mardi 27 mai 2014

REBECCA KEAN - Tome 4 : Ancestral

Cassandra O'Donnell
Editions J'ai lu (2013)
445 pages

Synopsis :
Histoire de bien commencer la saison, le Mortefilis a décidé d’envahir la Nouvelle Angleterre. Ça tombe bien, avec la disparition de Raphael, repousser une armée de redoutables vampires était tout ce dont j’avais besoin ! Malgré mon inquiétude et une situation plus que critique, je me dois d’organiser la défense de notre territoire. Et croyez-moi, il va falloir la jouer serré !

C’est avec une certaine délectation que je me suis plongée dans ce 4ème tome des aventures de Rebecca Kean. Pour moi, le mois de mai 2014 aura été indéniablement celui de cette sorcière franco-américaine puisque j’ai commencé le tome 1 début mai et que je n’ai pas arrêté depuis !

On monte d’un cran au  niveau suspens, rebondissement et révélations dans « Ancestral ».

Concernant l’enquête policière fil conducteur de ce nouveau tome, nous faisons cette fois-ci un petit tour chez les muteurs, aussi appelés métamorphes, ces êtres fantastiques qui, comme les loups-garous, peuvent se changer en animal (autre que le loup)….L’avantage de ce petit tour au pays des animaux de tout poils et plumes c’est qu’on a droit à beaucoup plus de scènes avec leur chef de meute, le séduisant Aligarh, qui peut se transformer en tigre à dents de sabres….Oui, j’ai bien dit «tigre à dents de sabres », comme dans Rahan !....Et effet, c’est une espèce de félin qui n’existe plus sur notre planète depuis un moment puisqu’elle a disparu à peu près en même temps que les mammouths (et Rahan)….

Autant dire qu’Aligarh est un être rare, très rare, très très rare !

Rebecca va apprendre qu’il est un fait un « Ancestral » (d’où le titre du tome 4), ces animaux qui étaient les gardiens du temple de la déesse Akhmaleone (la déesse dont Rebecca doit tous ses pouvoirs). Celle-ci leur a accordé une descendance humaine dont Aligarh fait donc partie….Autant dire que Rebecca et Aligarh ont beaucoup de choses en commun et se battent dans le même camp quand il s’agit d’honorer leur déesse !



Ainsi, l’heure est grave chez les muteurs : Une famille de rats-garous a été retrouvée pratiquement décimée (il ne reste que la fille, Annie, mise à l’abris par Rebecca puis Aligarth)…..Le mystérieux tueur s’en prend également aux muteurs qui ont un lien avec cette famille ce qui commence à allonger la liste des victimes qui ne sont parfois que des adolescents….

Les corps de ces pauvres malheureux sont retrouvés sans plus aucune trace de pouvoir magique, comme des humains ordinaires, en fait (les pauvres ! comme des humains, beurk, quelle horreur !)…et leur mort est causée par un AVC (pathologie inconnue chez les muteurs d’habitude…). OK OK, c’est sûr, c’est moins sanglant qu’une décapitation ou autre éviscération, mais la rapidité avec laquelle les victimes sont tuées est assez effrayante !....En même temps, on peut se dire qu’elles ne souffrent pas trop (avec une décapitation, c’est le cas aussi, remarquez ! mais c’est plus sanglant et donc plus salissant…).

Aligarh est donc bien sur les nerfs avec tous ces drames qui touchent sa meute et Rebecca, dont le cœur s’adoucie de tomes en tomes, l’est également, touchée par la peine des familles des victimes.



Et oui ! Elle l’admet elle-même : il y a quelques mois, elle n’aurait pas été du tout concernée par leurs larmes mais maintenant, ça lui fait un petit quelque chose (de la compassion, de l’empathie ?....)….Quoi qu’il en soit, même si cela déboussole un peu notre sorcière au sang-froid légendaire, pour ma part, cela me permet de l’apprécier un peu plus, moi qui répète à chacune de mes chroniques sur ses aventures que je ne l’aime pas car elle est trop psychopathe pour moi….Et bien cela change et c’est tant mieux !!!!! Tant qu’à faire, je préfère lire les aventures d’une héroïne que j’apprécie plutôt que d’une folle furieuse qui me fait peur par ses réactions à chaque fin de page…..

Autre chose positive de ce nouveau tome, c’est qu’elle a ENFIN largué son vampire blond évaporé, je veux bien sûr parler de Raphael….(J’avoue, lui non plus, je ne l’aime pas trop) ! D’accord, ils vont se réconcilier avant la fin du livre, mais bon, au moins, ça a montré à Raphael qu'il n'est pas si irrésistible que ça et que quand la place est libre d'autres mâles sont prêts à entrer dans compétition pour ravir le petit coeur - pas très sensible - de sa belle....Ce qui me gonfle le plus dans la relation entre Rebecca et Raphael c'est la manière dont elle le décrit : Il est tellement beau, tellement parfait physiquement….Pitié ! D’accord….On a compris….Mais à force, on a l’impression d’entendre la description d’Ana Steele à propos de ce cher Monsieur Grey…..C’est bien beau de dire qu’il est « tellement beau », mais s’il n’y a pas plus de détails, à la fin, c’est vraiment gonflant !



Enfin bon, pour ma part, j’ai été ravie de leur rupture car Rebecca a d’autres chats à fouetter (ou plutôt des loups ou des tigres à dents de sabre) qui sont beaucoup plus séduisants, masculins, virils que notre blondinet à dents longues et à la peau si blanche et si délicate….

Evidemment, Rebecca souffre de sa rupture avec Raphael mais c’est elle qui l’a voulu ou plutôt, il ne lui a pas laissé le choix puisque en tant que nouveau Tribain du Mortefilis (que l’ont peu décrire comme le Roi des Vampires), il voulait qu’elle le suive en tant que compagne mais elle, elle veut rester neutre !

Et puis coucher avec un vampire (ou deux, si on compte Michael, le père de sa fille) passe encore, mais être officiellement sa compagne aux yeux de tous, ça la fout mal en tant que Prima Vikaris et servante dévouée d’Akhmaleone, déesse de la nature et de la vie et donc antithèse de tout ce que représentent les vampires…..

Du côté de sa fille, Leonora, les choses évoluent également ! On la savait à moitié vampire par son père, Michael, et on a appris dans le 3ème tome que Rebecca était à moitié Vikaris (par Maman) et à moitié Démon (par Papa…)….

Mais à priori, il y aurait aussi un papy ou une mamie Chaman dans l’arbre généalogique puisque la jeune fille de 13 ans (mais qui en parait 16/17…) a développé des dons pour parler aux morts (et aller dans leur royaume) et a donc été prise en charge par Tyriam, le chef des chamans (qui a un caractère de cochon et qui n’aime pas trop Rebecca)….

Heureusement, son épouse et ses compagnons chamans sont moins obtus que lui et il a fini par reconnaître les dons extraordinaires de l’adolescente et a accepté de s’en occuper pour la guider pour apprivoiser ses nouveaux pouvoirs. Pour les chamans, Leonora s’appellera dorénavant Kanda (qui signifie « Pouvoir magique »)…..A savoir aussi que Leonora a perdu ses capacités à ne pas ressentir de douleur, ce qui lui était utile jusqu’à maintenant….Et bien moi, je dis tant mieux ! Car avoir une fille à moitié vampire qui a la force d’un bulldozer c’est pas facile à punir surtout si jusqu’à maintenant une bonne fessée déculottée ne lui faisait ni chaud ni froid ! Ca va lui remettre les idées en place et je pense qu’elle en a besoin car niveau tête à claque, elle se pose là, elle aussi ! 



Concernant Bruce, le loup des Steppes ami fidèle de Rebecca, on a eu droit à une belle transformation/fusion avec la Destructrice du monde de Rebecca

Beatan, le chef des démons va expliquer à Rebecca que cette fusion a été possible uniquement parce que le loup le désirait et a accepté la « possession » du côté démon de la sorcière (ça commence à être compliqué toute cette histoire !)…..Quoiqu’il en soit, Rebecca devrait ouvrir les yeux et arrêter de croire que Bruce l’aime comme un membre de sa famille….Certes, il l’aime aussi de cette manière, mais si elle pouvait être sienne totalement, il serait sans doute le plus heureux des hommes, enfin, des loups….Déjà, rien qu’à voir la réaction très vive qu’il a eu quand il a appris qu’elle allait dîner « en ami » au resto avec Aligarh, un autre mâle hyper dominant, cela devrait mettre un peu la puce à l’oreille de notre jolie brune !

Si on récapitule Rebecca fait tourner la tête à :

-Raphael, le roi des vampires ; Il l’a marquée de son emblème, la fleur de lys, ils ont mêlé leurs pouvoirs, peuvent communiquer par télépathie même s’ils ont maintenant rompu. Raphael a aussi fait de Leonora, la fille de Rebecca, son infant en lui donnant un peu de son sang pour la sauver de la mort.

-Bruce, le loup des Steppes, mâle alpha solitaire jusqu’à maintenant, qui se cherche une famille à aimer. Il sert d’homme à tout faire chez Rebecca, de baby-sitter pour sa fille. Ils disent qu’ils s’aiment mais Rebecca l’aime comme un « frère » et n’est pas du tout jalouse des conquêtes féminines que peut avoir le loup….Lui, se perd dans les bras d’autres femmes pour essayer de l’oublier mais n’y arrive pas. Son odeur est marquée sur la peau de Rebecca ce qui fait croire – à tort - à tous les êtres surnaturels dotés d’un bon odorat (les loups-garous et les muteurs entre autres) qu’ils couchent ensemble, hors, ce n’est pas le cas du tout…

-Aligarh, le chef du clan des métamorphes, Ancestral, qui partage beaucoup de points communs avec la sorcière, en commençant par leur déesse commune, Akhmaleone. Aligarh a décidé de faire de Rebecca sa Chaligar. (Encore un qui la marque de son « emprunte » !).  Celle-ci va l’apprendre par hasard mais va se voiler la face en niant l’attirance que peut avoir le beau mâle pour elle et en s’imaginant qu’il a fait ça surtout par pragmatisme et pour la conserver comme Ayassim…Bah bien sûr ! Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier….

Et nous avions également Feu Mark, le semi-démon, dont Rebecca ne fait dorénavant plus tourner la tête puisque le malheureux l’a perdue à cause d’elle (et aussi à l’aide du chef des démons Beatan qui ne fait pas dans le détail avec son épée…).



Et oui, quand on y pense, elle a un sacré succès notre petite sorcière (il faut dire qu’elle est incroyablement belle – C’est elle qui le dit elle-même - et en plus, elle reste avec une apparence de jouvencelle de 20 ans alors qu’elle approche maintenant de la trentaine…). Pour une femme qui a été élevée dans un clan de femmes sans cœur et impitoyables où les mâles n’étaient là que pour la reproduction, elle ne se débrouille pas mal pour faire tourner la tête à tous ces hommes !....En même temps, si elle n’était pas aussi bien conseillée par son amie louve, Beth, au sang chaud et as de la séduction, Rebecca serait peut-être un peu plus godiche avec tous ces mâles…(mais elle aurait quand même du succès vu qu’elle est si beeeeelle !).

En tout cas le meurtrier mystérieux de muteurs finira pas être tué, grâce à Aligarh, aidé de Rebecca....Franchement, je ne sais pas où Cassandra O'Donnell trouve toutes ses idées mais je n'ai jamais soupçonné la nature du tueur avant que ce soit clairement expliqué ! Bravo !

Encore une fois, j'ai passé un merveilleux moment de lecture ! Rebecca Kean est une valeur sûre, moi, je vous le dis !

Ma note : 18.5/20  



Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire