lundi 27 octobre 2014

BIRD BOX

Josh Malerman
Editions Calmann-Lévy (2014)
Sortie originale 2014
372 pages

Synopsis :
Malorie élève ses enfants de la seule façon possible : barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S’ils s’aventurent à l’extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie. S’ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions : rester cachée avec ses enfants, isolée, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu’au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme. Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l’autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux. Aujourd’hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout.


Epoustouflant, effrayant, dérangeant....Voilà les mots que j'utiliserais pour qualifier ce livre....Un coup de coeur pour moi car une fois plongée dans ma lecture, il m'a été très difficile de m'arrêter et même maintenant que j'ai terminé Bird Box depuis plus de trois jours, le récit de Malorie me hante encore....


"L'homme est une créature pour l'homme"

La force de ce livre, c'est que l'auteur arrive justement à nous terroriser avec des créatures dont on ne sait même pas à quoi elles ressemblent ni d'où elles viennent, ni ce qu'elles veulent......Tout ce que l'on sait c'est qu'à leur simple vue, elles provoquent la folie chez les humains qui se mettent à tuer leur entourage et finissent par se donner la mort - de quelque manière qu'il soit.....

Dans Bird Box, nous suivons le récit de Malorie, une jeune femme qui est maman de deux jeunes enfants de 4 ans, un garçon et une fille. 

Le livre alterne avec des chapitres entre le moment présent (Malorie et ses enfants) et des flash-backs de ce qui s'est passé durant ces quatre dernières années quand les créatures ont commencé à apparaître sur Terre et ont peu à peu provoqué le chaos.

Dans ses premiers flash-backs, Malorie vivait avec sa soeur et elle venait d'apprendre qu'elle était enceinte d'un homme dont elle n'éprouvait pas grand chose.....Et puis, les médias ont commencé à diffuser des information inquiétantes sur des phénomènes très étranges qui se déroulaient en Russie avec des gens qui devenaient complètement dingues et qui tuaient leurs proches avant de se donner une mort violente.....

Comme chaque américain qui se respecte, Malorie n'y a d'abord pas prêté beaucoup d'importance (Rien à fiche de ce qui se passe hors des USA !)....Mais quand ces phénomènes étranges ont gagné l'Alaska, alors là, les américains ont commencé à se poser des questions.....Les plus barrés d'entres eux (ou les plus perspicaces ?) ont fait des réserves de nourriture, d'armes, de médicaments, tandis que les autres ont attendu les consignes des autorités.....Qui ne sont jamais venues, bien évidemment.....

Tout ce que les gens savaient, c'est qu'il ne fallait pas regarder dehors, qu'il fallait colmater les fenêtres.....

Malorie et sa soeur ont fait comme tout le monde.....Elles étaient régulièrement en contact téléphonique avec leurs parents jusqu'au jour où ceux-ci n'ont plus répondu à leurs appels....

"Tu m'as entendue, Malorie ? On en parle partout. Les gens commencent à dire que ça a quelque chose à voir avec la....Vision de quelque chose. Tu ne trouves pas ça étrange ? Sur CNN, ils viennent de dire que c'était la seule constante de tous les incidents. Les victimes auraient vu quelque chose avant de se mettre à attaquer les gens puis de se suicider. Tu arrives à croire une chose pareille, toi ?"

Alors OK, les médias disent qu'il ne faut pas regarder dehors, mais pourquoi ? Qu'est-ce que c'est que ces conneries ? On n'est pas dans un film de science-fiction, tout de même ?....

Les plus cartésiens ont tenté de passer outre ces consignes, et ont fini par mourir, comme la soeur de Malorie....Pour ceux qui restent, il n'y avait plus qu'une solution, se calfeutrer chez soi et éviter un maximum les contacts extérieurs.....

Seulement voilà, Malorie s'est donc retrouvée seule chez elle, enceinte de quelques semaines....Que pouvait-elle bien faire ?

Le grand courage de la jeune femme à ce moment là, c'est d'avoir tenté le tout pour le tout et d'être sortie de chez elle pour essayer de trouver un refuge ailleurs où il y aurait d'autrres gens comme elle, des "survivants" qui pourraient l'aider.

Elle a osé prendre sa voiture, conduire en fermant alternativement les yeux et heureusement pour elle, le refuge qu'elle convoitait n'était pas trop loin de sa maison.....



Nous voici donc à la deuxième étape de la survie, celle qui consiste à pouvoir vivre parmi des gens qui nous sont complètement étrangers.....

Même si les réserves de nourriture ne manquent pas dans ce refuge, que les 6 personnes qui habitent cette maison semblent "civilisés", en sera-t-il toujours de même quand les mois vont passer surtout qu'elle leur annonce tout de suite la couleur quant à sa grossesse.....

Ce que j'ai aimé dans ce livre :
La nature humaine se révèle dans les moments dramatiques quand cela devient le chacun pour soi pour la survie.....Et on est servi dans ce livre ! Bien évidemment, il y a toujours les gens qui ont un bon fond et une intelligence supérieur à la moyenne qui font tout pour aider leur prochain, il y a aussi les moutons qui suivent et enfin, il y a les gens qui doutent, qui se révèlent être égoïstes....Sans parler des fous qui cachent bien leur jeu....

La peur suggestive : Les survivants se bandent les yeux quand ils mettent un pied dehors (ce qu'ils sont obligés de faire régulièrement, notamment pour prendre l'eau du puits ou vider leurs seaux de merde)....Ils ne voient rien et évidemment leur imagination galope....Et si une créature se trouvait face à eux ?....Un bruissement dans l'herbe, une feuille d'arbre qui frôle une épaule et c'est la panique totale !!!!!!!! 

L'accouchement de Malorie : Evidemment ce n'est pas un spoil, vu que l'histoire commence quand elle quitte la maison avec ses deux enfants de 4 ans, et que les flash-backs débutent à l'annonce de sa grossesse quand le monde était encore "normal", on se doute qu'à un moment donné, on va avoir droit à son accouchement.....Et vu les conditions de survie qui se dégradent, forcément, elle ne va pas accoucher sous péridurale entourée par une équipe médicale dans un hôpital.....A ce propos, juste un petit bémol, néanmoins : On voit tout de suite que c'est un homme qui a écrit l'histoire car j'ai trouvé que l'accouchement de Malorie - au niveau physionomique/médical, était un peu réducteur, pour ne pas dire très léger.....Ayant moi-même deux enfants, pour mon fils aîné, j'ai accouché avec péridurale et pour ma fille, sans (ma fille est née un 14 juillet - jour férié - et l'anesthésiste était occupé ailleurs....il a pointé le bout de son nez 30 minutes après mon accouchement, je l'aurai tué de mes mains quand j'ai vu son petit sourire espiègle en me disant "j'arrive trop tard ?")...Argh ! Conna*****!!.....Bref, ayant expérimenté les deux accouchements par voie basse, il n'y a pas photo, la péridurale c'est vraiment le confort extrême.....Honnêtement, si c'était les hommes qui devaient mettre au monde les enfants, cela ferait longtemps que la péridurale serait obligatoire ET gratuite ! Pour revenir à Bird Box, si l'accouchement de Malorie ne m'a pas trop semblé réaliste au niveau des douleurs ressenties, de la durée et de la manière dont la jeune femme a agit juste après sa délivrance, il reste néanmoins un moment phare du livre - auquel je pense encore de temps en temps tellement il m'a marqué....

Les chiens : Sans spoiler. Juste le mot "chiens"....Ceux qui auront lu le livre me comprendront....



Les enfants de Malorie : Ces deux petits bouts de 4 ans sont vraiment remarquables ! Ils ont vécu dans un monde clôt. Ils n'ont jamais vu le ciel. Ils avaient seulement le droit d'ouvrir les yeux dans leur maison....Malorie explique la manière dont elle a fait leur éducation dès leur naissance quand elle leur a apprit à se réveiller en gardant les yeux fermés.....Quelle enfance horrible ils ont eu ! En même temps, c'est la seule qu'ils ont connu et nous savons tous que les enfants sont les plus aptes à s'adapter aux situations les plus extrêmes....Sans parler de la manière dont la jeune femme s'adresse à eux....Ils n'ont même pas de prénom !



Tom et Gary : Deux personnages charismatiques et qui marqueront à jamais Malorie...

"Mais Tom....Tom a cette force en lui. Quand il parle de faire quelque chose, on a l'impression qu'il l'a déjà fait".

Les créatures : C'est la grosse énigme du livre ! : Elles sont présentes, on le sait ! Ce ne sont pas les purs fruits de l'imagination de Malorie....Mais comme certains membres de la maison le disent à juste titre : Est-ce que ces créatures sont seulement conscientes de l'effet destructeur que leur vision provoque chez les êtres vivants....

"Les créatures...L'infini...Nos cerveaux sont limités, Malorie...Ces choses...Elles sont au-delà de notre compréhension...Hors de portée..."

"Dans son esprit, les créatures arpentent sans but les terres autrefois peuplées par les hommes. Elles vont se poster à la fenêtre d'anciennes maisons pour lancer des regards curieux à travers les vitres. Elles étudient. Examinent. Observent. Font la seule chose que Malorie n'a pas le droit de faire. Elles regardent. Est-ce qu'elles trouvent belles les fleurs du jardin ? Comprennent-elles dans quelle direction s'écoule la rivière ? Comment le savoir ?"

Ce que je n'ai pas aimé :
La fin un peu trop rapide, pas vraiment d'explications sur ces créatures....Je ne sais pas si c'est prévu, mais ce livre mériterait un 2ème tome car beaucoup de questions restent encore en suspens....

Pour conclure : Bird Box, en plus d'un scénario original et prenant, a aussi l'avantage d'être écrit d'une manière telle que l'on ressent les émotions (surtout l'angoisse, la peur et la paranoïa) des personnages, notamment Malorie et ça, c'est vraiment remarquable !.....Il m'est difficile d'en dire plus sur ce livre sans spoiler mais si je peux donner un conseil à toi, qui me lis en ce moment : TU DOIS LIRE BIRD BOX !

"Tu la sens, toi aussi. La mort. L'agonie. La pourriture. Le ciel s'écroule, le ciel agonise. Le ciel est mort".





Ma note : 18,5/20




2 commentaires: