mardi 26 août 2014

LE PRINCE DES TENEBRES - TOME 1 : La mort dans l'âme

Jeaniene Frost
Editions Milady (2013)
Sortie originale - 2012
352 pages


Synopsis :
Leila souffre d’un pouvoir terrifiant qui la condamne à une vie de solitude : voir les secrets les plus sombres des gens ! Mais, enlevée par des créatures de la nuit, la voici contrainte d’entrer en contact télépathique avec le plus célèbre vampire du monde…Vlad Tepes ! Un être légendaire, révéré et détesté à la fois. Sa maîtrise du feu fait de lui l’un des vampires les plus craints de la planète, mais ses ennemis ont découvert une nouvelle arme contre lui : Leila, la belle mortelle aux pouvoirs aussi redoutables que les siens. Mais lorsque Vlad et Leila se rencontrent, la passion se déchaîne et menace de les consumer. Ils devront conjuguer leurs efforts pour arrêter un adversaire déterminé à les voir périr dans les flammes.

Encore une fois, l'écriture de Jeaniene Frost a fait mouche ! Vlad Tepes a déjà fait quelques apparitions remarquées dans les autres livres de l'auteure, notamment parce que Bones et lui se détestent - mais se respectent aussi, et également parce que Vlad a été un très bon allié - que dis-je, un très bon ami - pour Cat !

Vu la très forte personnalité de Vlad et l'étendue de ses pouvoirs, il est évident que l'histoire qui lui est consacrée ne peut être que haute en couleurs !

Les dames d'abord : nous avons donc Leila, une jeune femme de 25 ans qui a subit un très grave accident dix ans auparavant. Elle a été électrocutée par une ligne à haute tension. Les conséquences de ce drame : Sa mère est décédée après l'avoir touchée pour la secourir et Leila s'est retrouvée dans le coma. 

A son réveil, en plus d'une énorme cicatrice qui part de sa tempe à sa main droite, elle est maintenant chargée d'électricité. Ce qui fait qu'elle ne peut toucher personne sans, au mieux, provoquer une charge d'électricité statique et au pire, un gros choc électrique qui peut causer un arrêt cardiaque. Autant dire que ce "pouvoir" subit par Leila n'arrange pas ses relations sociales et surtout amoureuses ! 

En plus de cela, Leila détraque les objets électriques qui passent à sa portée. Heureusement, pour vivre un maximum comme les autres, elle met des gants spéciaux comme ceux utilisés par les électriciens dans leur travail. Cela limite un peu les dégâts.....

La jeune femme va découvrir très vite qu'en plus de donner des coups de jus aux gens, en les touchant avec sa main droite, elle peut voir leur passé, parfois leur avenir et surtout leur plus pire péché.....

Avec tout ces pouvoirs, difficile d'avoir une vie normale et c'est donc tout naturellement que Leila va se tourner vers une carrière de "freak" et va donc s'installer dans une ville en Floride qui regroupe des phénomènes de foire comme elle.


image tirée du formidable et effrayant film datant de 1932 "Freaks"

Leila a pour meilleur ami Marty, qui est atteint de nanisme mais ce n'est pas sa seule particularité.....Il est aussi vampire.....Leila, qui peut connaitre les pensées sombres des gens depuis son adolescence s'était très rapidement aperçue que le monde n'était pas que constitué d'humains....

Néanmoins, son pouvoir psychique va vite être convoité par des vampires mal attentionnés qui comptent sur elle pour retrouver un certain Vlad Tepes et Leila doit leur indiquer les faits et gestes de ce puissant ennemi....

C'est comme ça que Leila va faire la rencontre de Vlad. D'abord téléphatiquement, en se projetant dans son château.....Seulement voilà, Leila va être surprise de constater que Vlad ressent sa présence et peut dialoguer avec elle par la pensée....

Ce que j'ai aimé dans ce livre :
1# - La relation Leila/Vlad : Vlad a été humain au 15ème siècle, néanmoins, durant tous ces siècles d'existence, il n'a pas fréquenté énormément de femmes (il n'est pas comme Bones...). Pourtant Leila l'intrigue beaucoup et il va vite lui faire comprendre qu'il veut la séduire et qu'elle-même succombera très vite à son charme. 



Son extrême arrogance et sa confiance en lui exaspèrent bien évidemment Leila, qui est tout le contraire de lui et qui essaye donc de lui résister un peu. Du fait de sa "malédiction électrique", sa vie sociale et surtout amoureuse avec des êtres humains ordinaires s'est arrêtée quand elle avait 15 ans. Leila est donc encore vierge et je trouve que la scène où elle se donne à lui la première fois est vraiment très belle et très intense !

Vlad à Leila : "-Ce sang ne peut couler qu'une seule fois, et c'est à moi que tu en as fait le don. Cela lui donne plus de valeur que ce lit, ces draps, et à peu près tout ce que contient cette maison."

Vlad à Leila : "-Je peux t'offrir mon honnêteté, ma fidélité et plus de passion que tu pourras en désirer, mais pas de l'amour. Ce sentiment est mort en moi il y a longtemps, mais j'imagine que tu le savais déjà."

2# - Le passé trouble de Leila : Ce n'est pas une héroïne toute lisse, toute gentille. Elle cache de profondes blessures en elle. D'ailleurs, la cicatrice qu'elle porte sur une partie de son corps, suite à son accident avec la ligne à haute tension est là pour lui rappeler que c'est à cause d'elle que sa mère est décédée.... Son ami Marty lui avait proposé de faire disparaître sa cicatrice avec les capacités de son sang de vampire mais la jeune femme a toujours refusé.

3# - Maximus : Je pense que Jeaniene Frost devrait nous faire un tome consacré à Maximus, l'employé, le bras droit, de Vlad. C'est un personnage très intéressant, d'abord parce qu'il est beau et musclé (c'est déjà pas mal) et ensuite parce qu'il a essayé de séduire Leila quand Vlad a mis au défi la jeune femme qu'elle pouvait faire ses "propres expériences". Maximus aura quand même réussi à lui rouler un pelle mais après Vlad a repris "l'affaire en main" et Maximus a donc été obligé d'arrêter sa cour auprès de la jeune femme...Mais on sent bien que le beau vampire s'est retiré par dépit et par loyauté pour son patron - et aussi par peur - car on a bien compris à la lecture de ce livre que Vlad n'hésite pas à punir très sévèrement ceux qui lui désobéissent ou lui manquent de respect (l'intimidation, c'est ce qui fonctionne le mieux pour se faire respecter...).

4# - L'humour et les réparties des personnages qui n'ont pas leur langue dans leur poche ! Jeaniene Frost a toujours mis un peu d'humour dans ses livres mais je trouve que celui-ci a des réparties particulièrement bien salées !



"Ben arqua les sourcils.
-On n'en a aucune idée. Nous ne le voyons jamais, sauf quand il a faim. Et dans ce cas-là, on se penche, il se sert et on disparaît dès que c'est fini.
Je soulevai à mon tour les sourcils.
-Comment ça, on se penche ?
Voulait-il dire par là que....
Mon expression devait trahir ma pensée, car Ben s'expliqua immédiatement.
-Non, se pencher comme ça, et il inclina la tête sur le côté pour exposer son cou."

"La première était un brun aux cheveux courts, et je supposai à son sourire narquois que c'était lui qui avait lancé ce sarcasme à Vlad. Lui aussi était beau, mais d'une beauté un peu trop féminine. Avec moins de muscles, une perruque et un peu de maquillage, il aurait pu être ravissant en robe.
Vlad perdit son air renfrogné et sourit alors que le brun tournait la tête vers moi comme s'il avait entendu ce que je venais de penser.
-On dirait que tu t'es fait remettre en place à ton tour, Bones, se réjouit Vlad."

Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre :
1# - Le terme de "péché" pour indiquer les mauvaises actions que Leila lit dans les souvenirs des gens qu'elle touche. Le péché a une connotation religieuse qui me dérange, même si cela ne m'étonne pas vraiment de la part de l'auteure vu qu'elle remercie Dieu à chaque fois en premier dans ses livres....Jeaniene Frost ne nous a jamais caché  ses convictions religieuses même dans sa propre définition des vampires qui seraient les descendants de Caïn, le personnage biblique.....C'est un peu too much pour moi.....Je n'ai rien contre la religion, mais bon......"acte le plus odieux" aurait très bien pu faire l'affaire à la place du mot "péché" encore que tout est une question de subjectivité.....Pour certains hommes, tuer des gens n'est pas forcément la chose la plus horrible qu'ils peuvent faire.....Quand Leila lit les "péchés" de certains vampires ennemis et qu'elle voit les crimes horribles qu'ils ont fait, pour ces vampires, c'est quoi exactement cette vision ? Ils sont fiers d'avoir fait ça (sans doute) ou ils se sentent coupables (on peut toujours rêver...)....

2# - Le caractère très dur et même impitoyable de Vlad : Ce petit salopiot torture à tour de bras, sans scrupules ni aucune gêne....A la limite de la psychopathie.....Pour ses ennemis, pourquoi pas, c'est de bonne guerre, mais cela devient gênant quand il n'hésite pas à punir ses proches (il aime empaler les gens, il est fidèle à sa légende) pour asseoir son autorité et son pouvoir....Cela me fait un peu tiquer car ça le rend moins sympathique que dans ses apparitions dans Chasseuse de la nuit où il est toujours présent pour aider Cat....

3# - Un détail récurant sur le personnage de Kira : Pour rappel, c'est la compagne de Mencheres dont il fait la connaissance dans le spin-off qui a été consacré au vampire égyptien. Déjà dans ce livre où elle était l'héroïne principale, j'avais été un peu confuse sur la couleur de ses cheveux (oui, je sais, c'est juste un petit détail). Donc dans Le prince des ténèbres, elle est décrite comme une jeune femme blonde....Et dans le tome 5 de Chasseuse de la nuit, quand Cat et Bones vont chez Mencheres et sont obligés d'attendre car le vampire est "occupé" avec Kira, quand elle va enfin à leur rencontre, elle a les cheveux auburns....Je n'y comprends rien avec ses cheveux ! Je l'ai dit : ce n'est qu'un détail mais ça m'agace un peu car les livres de Jeaniene Frost s'enchaînent et la couleur des cheveux de Kira reste un mystère car ils changent régulièrement dans son descriptif physique (même si, il me semble, c'est le plus souvent en blonde qu'elle est décrite....).



Quoiqu'il en soit, j'ai énormément apprécié ma lecture du 1er tome du Prince des ténèbres

Il y a beaucoup d'action, Leila a un caractère très fort et n'est pas du tout soumise à Vlad, ce qui est très bien ! Avec ce livre, nous pouvons faire plus amplement connaissance avec le Dracula imaginé par Jeaniene Frost. Même s'il semble avoir une beauté moins conventionnelle que Bones ou les autres vampires masculins charismatiques de la saga de Chasseuse de la nuit, son charme est indéniable ! Maintenant, la fin du 1er tome nous donne vraiment envie de lire la suite, notamment par rapport à ce qui arrive aux "pouvoirs" de Leila......Est-ce que cela va changer quelque chose dans sa relation avec Vlad ? Wait and see !

Ma note : 18,5/20


Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire