vendredi 20 mars 2015

VAMPIRE NATION - Tome 1 : Riker

Larissa Ione
Les éditions Milady (2015)
Sortie originale 2013
431 pages

Synopsis :
Nicole Martin n'avait que huit ans quand les esclaves vampires se sont rebellés. À présent, elle consacre sa vie à débarrasser la planète de leur engeance maudite. Riker, un vampire renégat, brûle de venger les siens asservis par la famille de Nicole. Pourtant, enlever la jeune femme ne tourne pas exactement comme il l'avait prévu. Les deux ennemis jurés se découvrent une attirance mutuelle. La haine devient obsession, désir... peut être même rédemption. Mais Riker pourra-t-il dompter cette fougueuse jeune femme qui pourrait l'anéantir ainsi que toute son espèce ?

De l'auteure américaine, Larissa Ione, je connaissais déjà la saga "Demonica" et "Les Cavaliers de l'Apocalypse". Appréciant énormément son style d'écriture, je savais que je ne serais pas déçue avec ce 1er tome de Vampire Nation.

La particularité de ce livre, par rapport à autres sagas de Larissa Ione, c'est qu'elle réinvente totalement le mythe des vampires et leur existence au sein des humains. Elle avait  pourtant déjà mis en scène des vampires dans ses autres livres, mais ils n'ont rien à voir du tout avec ces nouveaux personnages.

Les deux principales particularités, c'est qu' ils peuvent vivre à la lumière du jour et les femelles vampires peuvent donner naissance à des bébés. 

Et il y a aussi le fait que, dans Vampire Nation, les vampires sont une race reconnue par les humains et malheureusement pour ces êtres surnaturels, la majorité sont devenus des esclaves et sont même considérés comme des animaux par une majorité d'humains....



Riker, le héros de notre histoire est un "vampire sauvage", c'est à dire qu'il n'a pas été attrapé par les humains et n'est donc pas devenu un esclave. Il a été transformé en vampire il y a maintenant 80 ans et lorsqu'il était encore humain, il était soldat et a été utilisé sans le savoir pour une expérience scientifique de l'armée américaine (transformer des soldats humains en vampires pour en faire des super soldats).....Autant dire que Riker ne regrette pas du tout de ne plus faire partie de la race humaine qu'il juge - à juste titre - comme cruelle et manipulatrice. Quand on sait aussi que sa compagne, qui portait son enfant, a été tuée par les humains qui l'avait prise en esclavage, on peut comprendre la rage de ce mâle, fier et fort....Et faisant partie d'une communauté de vampires dont leur chef est un vampire originel, Hunter.

Evidemment, comme dans beaucoup de livres de Larissa Ione, la jeune femme dont va tomber amoureux Riker est une ennemie de son clan et de la race des vampires en général puisque Nicole Martin n'est autre que la fille de l'homme qui a basé sa fortune sur l'esclavage des vampires et des expériences médicales menées sur eux pour faire progresser la science des humains (avec toutes les horreurs que cela implique...).Et pour couronner le tout, la compagne décédée de Riker 20 ans plus tôt, Terese, était l'esclave nourrice de Nicole (âgée de 8 ans à l'époque).....

Ce que j'ai aimé dans ce livre :
1#-L'histoire d'amour compliqué entre Nicole et Riker : Evidemment, c'est le point central du livre. Larissa Ione arrive toujours à m'épater malgré qu'elle utilise pourtant souvent ce genre de configuration sentimentale dans ses histoires....Ca fonctionne toujours avec moi !

2#-Le mythe réinventé des vampires : Selon la légende, la race des vampires serait née un jour où deux guerriers indiens était presque morts et qu'un corbeau et une corneille se seraient affrontés au-dessus de leurs corps et les auraient aspergé de leur sang.....Cela veut donc dire que tous les vampires d'origine sont indiens, puisque descendants de ces deux guerriers. Larissa Ione s'explique sur cette particularité en indiquant au début de son livre que c'est en hommage à sa mère qui a des racines amérindiennes. En plus, les vampires d'origine gardent la couleur originelle de l'iris de leurs yeux alors que les vampires créés, comme Riker, ont les yeux gris quand ils deviennent vampires.....La couleur de leur yeux quand ils étaient humains réapparaît au moment de fortes émotions (colère ou excitation sexuelle notamment). 

3#-Saletés d'humains ! Et oui, quand les humains ont découvert l'existence des vampires et qu'ils se sont rendu compte qu'ils étaient le maillon le plus haut de la chaîne alimentaire (les vampires se nourrissent du sang des humains, à ce niveau là, Larissa Ione n'a pas dérogé à la règle, bien que ses vampires peuvent aussi se sustenter de nourriture solide). Du coup, les humains ont profité de leur supériorité numéraire pour asservir la majorité des vampires et s'en servir comme du simple bétail, juste bons à servir d'esclaves ou de cobayes de laboratoire. Les vampires ont certes beaucoup plus de capacités physiques que les humains mais leur faiblesse, c'est leur très faible taux de natalité (beaucoup de femelles et de bébés ne survivent pas à l'accouchement) et le fait de créer des vampires en transformant des humains n'est pas l'idéal non plus car cela ne fonctionne pas toujours et il y a aussi des risques que l'humain perde la tête et devienne un vampire fou furieux (donc très dangereux pour tout le monde). Heureusement, comme dans ce genre de cas de figure, il y a aussi des humains qui essayent de lutter pour donner des droits aux vampires mais ils sont minoritaires, malheureusement pour cette espèce surnaturelle. On assiste ici à un vrai rapport de force entre les humains et les vampires.....Si les humains laissent plus de liberté aux vampires et les considèrent comme des citoyens "ordinaires", le risque est grand pour que les vampires prennent l'avantage et du coup, transforment les humains en simple distributeurs de sang.....J'ai apprécié le fait que Larissa Ione mette l'accent sur ce conflit idéologique !



4#-Les personnages secondaires : Dans la mesure où Larissa Ione nous présente un certain nombre de mâles qui vivent dans le même clan que Riker, on se doute qu'ils auront eux aussi un tome qui leur sera dédié. Certains personnages sortent du lot et j'ai hâte de lire les aventures qui leur seront consacrées !

5#-La personnalité très forte de Nicole : Malgré le fait qu'elle soit une riche héritière et qu'elle a vu toute sa famille se faire massacrer par des vampires rebelles quand elle était enfant, elle n'est pas aveuglée par la haine et essaye de comprendre le point de vue des autres. C'est une fille très intelligente, qui plus est, une scientifique, qui va aider la cause des vampires. Nicole est vraiment l'archétype de l'héroïne très forte mais sans être tête à claque. On ne s'ennuie pas avec elle, ça c'est sûr !

Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre :
La partie "je t'aime, moi non plus" entre Riker et Nicole : Larissa Ione nous sort ce genre de scène à pratiquement chacun de ses livres donc ça commence à bien faire.....Les quiproquos, les hésitations avec nos deux amants qui ne veulent pas s'avouer qu'ils s'aiment et se font souffrir inutilement....C'est très lassant à la longue mais heureusement cela ne dure pas trop longtemps dans ce livre ! 

Pour conclure, j'ai passé un très bon moment avec le 1er tome de Vampire Nation. Riker et Nicole sont un couple qui dépote ! Il leur arrive énormément de choses si bien que les pages se tournent sans s'en rendre compte. Leur histoire d'amour est très belle. Comme nous avons entre-aperçu les prochains héros du 2ème tome, qui sera consacré à Hunter, le chef du clan de Riker, j'ai vraiment hâte de le lire ! Larissa Ione est vraiment une référence pour moi en matière d'urban fantasy et de bit-lit. Que ce soit pour Demonica, les Cavaliers de l'Apocalypse ou maintenant Vampire Nation, c'est que du bon ! A lire absolument !

Ma note : 18/20


Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :
  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire