lundi 3 mars 2014

Beautiful disaster

Jamie McGuire
Editions J'ai lu - 2014
Sortie US 2011
441 pages

Synopsis :
Travis Maddox est sexy, bâti comme un dieu et couvert de tatouages. Il participe à des combats clandestins la nuit et drague tout ce qui bouge le reste du temps. Exactement le genre de mec qu’Abby doit éviter si elle veut réussir à démarrer une nouvelle vie. Mais Travis insiste et lui propose un pari. Si elle gagne, il renonce au sexe pendant un mois. Si elle perd, elle s’installe chez lui pendant un mois. Ce qu’il ignore, c’est qu’il a affaire à bien plus joueur que lui…Une fois toutes les cartes abattues, la catastrophe annoncée se muera-t-elle en amour passionné ?

Comme beaucoup de monde, j'ai été très enthousiasmée par la lecture de ce livre....Enfin jusqu'aux 300 premières pages....Après, ouch !!!! Je me suis demandé qu'est-ce qui se passait ! Pourquoi l'auteure nous a fait ça ? Pourquoi ?????!!!!!

Ouh la ! Vous allez me dire que ça commence mal ! Alors attention,  avant toute chose, même si je vais un peu dire du mal de ce livre, il n'empêche que j'ai quand même aimé Beautiful disaster (on dira que c'est de l'amour vache de ma part, un peu comme la relation entre Travis et Abby...).

Je vais énormément spoiler dans mon article donc arrêtez de lire maintenant si vous n'avez pas encore lu le livre et que vous voulez garder un certain suspens...

D'abord, je commence par les côtés positifs :  

TRAVIS....Oui, Travis est à lui seul un point très positif du livre. Je dirais même que c'est lui qui a sauvé ma lecture ! Travis est l'archétype même du mec dangereux et infréquentable pour toute jeune femme qui croise sa route. Et évidemment, ce petit côté bad boy ne peut que nous attirer, nous les filles ! Et évidemment, derrière cette image de gros dur, il y a un mec bien (c'est vrai que y'a rien de plus cliché ! Les frères Fuentes ne me contrediront pas !...).



Seulement voilà, ce que j'ai aimé chez Travis plus que tout, c'est son amour éperdu et inconditionnel pour Abby ! Quelle femme ne rêve pas d'être aimée comme ça ?! Pas Abby, en tout cas, puisqu'elle ose se plaindre en clamant haut et fort qu'elle n'appartient à personne. (pauvre idiote !)... 

Si on veut faire un peu notre Freud, on comprendra que c'est parce qu'il a perdu sa mère quand il était enfant et qu'il a été élevé avec ses 3 frères sans aucune présence féminine et que, Abby, quand il la rencontre la première fois, avec son petit cardigan et son air de petite fille sage qui ne se jette pas à son cou et résiste à son charme, semble être l'image de la femme parfaite qu'il recherche....Ca change des autres filles qui le regardent comme un morceau de viande (et de muscles, de bons gros muscles, de beaux tatouages, de magnifiques et gros muscles...) et veulent seulement "baiser" avec lui...Même si certaines espèrent plus...En même temps, les filles, quand on cède le premier soir à un homme, il ne faut pas attendre qu'il vous respecte....C'est sûr, c'est dégueulasse et c'est super macho, mais c'est comme ça....ça ne changera pas, c'est inscrit dans les gênes des hommes...Sinon, quand l'homme préhistorique voyait que sa femelle lèvait son croupion devant tous les mâles de la tribu, comment il pouvait savoir si sa progéniture était bien de lui, hein, vous pouvez me le dire  ?...C'est un comportement qui date de la nuit des temps....Donc, Mesdemoiselles, ne cédez jamais le premier soir à un homme qui vous plait et dont vous espérez une relation durable...

Alors oui, après ce petit égarement, revenons à Beautiful Disaster...Moi, j'ai adoré le personnage de Travis car en plus d'être beau, musclé, fort, intelligent et bah, il s'accroche à Abby, malgré tout ce qu'elle va lui faire subir. Il s'accroche, il s'accroche, il s'accroche et sa persévérance finira finalement par payer ! 

Mais au bout de beaucoup de yeux levés au ciel et de soupirs de ma part (moi aussi, je peux le faire, comme notre chère et énervante Abby et à vrai dire par certains moments, j'en étais presque à vouloir balancer mon livre à travers la pièce tellement leur comportement m'a horripilée  !).

Puisque je suis partie pour cracher mon venin, je vais laisser les côtés positifs et venir au négatif en enchaînant sur Abby, qui, elle....Ouch ! Elle, elle m'est vraiment sortie par les trous de nez !!!! 

Au début, honnêtement, je l'aimais bien, elle avait l'air sympa. Sa manière de résister aux avances de Travis était mignonne (l'homme est un chasseur et il n'aime pas que ses proies lui tombent tout cuit dans le bec et pour le coup, Abby, l'a bien fait patienter !). Elle n'était pas vraiment jalouse des filles qu'il serrait (c'est son expression à lui), elle se disait être son amie et rien d'autre....Soit, OK mais après...Quand ils ont commencé à sortir réellement ensemble, alors là, ça s'est franchement gâté et l'histoire est partie en cacahouète, un beau désastre pour paraphraser le titre du livre !



Sincèrement, j'ai trouvé que cette fille, cette "Poulette" dans la VF et "Pigeon" dans la VO, était d'un égoïsme et d'une puérilité sans borne

Pour le coup, ce sont les mecs qui l'ont côtoyée qui sont passés pour de vrais pigeons, notamment le pauvre Parker qu'elle a mené en bateau un certain nombre de fois et qu'elle a à chaque fois humilié pour re-choisir TOUJOURS Travis au dernier moment....

Mais bon, Parker n'était pas le seul masochiste qui est passé pour un imbécile dans ce récit car la médaille d'or fut surtout pour Travis qui a souffert, mais souffert, un nombre in-cal-cu-lable de fois à cause de comportement TOTALEMENT INCOHERENT d'Abby.



Ce serait resté en privé entre eux deux, j'aurais pu avaler la pilule (après tout, ça existe des couples qui ne peuvent s'aimer qu'en se déchirant), mais là, le pire, c'est que TOUTE LA FAC assistait à leurs scènes....Alors bon, Abby, je sais que tu te crois le centre du monde, égocentrique comme tu es, mais ne te fais pas d'illusions, si les autres étudiants étaient aussi intéressés par vos faits et gestes, c'était PRIMO : parce que Travis était un gars hyper populaire, autant chez les filles (qu'il baisait) et chez les garçons (qu'il baisait aussi en gagnant tous ses combats ) et SECUNDO, parce qu'à chaque fois que vous vous disputiez, c'était toujours en public et très souvent à la cafétéria, y'a plus discret comme endroit !

Mais attends, Abby, tu n'étais pas la seule à m'énerver ! Ta meilleure amie, America, m'a aussi bien gonflée, surtout quand elle s'est mêlée de vos problèmes et a si injustement giflé Travis et largué le pauvre Shepley par solidarité avec Abby.....Sincèrement, vous deux, les filles, vous n'êtes que des IDIOTES et vous auriez dû être heureuses d'avoir comme petits amis des garçons aussi amoureux que Travis et son cousin, Shepley !



Car oui, Shepley m'a également beaucoup plu ! Je dirais que c'est lui qui était le plus raisonnable et le plus adulte des quatre ! Je dois admettre que Travis était quand même un peu flippant par moment avec son amour aussi étouffant...

Allez, je continue à dire du mal d'Abby, ça me fait du bien ! 

Je pense que je n'ai jamais été aussi énervée par un personnage féminin depuis cette bécasse d'Anastasia Steele, c'est vous dire !

Abby, un conseil : Quand tu as un petit ami hyper jaloux, TRES bagarreur, qui t'aime à la folie et qui ne supporte pas que d'autres garçons te regardent....Evite de t'habiller comme une pétasse avec une robe ultra-courte (tu l'a reconnue toi-même en la mettant) et évite de te coller aux autres hommes.....Non mais franchement ! Je n'ai jamais vu une femme agir avec autant de méchanceté et c'était parfois à la limite du vice ! J'en avais mal pour le pauvre Travis !

Et aussi un autre conseil : Quand tu largues Travis qui t'aimait de cet amour aussi inconditionnel (à la limite comme un chien qui idolâtre son maître et qui se fait abandonner sur une aire d'autoroute), quand tu le largues, ne t'étonne pas et ne fais pas ton jeu "d'épouse outragée" quand, enfin, après quelques mois, il décide de passer du bon temps avec une autre fille ! (sous l'effet de l'alcool, en plus, car contrairement à toi, on avait tous compris qu'il t'avait dans la peau et que s'il était sorti avec cette fille et s'était bourré la gueule pour pouvoir coucher avec elle, c'était seulement pour essayer de t'oublier et de tenter de passer à autre chose...). 

Je crois bien que c'est cette scène là, avec en prime la gifle d'América, qui m'a fait basculer dans le mépris pour Abby ! Après ça, quoiqu'elle fasse, je n'ai pas pu m'empêcher de soupirer et de la traiter de pauvre fille....

Enfin, il me reste un détail négatif mais cette fois-ci du côté de l'auteure.....JE N'AI PAS COMPRIS comment Abby et Travis ont pu partir savourer leur réconciliation, avec un tatouage débile pour Abby et puis un mariage éclair à Las Vegas alors qu'il y a eu énormément de victimes lors de l'incendie de l'endroit où a eu lieu le dernier combat clandestin de Travis (où il a cru, d'ailleurs, que son frère était mort dans les flammes, ne l'oublions pas...). 

Après quelques recherches sur internet, j'ai finalement compris que Jamie McGuire avait décidé de garder tous ces détails pour son 3ème volet de cette saga dans Beautiful wedding, qui n'est pas encore sorti en VF au moment où j'écris. Ok.....On peut comprendre qu'elle veuille surfer sur la vague du succès et préfère ne pas utiliser toutes ses cartouches en un seul livre, mais bon, pour les premiers lecteurs qui ont connu la sortie du tome 1 sans savoir s'il y aurait une suite, ça a pu leur paraître étrange un tel comportement aussi égocentrique de la part de nos deux amoureux fous furieux....

BON.....Je me rends compte que mon avis est pratiquement totalement à charge contre Beautiful disaster ! Mince ! En réalité, j'ai quand même aimé, et aussi aimé détester, les personnages ! Je vous le dis, cette lecture ne laissera personne indifférent !

Quant à savoir si je lirai le tome 2, qui est la même histoire, mais du point de vue de Travis puisque le tome 1 était raconté par Abby (ça va, l'auteure ne s'est pas trop foulée...). Hum....Cela m'étonnerait, j'ai trop "souffert" avec Travis lors de cette lecture...Mais bon, comme on dit, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis ! L'avenir nous le dira !

Ma note : 17/20



Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être :

  


1 commentaire:

  1. Entièrement d'accord avec toi: Abby, une tête à claques. Travis, c'est Travis, et hormis la traduction française de "Poulette" (beurk!), il est craquant.
    Beaucoup de défauts, mais un bon moment de lecture, et c'est l'essentiel finalement!

    RépondreSupprimer