirter avec elle quand elle vient lui faire prodiguer des soins....

Bon, des circonstances dans la vie privée d'Ehlena vont la conduire à se rapprocher (professionnellement) de Vhengeance et celui-ci va évidemment essayer de tirer profit de cette petite brèche dans le coeur de la jeune femme. (évidemment, avec beaucoup de difficulté car sinon, le livre ne ferait pas 835 pages...).

Alors moi, le moment qui m'a vraiment touchée dans leur début d'histoire d'amour et qui a fait palpiter mon petit coeur, c'est quand Ehlena est venue lui apporter des antibiotiques chez lui (pour elle, c'était juste professionnel et par bonne conscience car elle savait que Vhengeance négligeait de se soigner). Arrivée chez lui, elle a été très intimidée par le luxe de l'appartement de Vhengeance et n'a pas voulu rester à dîner avec lui....

"-J'esperais que vous resteriez dîner.
-Je suis désolé. (elle lui tendit un sachet plastique). Je ne peux pas.
-Je comprends. (il lui prit les cachets). Et merci.
(....)
Ehlena se retourna et il ouvrit la porte vitrée d'un ordre mental, ne se faisant pas confiance s'il s'approchait trop près d'elle.
Oh, s'il te plait, ne t'en va pas. S'il te plait, non, pria-t-il silencieusement.
(....)
Après avoir refermé la porte, Vhen la regarda disparaître dans l'ombre et se força à se détourner.
Marchant doucement à l'aide de sa canne, il longea le mur de verre et tourna au coin pour arriver dans la salle à manger faiblement éclairée.
Deux bougies allumées. Deux couverts en argent. Deux verres de vin. Deux verres d'eau. Deux serviettes pliées méticuleusement, placées sur deux assiettes.
Il s'assit sur la chaise qu'il s'était apprêté à lui offrir, celle à sa droite, la place d'honneur. Il appuya sa canne contre sa cuisse et posa le sachet plastique sur la table, passant la main dessus pour que les cachets soient bien alignés les uns à côté des autres.
(...)
Assis en silence, baigné dans la lueur des bougies et l'odeur du rôti de boeuf qu'il venait de sortir du four, Vhen caressait le sac plastique de son index engourdi. Mais il était certain de ressentir quelque chose. En plein milieu de sa poitrine, il ressentait une douleur derrière le coeur.
(...)
Ehlena avait eu l'impression de quitter immédiatement la terrasse de Vhengeance, mais, tout en marchant dans l'ombre, quelque chose la poussa à regarder à l'intérieur. Au travers des vitres, elle observa Vhengeance faire demi-tour et longer doucement le flanc de l'appartement-terrasse...
(...)
Vhengeance s'était rendu dans une autre pièce et s'était arrêté devant une table dressée pour deux. Des bougies faisaient scintiller le cristal et l'argent, le long mur de verre dévoilait tout le mal 'il s'était donné pour elle.
-Bon sang..., chuchota-t-elle.
Vhengeance s'assit aussi lentement et posément qu'il marchait, regardant d'abord derrière lui, comme pour s'assurer que la chaise se trouvait à sa place, puis s'appuyant sur ses deux mains avant de se baisser. Le sachet qu'elle lui avait donné était posé sur la table, et tandis qu'il semblait le caresser, la délicatesse de ses doigts constratait avec ses larges épaules et la puissance redoutable qui affleurait sur son visage dur.
Le dévisageant, Ehlena ne ressentait plus le froid, le vent ni la douleur dans sa jambe. Baignée dans la lumière des bougies, la tête baissée, son profil si fort, si équilibré, Vhengeance était incroyablement beau.
Soudain, il redressa la tête et regarda droit dans sa direction, même si elle se trouvait dans l'obscurité.
Ehlena recula d'un pas et sentit le mur de la terrasse contre sa hanche, mais elle ne se dématérialisa pas. Même quand il appuya sa canne sur le sol et se redressa de toute sa hauteur. Même quand la porte devant lui s'ouvrit sur son ordre."

AH LA LA ! Ce passage m'a vraiment bouleversée ! Voir ce gros baraqué tout triste devant sa table, espérant que la jeune femme aurait dîné avec lui (ils s'étaient donné rdv chez lui juste pour qu'elle lui rapporte des médicaments). Et finalement, elle, prise de remord, qui revient auprès de lui....Ah la la ! C'est si beau l'amour !



A vrai dire, dans ce tome 7, il n'y a pas que l'histoire d'amour mouvementée entre Vhen et Ehlena, il y a aussi les problèmes de santé du roi Kolher et surtout les prémices de la future love story entre John, notre gentil vampire muet et Xhex, la comparse de Vhengeance....Mais ça c'est une autre histoire, qui prendra toute son empleur dans le tome 8, avec un ENORME suspense à la fin de "l'amant vengeur".....Arghhhh ! JR WARD est vraiment géniale ! Comment arrive-t-elle toujours à nous tenir en haleine après pourtant déjà 7 livres sur le même groupe de personnages ?!


Bref, vivement le tome 8 qui s'annonce explosif !
Et je laissera le mot de la fin à notre cher Vhengeance dans une réplique qui a fait fondre mon petit coeur de midinette :

"Fais-moi confiance, je prendrai soin de toi, Ehlena, n'en doute jamais"




Ma note : 19/20


Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire