samedi 8 mars 2014

Charley Davidson - Tome 1 : Première tombe sur la droite

Darynda Jones
Editions Milady - 2012
Sortie US 2011
415 pages

Synopsis :
Charley Davidson est détective privée et faucheuse. Son boulot consiste à convaincre les morts « d’aller vers la lumière ». Mais ce n’est pas toujours si simple : parfois Charley doit les aider à accomplir quelque chose avant qu’ils acceptent de s’en aller, comme retrouver l’assassin de ces trois avocats. Ce qui ne serait pas un problème si Charley ne passait pas son temps à faire des rêves érotiques provoqués par une entité qui la suit depuis toujours… Or, il se pourrait que l’homme de ses rêves ne soit pas mort. Il pourrait même être tout à fait autre chose…

Ah ah ! Je tire mon chapeau à Darynda Jones pour son imagination débordante et florissante et surtout pour son sens de l'humour et ses réparties incroyables qui, sorties de la bouche de Charley en font une héroïne vraiment extraordinaire ! 




Véritable coup de coeur pour moi, je comprends mieux tous les avis très positifs des autres lecteurs et aussi le petit commentaire sur la couverture du livre de la fameuse JR WARD (créatrice de nos gros mâles tout musclés de la Confrérie de la dague noire).

Ce qui m'a plu dans ce livre, c'est déjà l'atmosphère très séries américaines avec une fille qui est un peu le mixe entre Buffy Summers, Allison DuBois et Melinda Gordon...

Charley Davidson, un nom qui ne s'oublie pas tellement il ressemble aux fameuses motos, se qualifie elle-même de faucheuse. C'est à dire qu'elle voit les morts et les aide à passer dans l'au-delà par un portail qui n'est autre que son propre corps (qui scintille comme "l'eau de la piscine en plein soleil" aux yeux des défunts).

Mais attention, Charley n'est pas que ça ! Au fil du livre, on va découvrir certains pouvoirs qu'elle possède et elle-même va réaliser qu'elle est bien plus d'une simple jeune femme de 27 ans à la répartie et aux vannes insolentes ! Pour une fille aussi incroyable, il lui fallait un homme, un vrai, un beau mâle mystérieux et lui aussi doté de pouvoirs surprenants, Reyes Farrow.



Au début du livre, on apprend que ces deux là ont fait connaissance il y a 10 ans quand Charley n'était encore qu'une adolescente. Ils ne s'étaient pas revus depuis et pourtant, depuis un mois maintenant, Reyes s'invite dans les rêves chauds et moites de Charley. Elle ne sait pas pourquoi il vient la"visiter" toutes les nuits mais ça, on va le découvrir dans notre lecture !

Charley habite dans un immeuble à côté du bar de son père, qui s'est reconvertie après une carrière de policier. L'oncle de Charley, par contre, est lui, toujours policier et il fait très souvent appel à sa nièce pour l'aider dans des enquêtes comme "consultante".

Son père et son oncle savent qu'elle possède des dons spéciaux, qu'elle parle avec les morts et Charley préfère ne pas trop s'étendre sur tous les détails de ses pouvoirs, comme par exemple, qu'elle se rappelle de tout depuis le jour de sa naissance, le jour où sa mère est devenue sa première "cliente" puisque celle-ci est morte en couches et est passée par le "portail-Charley" sans omettre bien évidemment de lui dire qu'elle a été heureuse de mourir pour elle. Même si c'est triste de perdre sa mère si jeune, les phrases rassurantes et le sourire de sa mère ont quand même permis à Charley de devenir la femme qu'elle est maintenant, surtout qu'après son père s'est marié avec une autre femme et alors là, ce fut une autre paire de manche car sa belle-mère ne l'aime pas, lui reprochant ce qu'elle est et préférant très nettement sa soeur ainée, Gemma, qui elle, est une fille "normale"...



Charley Davidson a pour meilleure amie sa voisine, Cookie, une mère célibataire d'une ado de 11 ans. Cookie est  spécialiste dans le bon café et est la confidente de Charley, elle sait que son amie est une faucheuse et elle sait aussi pour les visites nocturnes de Reyes. (c'est toujours bien de pouvoir se confier à une amie pour ce genre de choses...). Elle lui sert aussi de secrétaire et est toujours là pour passer des coups de fils, faire des vérifications sur les affaires que Charley gère.

Car Charley Davidson est détective privé, en plus d'être consultante pour la police et faucheuse (oui, elle cumule trois "emplois", les 35 heures, elle ne connait pas...). Ses 3 métiers se combinent d'ailleurs très régulièrement car il faut dire que c'est souvent plus facile de résoudre des affaires quand on a le mort à côté de soi qui nous dit qui est son assassin et où son corps a été enterré....

Evidemment, cela ne fonctionne pas toujours comme ça et parfois certaines affaires sont plus complexes comme celle qui va se présenter dans le livre, avec ces trois avocats du même cabinet qui vont se faire assassiner de deux balles dans la tête chacun et qui n'ont pas vu qui leur a tiré dessus....

Alors voilà, je n'en dévoilerai pas plus au niveau de l'intrigue sauf que je dois préciser qu'elle se fait régulièrement aider dans ses enquêtes par Angel, un jeune adolescent de 13 ans, décédé depuis un moment (il était membre d'un gang) et donc, celui-ci est une sacrée aide pour elle et en plus, il arrive à faire percevoir sa présence aux vivants (généralement l'oncle de Charley, qui est policier) ce qui n'est pas négligeable pour la téméraire Charley souvent empatouillée dans les embrouilles...



Au niveau des vivants, il y a aussi un autre flic très séduisant, Garrett, qui travaille avec son oncle, et qui a eu beaucoup de mal à se convaincre des dons de Charley et qui semble avoir un petit béguin pour elle....A voir comment cela va évoluer dans les prochains tomes (Avec Reyes dans les parages, cela risque d'être difficile de faire concurrence !)

Pour conclure, je dirai qu'en plus du scénario en béton sur les enquêtes policières, nous avons aussi en parallèle l'histoire d'amour - très compliquée -  qui se dessine entre Charley et Reyes, et nous avons surtout toutes ces vannes, ces traits d'humour qui m'ont vraiment fait passer un super moment ! Comment ne pas avoir la banane (ET la pèche) après avoir lu ce livre ???

Allez, petit bonus, voici quelques répliques marrantes pêchées par ci, par là. J'ai essayé de retrouver une vanne qu'a lancé Charley à Garrett à propos des films X avec des nains, mais je ne l'ai pas retrouvée ! dommage, j'aurai dû noter la page au moment de ma lecture !

"-Je deviens trop vieux pour ces conneries.
-Ah oui ! L'impotence, la décrépitude. Mais bon, il te restera les Werther's original."

-"Price esquissa un de ces petits sourires suffisants dont seuls les chefs mafieux et les directeurs de maison de retraite ont le secret".

Ma note : 18/20





Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire