samedi 17 mai 2014

REBECCA KEAN - Tome 2 : Pacte de sang

Cassandra O'Donnell
Editions J'ai lu (2011)
575 pages

Synopsis :
Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle du Vermont, je n'ai plus une minute à moi, course-poursuite, exécutions, meurtres en série... bref je n'ai ni le temps, ni l'envie de m'occuper de ma vie privée. Alors quand mon ex, Michael, un vampire aussi sexy que redoutable a débarqué en ville, ça m'a un peu contrarié. Il faut dire que quand on se retrouve enceinte à 16 ans et qu'on plaque son amant, on n'est généralement pas très pressée de le revoir dix ans plus tard et de lui annoncer qu'il est papa. Du moins, pas avant d' être passée d'abord faire le plein chez Joe, le marchand d'armes du coin..

Khor à Rebecca "C'est une évidence et pour être parfaitement clair, tu serais la dernière personne à qui j'aimerais faire des confidences. Tu as autant de sensibilité qu'un cobra et le tact d'un nazi".

Malgré le caractère très spéciale de l’héroïne, ce 2ème tome est encore une réussite. Je commence à devenir « à crocs ». (oui, j'assume ce jeu de mot facile...)

Comme dans le précédent tome, Rebecca est en charge de mener une nouvelle enquête sur des crimes particulièrement odieux qui ont eu pour cible deux femmes du clan des loups-garous dont la plus jeune n’était âgée que de 15 ans….

En parallèle, nous avons le plaisir de rencontrer de nouveaux personnages, enfin, « nouveaux » pas vraiment puisque le plus important est Michael, le vampire qui était amoureux de Rebecca quand elle avait 16 ans et qui est – accessoirement – le père de sa fille de 10 ans, Leonora.

Michael, le vampire aux cheveux argentés - qui a des allures d’elfe - dixit Rebecca - débarque donc de la France pour tenter de récupérer sa bien-aimée, mais c’est sans compter sur Raphael, le vampire blond aux allures de top modèle, qui accuse quand même 2500 ans au compteur et qui est fou amoureux lui aussi de notre charmante sorcière….

A vrai dire, le terme « fou amoureux » n’est peut-être pas si bien approprié quand on sait que les vampires imaginés par l’auteure Cassandra O’Donnell perdent peu à peu leurs sentiments et leur « humanité » au fur et à mesure de leur très longue existence. 

Raphael, surnommé « la mort blanche » est réputé pour être dépourvu de toute émotion, et bah non, plus maintenant !.....Au contact de Rebecca, il change peu à peu, il commence à ressentir des choses ! Il avait déjà lié par accident ses pouvoirs avec elle dans le précédent tome, ce qui leur vaut maintenant, entre autres, de ressentir leurs émotions respectives…Sans parler qu’en donnant de son sang à la fille de Rebecca pour la sauver, il en a fait son « infant »…C’est plus facile de draguer la mère quand on a la fille dans sa poche, n’est-ce pas ?...



Néanmoins, niveau émotions, on ne peut pas vraiment dire que Rebecca soit la plus chaleureuse et humaine des femmes….Elle le dit elle-même, elle est une tueuse, a été élevée par un clan de sorcières sanguinaires et toute petite, elle a appris à ne plus rien ressentir, à se protéger émotionnellement, au point d’être devenue un monstre sans cœur (c’est d'ailleurs souvent comme ça que je la perçois, de mon point de vue…).

Non, franchement, je n’aime pas cette fille…En plus de son coeur de pierre, on a droit à son extrême modestie qui me donne envie de me taper la tête contre les murs : "J'avais 26 ans mais on m'en donnait rarement plus de 20. Et j'étais incroyablement jolie."....Elle est agaçante, n'est-ce pas ?....



Et c’est vraiment le talent de Cassandra O’Donnell d’avoir réussi à me captiver pour une histoire avec une héroïne qui m'est aussi antipathique !

D’ailleurs, j’ai raison de me méfier d’elle car dès le début du livre, quand on la suit en train de pourchasser un lynx-garou devenu incontrôlable…..Vous vous doutez qu’elle va finir par avoir sa peau mais malheureusement pour le pauvre humain qui était pourchassé par le fauve, Rebecca n’aime pas les témoins gênants et l’abattra également sans aucun scrupule….



Que dire aussi des pauvres randonneurs qui seront attrapés par les vampires et servis au dîner très chic de notre cher Raphael dans son manoir pour recevoir la congrégation européenne des vampires dont fait parti Michael, le vampire « elfique »….

J’avoue, quand je lis les aventures de Rebecca Kean, je m’attends toujours au pire et je sais que l’auteure n’hésitera pas à sacrifier pleins d’innocents que nous pourrons appeler des « dommages collatéraux »…

Pour revenir à ce 2ème tome Pacte de sang, on rencontre aussi un autre personnage important, c’est la bête immonde qu’abrite Rebecca à l'intérieur de son corps depuis son enfance….Raphael lui révélera que cette bête est une "destructrice du monde"....

Lui, il n’a pas vraiment peur et n’est pas plus dégoûté que ça par l’alter-ego de Rebecca, mais ce n’est pas le cas de tout le monde, notamment Michael…(En même temps, cela permet à Rebecca de se débarrasser de Michael puisque celui-ci va être horrifié et dégoûté définitivement par elle...).



Au niveau des loups-garous, j’avoue, j’ai tremblé pour le vieux chef de meute Gordon…..Il est encore vivant mais pour combien de temps ? Comme dans The walking dead ou Games of Thrones, ne pas trop s’attacher aux personnages….On sait déjà que sa mort est assurée vu qu’il y a d’autres loups qui convoitent sa place de leader, en commençant par son petit fils William…Maintenant, à savoir quand et comment mourra Gordon, ce sera sans doute dans les prochains tomes !

"-Vous allez devoir rester avec moi, le temps que je coince le démon, Gordon
-Je n'ai pas besoin de baby-sitter, petite.
-Non, mais moi, j'ai besoin d'un appât."

J'ai aussi un peu serré les fesses pour l'autre loup, Bruce.....Ce personnage est très attachant et sympathique mais Rebecca l'a dit elle-même, s'il présente un danger, elle sera obligée de l'abattre....Pour le moment, il est encore sain et sauf mais le fait qu'il soit une cible pour certains démons très dangereux ne le met pas à l'abris d'une prochaine possession de ces êtres maléfiques et dans ce cas là, nous savons que les méthodes de Rebecca pour régler ce genre de problème sont assez expéditives, même si elle est très amie avec Bruce, elle n'hésitera pas beaucoup pour le tuer, à mon avis...C'est bien les gens sans remords et sans regrets comme ça....

Pour revenir à Rebecca Kean, notre héroïne, on a enfin la confirmation que Rebecca n'est pas son vrai prénom puisqu'en réalité, elle s'appelle Morgane (ça fait plus français, tout de même !). Elle avait été appelée une fois comme ça dans le 1er tome mais c'est vraiment dans celui-ci qu'on a la preuve de son changement d'identité...Il est forcément plutôt logique qu'elle ait voulu changer de nom et vivre incognito puisque son clan de sorcières sanguinaires l'a condamnée à mort depuis 10 ans et qu'elle essaye de se cacher d'elles....Pour combien de temps encore, mystère...

En conclusion, ce fut donc encore un très bon moment de lecture passée à suivre les aventures de cette sorcière pragmatique et au sang froid à toute épreuve......Que lui réserve le destin dans le prochain tome, j'ai vraiment trop hâte de le savoir et ça, c'est vraiment le gage d'une série de qualité, pour ma part, en tout cas !




Ma note : 18,5/20



Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être :

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire