vendredi 23 mai 2014

REBECCA KEAN - Tome 3 : Potion macabre

Cassandra O'Donnell
Editions J'ai lu (2012)
479 pages

Synopsis :
Avoir une fille en pleine crise d'ado quand on a 27 ans, ce n'est déjà pas de la tarte, mais quand votre adorable progéniture est une jeune vampire en pleine poussée hormonale, ça devient carrément insupportable. Comme si je n'avais pas assez à faire avec une bande de potioneuses complètement disjonctées qui sèment la pagaille dans toute la région, et la nouvelle guerre qui se profile lentement mais surement à l'horizon...



Waouh ! Comme toujours avec la série Rebecca Kean, j’ai encore une fois passé un très agréable moment de lecture en suivant les péripéties de notre sorcière au cœur de pierre et au sang froid à toute épreuve dans ce 3ème tome « Potion macabre ».

Même si je n’aime pas trop la personnalité de Rebecca pour de nombreuses raisons (je ne vais pas revenir dessus, je l’ai déjà dit dans mes chroniques des tomes 1 et 2), j’admire toujours et encore le formidable travail de recherche et d’imagination que nous offre l’auteure française Cassandra O’Donnell qui a vraiment un talent fou pour nous plonger dans cet univers d’urban fantasy à l’américaine où se côtoient toutes ces créatures de l’imaginaire fantastique…..

Comme d’habitude, notre Assayim préférée va devoir résoudre une enquête policière et s’occuper de « menus problèmes » en parallèle.

Cette fois-ci, elle nous emmène chez les potioneuses, ces sorcières dont la chef de clan, Maurane, fait partie du Directum et semble bien apprécier Rebecca (comme la plupart des autres chefs de clan, remarquez…). Ainsi, on apprend au début du livre qu’elle a accepté d’accueillir Leonora, la fille de notre héroïne, dans son internat pour jeunes sorcières en herbe car notre petite demoiselle de 11 ans à moitié vampire ne peut plus rester dans son ancienne high school parmi les humains…..Et oui, la vie est dure pour les jeunes métisses vampires/sorcères un peu impulsives, à la force surhumaine et au goût pour le sang humain bien chaud et bien gouleyant….

Rebecca va aussi laisser un peu de côté ses étudiants humains de l’université pour devenir professeur remplaçante auprès de ce même internat pour jeunes sorcières adolescentes….En effet, dans cet établissement ont eu lieu plusieurs disparitions d’élèves et une prof retrouvée dans le coma…..Rebecca, en tant que sorcière super puissante (tellement plus que ces pauvres potioneuses) va vite découvrir que la prof a trempé dans quelque chose de pas très catholique et que certaines élèves étaient plus ou moins complices de ses méfaits…..Découvrir qui est réellement coupable et qui était juste là au mauvais moment et au mauvais endroit est le job de notre chère Rebecca.

Forcément, la vie aurait été bien simple - et le 3ème tome bien court - si elle n’avait eu qu’à s’occuper de ces problèmes de sorcières mais il a fallut que Raphael, le vampire blond et petit-ami de notre héroïne doive s’absenter quelques jours et notre cher ami a choisi de confier la responsabilité de son clan aux canines pointues à Rebecca !!! 



Une sale blague pour notre brunette qui ne porte pas les vampires dans son cœur (à part Raphael) néanmoins son pragmatisme et les sentiments qu’elle éprouve envers son beau blond la poussent à respecter ses engagements.

Comme toujours, Rebecca ne nous déçoit pas si on attend d’elle des actions de force et d’intimidation, quand ce ne sont pas des actes de torture ou carrément des meurtres…..

J’ai été estomaquée à plusieurs moments dans le livre.

Comme passage marquant, il y a d’abord lorsque Rebecca va découvrir un peu plus l’univers des chamanes, enfin, plus précisément ceux de New York car Tyriam, le chef des chamanes de son Etat, le Vermont, ne peut pas la piffer. Elle sera touchée par le sens du sacrifice du chef de clan New Yorkais qui ne va pas hésiter à faire éliminer son propre fils, traite patenté et à forciori gros danger ambulant pour la sécurité et la discrétion des habitants surnaturels du pays…

Ensuite, Rebecca a fait preuve d’un peu de miséricorde envers un tueur à gage, un métamorphe. Celui-ci était condamné puisque dans ce milieu, « you live or you die » mais Rebecca pense ENFIN aux proches d’une de ses « proies » et lui assure que ceux-ci seront avertis de son décès et toucheront le peu d’argent qu’il avait mis de côté….Certes, cela ne change rien au fait que le mec va mourir mais bon, au moins, il ne meurt pas comme un chien (ou comme une hyène, dans ce cas précis…).

Mais il y a aussi ce pauvre Mark, le semi-démon rencontré dans le tome 1 qui avait eu une brève aventure avec Rebecca, elle pensant qu'il était un humain ordinaire...Aie aie aie ! Lui, par contre, n’aura pas beaucoup de chance ! J’avoue, j’ai été très très très déçue de la tournure dramatique pour ce beau brun au charme magnétique et – à mon sens – beaucoup plus séduisant que le pâle et sans saveur Raphael (c’est juste mon opinion et comme on dit, tous les goûts sont dans la nature !)….

Mark a fait l’erreur de « s’amouracher » de notre ténébreuse sorcière sous prétexte qu’ils ont partagé le Malaat, ce lien qui unit deux démons entre eux et qui les attire irrésistiblement l’un vers l’autre pour une union éternelle….C’est sans compter sur le cœur de pierre de Rebecca qui ne s’embarrasse pas des détails et préfère tuer les gens qui l’ennuient plutôt que de trouver d’autres solutions plus « civilisées ».

D’accord, Mark va harceler Rebecca dans son sommeil, notamment quand Bruce, le beau loup ami fidèle de notre héroïne va s’absenter pendant quelques semaines sans donner signe de vie….C’est la porte ouverte au semi-démon pour hanter les rêves moites et chauds de Rebecca…..

Pour avoir lu ce même style d’histoire avec la jolie et truculente héroïne Charley Davidson qui fait également des rencontres olé olé avec son beau Reyes, fils de Satan dans ses rêves, je m’étais dit que finalement, Rebecca Kean n’a pas trop à se plaindre de ce genre de situation, non ?

Et bah NON ! Beth et Rebecca estiment que le comportement de Mark relève plus du viol et qu’en conséquence, il mérite la mort ! 

Moi, je n’aurais pas été aussi affirmative surtout que l’on sait que Mark subit également les conséquences du Malaat et que c’est donc à « l’insu de son plein gré » que lui aussi a une aussi forte attirance pour Rebecca (qu’il considère pourtant comme un monstre insensible….Tu n’as pas idée, mon gars ! et à ta place, j’aurais tout fait pour rester à l’écart d’elle ! A trop jouer avec le feu, on se brûle….).



Malgré la mort de Mark (snif snif), l’avantage de ce petit interlude démoniaque c’est qu’on finit par visiter Gerle-Ad, le lieu où vivent les démons et où s’était réfugié Mark. Comme un gentil petit guide aveuglé par son désir d’union avec la sorcière, il va lui montrer le monde complexe des démons, la nature environnante, leur véritable apparence quand ils ne prennent pas pour hôte un humain dans notre monde….

On apprend donc qu’il existe plusieurs castes, que les démons les plus dangereux/criminels sont envoyés/exilés sur Terre pour posséder des humains et que ceux-ci prennent souvent comme hôtes des gens qui ont beaucoup de pouvoir comme les financiers, les avocats etc.

Rebecca va rencontrer une mère démone et son enfant et va vite réaliser qu’en fait, les démons sont des « gens » comme tout le monde, il y a des gentils et des méchants comme au pays de Candy et que finalement, c’est peut-être un tort de les tuer tous systématiquement comme elle l’a fait lors de sa carrière fructueuse de Vikaris….

Et ULTIME REVELATION, la bête qu’abrite Rebecca en son sein et qui avait terrorisé Michael, son ancien amant vampire lors du 2ème tome, et bien on apprend que cette bête est un fait un démon !!!! ….Mais pas n’importe quel démon, c’est une race de démons ultimes, "les destructeurs du monde". Ils sont très puissants et ne possèdent pas un corps, ils sont un corps dématérialisé….Rebecca comprend donc que sa bête c’est elle, son alter-égo, un peu comme le loup des loups-garous….

Beatan, le chef de clan des démons, (qui s’est joint à la petite discussion entre Mark et Rebecca) va lui expliquer qu’elle est la partie humaine et la bête est sa partie démoniaque et qu’elles ne font qu’une et même personne…..(cela explique aussi pourquoi Rebecca ne semble plus vieillir, qu’elle guérit vite etc..).

Ainsi donc Rebecca est métis à demi-démon ?.....On comprend mieux pourquoi Mark et elle ont créé ce lien, ce malaat alors qu’en principe, cela n’arrive qu’entre deux démons !.....

Et donc, pour Rebecca, si sa maman (qu'elle n'a jamais connue car morte durant une bataille d’après sa grand-mère) était une Vikaris, son papa, géniteur inconnu, devait donc être un démon destructeur !!!!!!!!! 

Aaargh la grosse claque ! 



Surtout quand on sait que Rebecca prenait un malin plaisir à dégommer les démons avant le pacte de paix entre toutes ces espèces…

Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment été époustouflée par le petit voyage de Rebecca dans le monde parallèle des démons si bien que j’en ai même rêvé la nuit suivante ! C’est très rare que je rêve des livres que je lis et donc, cela prouve vraiment l’impact que l’écriture de Cassandra O’Donnell a sur moi. 

Alors je peux clamer haut et fort que ce 3ème tome des aventures de Rebecca Kean est un vrai coup de cœur pour moi ! 

On assiste également aussi aux prémices d'une peut-être-éventuelle histoire d'amour entre la jeune Leonora et William, le petit-fils de Gordon, le loup alpha de la meute....D'accord, Leonora n'a que 11 ans, mais en réalité, elle est beaucoup plus développée pour son âge grâce à ses gênes particuliers alors tout est possible pour une éventuelle amourette ?...L'avenir nous le dira !  D'ailleurs, l'auteure est sympa car sur son site, elle nous fait cadeau de chapitres bonus consacrés à Leonora... http://www.rebeccakean.com/




En tout les cas, la fin de ce tome est insoutenable de suspens avec la prochaine attaque des vampires du Mortefilis alors que Raphael est toujours absent et injoignable….J'ai vraiment une grosse envie de lire le 4èmetome, du coup ! hop là, je m’y met de suite !



Ma note : 18.5/20


Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire