dimanche 26 avril 2015

LA GESTE DES EXILES - Tome 2 : Péché de sang

Bettina Nordet
Les éditions du Chat noir (2015)
378 pages

Synopsis :
Certains collectionnent des timbres, d’autres, comme moi, les emmerdes. Primo, j’ai découvert il y a peu que je ne suis pas humaine. Secundo, mes parents biologiques sont respectivement une salope manipulatrice et un connard psychorigide, malade du contrôle. Tertio, ce dernier a lancé des mercenaires loups-garous à mes trousses, dans l’espoir de me voir accomplir une prophétie où je tiens le premier rôle et, malheureusement, la faction maternelle caresse très exactement le même projet – à son profit naturellement. Quarto, imaginer mon ex-fiancé plumé jusqu’à l’os – au sens propre – me procure des frissons d’extase. Quinto, mon ex-amant ne peut me voir en peinture que s’il se trouve sur une terre consacrée ; tu parles d’un pratique ! Et sexto, je fréquente au quotidien bien trop de créatures appartenant au folklore fantastique. Autant dire que j’aspire à plus de normalité, ce qui ne semble pas au programme.  Car, alors que ma vie sentimentale semble enfin s’éclairer, un terrible danger menace l’humanité. Évidemment, entre loups-garous & CO à mes basques ainsi que le procès qu’on me colle aux fesses, ce bon vieux Karma s’est dit que j’avais du temps libre à revendre pour tenter de sauver la planète. Des vacances à la montagne, c’est tout ce que je souhaite ! Mais voilà, le génie de la lampe, cet enfoiré, possède un sale sens de l’humour…



« Mais s’il y avait bien une leçon que mes mésaventures diverses et variées m’avaient apprise, c’était que s’inquiéter au sujet d’une chose sur laquelle on n’avait aucune prise ne servait à rien, juste à se pourrir la vie (….) Compartimenter, c’était le secret pour ne pas virer barjot ».

Dans la mesure où le tome 1 de La Geste des exilés « Pacte de sang » avait été l'un de mes plus gros coups de cœur pour l’année 2014, il va sans dire que j’attendais la suite des aventures de Jana et de ses amis avec une grande impatience ! 

Et encore une fois, je n’ai pas été déçue du tout de ma lecture ! Jana est une héroïne drôle et attachante et on peut dire que dans ce tome-ci, elle nous amène à explorer d’autres aspects de sa spécificité d’ange, c’est le moins que l’on puisse dire !

Dans le tome 1, nous avions donc fait la connaissance de Jana Delaunay, une flic française de 28 ans, dont la vie avait basculé d’un seul coup avec la découverte de l’existence d’un monde fantastique de vampires, anges, démons et autres créatures surnaturelles….Nous avions appris en même temps que notre héroïne qu’elle faisait également partie de ce club très fermé puisque Jana est en réalité un ange et non une humaine comme elle l’a toujours cru durant toute son existence. Et d’ailleurs, ce fut aussi le choc pour elle d’apprendre que son nouveau boss sexy et bourru, Kell, était un démon vrai de vrai et qu’il avait eu la mission de la ramener en Eden auprès de sa vraie mère....Ainsi, on découvrait avec la jeune femme que ses géniteurs étaient bien évidemment deux anges comme elle. Et pas des moindres : Sa mère est la Prima des Gracieux et son père est le Primus des Ardents....Et ils avaient chacun un objectif bien précis quant au rôle à tenir de leur charmante progéniture devenue maintenant adulte et en âge de se marier... 

Evidemment, pour Jana, la désillusion a été terrible quand elle s’est aperçue que finalement, aussi bien sa mère que son père ne la considéraient que comme un pion dans le but d'accéder à leurs propres rêves de puissance....Ce fut donc avec perte et fracas que Jana avait réussi à s’enfuir de l’Eden, en compagnie de Kell et de Phen pour rejoindre notre monde des humain à la fin du 1er tome....

Néanmoins, lorsque nous retrouvons Jana, et ses amis au début du tome 2, c’est pour constater que la jeune femme est obligée de se soumettre à certaines règles qui régissent la vie des créatures fantastiques puisque elle avait tué un loup-garou très agressif avant son escapade en Eden, et elle doit donc maintenant répondre de son 'crime' devant les juges au risque sinon, d’être une éternelle « hors-la-loi » avec toutes les conséquences que cela implique….Evidemment, tout ne va pas se passer comme prévu et Jana va de nouveau être obligée de faire un petit passage en Eden où elle va explorer cette fois-ci d’autres territoires que ceux habités par les anges….

Ce que j’ai aimé dans ce livre :
1#- Trysten : C'est la révélation de ce tome pour moi ! Alors pour ce personnage, je n’avais rien vu venir ! Du vampire garde du corps à la boule à zéro, assez taciturne, nous passons ensuite au beau blond au lourd passé et à la terrible ascendance qui ont fait ce qu’il est maintenant. Son amitié pour Jana est touchante et son amour pour Hansel est grisant ! Car oui, Trysten est homosexuel, un pur et dur, car il a vécu un traumatisme plus que certain avec une créature de sexe féminin. Trysten est un personnage très attachant mais aussi très séduisant. Il est très loyal envers ses amis. L'histoire de son passé, ce qui l'a fait devenir un vampire, les circonstances, tout est terrible et vraiment triste. Comment ne pas être touché par ce personnage !? Heureusement, la présence de Jana à ses côté détend l'atmosphère et l'on peut toujours compter sur notre héroïne pour nous faire rire avec ses réflexions souvent portées en dessous de la ceinture (en même temps, les circonstances s'y prêtaient plutôt bien pour le plus grand plaisir de la jeune femme).

« Stupéfaite, je le suivis en silence jusqu’à ce que nous soyons assez éloignés du village, puis je lui dis, hésitante : -Euh…Trysten…Je ne sais pas si tu as remarqué, mais…tes cheveux ont drôlement poussé pendant la nuit… (….). C’est incroyable ce que des cheveux pouvaient changer quelqu’un. Il avait vraiment l’air d’avoir vingt ans. Avant, il était canon, mais à présent, avec cette chevelure du blond doré des blés mûrs, il était à baver. Nico, ramène tout de suite tes fesses en Eden, il y a du lourd, là ».

« -Allons-y. Reste derrière bien moi. 
De toutes les façons, mon coco, vu ma tenue, je ne serai pas passée devant. Je préfère, et de loin, reluquer tes jolies fesses musclées, plutôt que ce soit le contraire ; bien que je sache que la vue des miennes ne te fera ni chaud ni froid ».



2#-L’humour : Les vannes sont bien trouvées, le sarcasme. J'ai éclaté de rire plus d'une fois, notamment au niveau des interactions entre Jana et Trysten, mais également lorsqu'elle se retrouve confrontée à des ennemis...

« Une brise fraîche me rappela brutalement que j’étais nue comme un ver, comme mon compagnon, d’ailleurs. Je rougis violemment et me recroquevillai sur moi-même tel un cloporte affolé pour cacher ce que je pouvais. Trysten me lança un regard torve.
-Pas la peine de risquer un claquage, dit-il ironique. Seuls les hommes m’attirent. Si ça peut te rassurer, tu me fais autant d’effet qu’une bûche.
Bien évidemment, en parlant de bûche, mon regard dévia vers cette partie du corps masculin si…réactive et force fut de constater que celle-ci, malgré une présence imposante, portait à ma nudité un intérêt plus que modéré, pour ne pas dire proche du néant ».

« Le démon s’avança vers moi et je me forçai à ne pas reculer. Je restai immobile, bien campée sur mes jambes, tandis qu’il se penchait pour me susurrer de sa voix de basse :
-Dommage que je doive te ramener intacte et avec toutes tes facultés. Je t’aurais bien baisée… !
-Mon grand, tu m’aurais baisée volontiers. Bien, c’est pas sûr…. ».

"-Saül nous a dit bander comme un âne chaque fois qu'il lui donne son sang. 
Mon visage devint cramoisi. Amis poètes, bonsoir. Bienvenue dans le monde raffiné et fascinant du mâââle...".

"Il fallait que je sache ce qu'il tramait. Mais Lucifer n'allait certainement pas me le dévoiler. On n'était pas dans un dessin animé où le méchant lance un ricanement débile avant de raconter par le menu tous ses plans secrets. Ce...Cette chose était le plus puissant des démons. Je ne pouvais le contraindre en rien. Je n'arrivais déjà pas à convaincre Nico de goûter à mon très créatif flan à l'avocat et aux anchois, et pourtant, j'étais sa soeur de coeur...!".

3#-La fantasy : Ce livre oscille entre l’urban fantasy/Bit lit et la fantasy tout court ! Les passages qui se déroulent en Eden sont totalement dépaysants ! Nous sommes loin des rues sombres des grandes métropoles où ont lieu généralement toutes les histoires de vampires et autres loups-garous. En lisant les descriptions faites par l’auteure sur l’Eden et sur ses habitants et leur style de vie, je m’imaginais les grandes plaines et autres paysages à la manière de la trilogie « Le seigneur des anneaux ».

4#-Les explications vraiment très bien réfléchies et très pertinentes : Bettina Nordet a créé sa propre mythologie et s’il est vrai que celle-ci peut paraître par moments assez complexe, notamment avec les nombreux mots en langue étrangère (beaucoup d'hébreu), l’auteure nous fait régulièrement des petits résumés de la situation, via les paroles pleines d’humour et de sarcasme de Jana pour nous conter son histoire. Ainsi, nous ne sommes jamais perdus, malgré la multitude d'événements qui arrivent à notre pauvre héroïne ! De plus, il y a certain livres, on se dit, oh non, pas encore du TGCM ! Ici, rien de tout cela ! Tout est logique et cohérent. Il y a toujours une explication censée et rationnelle (autant que l'on peut l'être quand on évoque des êtres surnaturels, bien évidemment...). Je me rappelle notamment du moment où Jana signale le fait que la technologie moderne de la Terre ne fonctionne pas en Eden et que, de toute manière, elle n’a pas la possibilité d’atteindre cet endroit merveilleux (les vêtements non plus, d’ailleurs…Pour le plus grand désespoir de Jana, qui se retrouve souvent à poil dès qu’elle entre en Eden…). Du coup, cela semble plutôt logique que les gens là-bas ne soient pas entourés de voitures ou d'électricité et qu'ils vivent à la mode du Moyen-âge, que ce soit pour les objets de la vie courante mais aussi par rapport aux mentalités et aux différentes hiérarchisations des peuples....Soit dit en passant, Jana fait remarquer que l'air est beaucoup plus pur et sain en Eden, par rapport à notre monde moderne si pollué....De plus, si, dans le 1er tome, Bettina Nordet nous avait interpellé avec la présence excessive des représentations d'anges dans les oeuvres du Moyen-Age, elle s'attaque ici sur la réflexion du baiser, notamment celui des contes de fées qui ont traversé le temps....C'est très intelligent de sa part et c'est vrai que cela donne sujet à réflexion....

« Le baiser semble revêtir une certaine importance symbolique en Eden, je me trompe ? Je sais que les contes de fées terriens originaux n’ont pas grand-chose à voir avec toutes les adaptations qui en ont été faites, mais je suis persuadée que cette histoire de baiser, de fées, de sorcières, dans la Belle au bois dormant, Blanche neige, ou la princesse et la grenouille, nous les devons à un inconscient collectif fort riche. Un souvenir résiduel des relations Terre/Cénacle, en quelque sorte ».



5#-Les références à des séries ou films divers comme The Walking dead, Star wars, V : Encore une fois, l'auteure fait des allusions à notre culture populaire et plus exactement des séries ou films américains. J'ai adoré la comparaison faite entre les zombies des séries TV et les vrais morts vivants qui puent à nous faire vomir. Quant à la série V, dans la mesure où c'est l'une des séries qui m'a le plus marquée dans mon enfance, je ne peux être que ravie de tous ces petits clins d'oeil ! (tout comme l'évocation aussi de la série Sex & the city dans le 1er tome, par exemple)....

Zone spoilers ! (On clique sur le mulot et on passe sur le texte pour lire en surbrillance !)

6#-La relation M/M entre Jana et Trysten : Dans la mesure où Jana était une femme à l'origine - (enfin, en réalité, on avait compris avec ses explications qu'au départ, le bébé Jana était destiné à rester un mâle) - Bref, vu que sa môman avait décidé d'en faire une fille pour ses ambitions personnelles, Jana a grandi sur Terre en tant qu'humaine, comme une petite fille française lambda. Et finalement, avec la promiscuité qu'elle va vivre avec son compagnon d'infortune, Trysten, pendant leur périple long de plusieurs semaines dans les forêts et la nature environnante de l'Eden, on peut comprendre qu'un lien très fort se soit créé entre eux. Jana ne nous a jamais caché qu'elle était attirée physiquement par le beau vampire mais celui-ci n'aime - et n'aimera - que les mâles....Alors quand Jana change de sexe "à l'insu de son plein gré", évidemment, plus rien n'empêche Trysten de "faire parler son corps" et ensuite son coeur....Leur relation, et plus particulièrement les scènes intimes, ne sont pas du tout "perturbantes" ou "choquantes" pour un public non averti car Jana, dans sa tête, réagit toujours comme une fille (au moins au début de leur relation, après, elle n'a rien contre de nouvelles expériences avec son amant....). Cette partie du livre était vraiment très bien écrite et très bien amenée par l'auteure....Je voudrais presque que Jana reste un homme pour continuer à vivre son histoire d'amour avec Trysten...Mais bon, il y a Phen, Mayron et surtout Kell, qui reste mon favori....Ah la la ! Pas facile de choisir entre tous ces beaux mâles !....Quoique, il ne s'est encore rien passé de très intense avec l'ange de la mort, pour le moment....Alors qu'elle a déjà connu intimement les trois autres....

7#-Les vampires vivant en Eden et leur reine : Ki-sikil lilà, l'ex-épouse de Lucifer et mère de sang de Trysten est une garce de chez garce. Aussi cruelle qu'elle est belle, elle va prendre un malin plaisir à faire souffrir Jana et son "fiston". C'est le personnage que je déteste le plus dans cette histoire et bien évidemment, je ne lui souhaite que du mal ! (peut-être dans le 3ème tome ?). Son histoire personnelle est très bien trouvée, le mythe qui l'entoure, les références biblique à la Lilith que nous connaissons....Le fait qu'elle n'ait jamais pu avoir d'enfants et qu'elle empêche ses vampires à ne pas procréer est quelque chose de très cruel, un peu à la manière d'une reine des fourmis qui contrôle tous ses sujets. On aime la détester, mais elle n'en reste pas moins fascinante....J'espère que Jana le recroisera une nouvelle fois sur sa route et si elle pouvait lui mettre une bonne baffe dans la tronche, ce serait le pied ! 

8#-Phen = Phénix : Et oui, c'est tout con, mais il fallait y penser ! Dès le 1er tome, le nom Phen me semblait bizarre pour un homme décrit comme ayant les cheveux roux....Je trouvais que ça sonnait asiatique, mais bon, pourquoi pas....Il y a eu pourtant des indices distillés par ci par là avec la chaleur, les flammes, les marques de griffure....Et pourtant, quand Jana découvre la véritable identité de son ami (et amant), j'ai eu droit à mon petit effet de surprise...Pour ma défense, Phen n'est pas trop présent dans le livre, puisque c'est surtout le tandem Jana/Trysten qui tient le haut de l'affiche une majeure partie de ce tome là du coup, je ne me suis pas posée trop de questions à son sujet....Quand Jana redevient une femme et donc que Trysten se détourne d'elle, Phen en profite pour se rapprocher d'elle (ou plus exactement continuer le flirt entamé au début du livre)....En même temps, de tous les beaux mecs qui tournent autour de notre héroïne, on peut dire que c'est lui qui a décroché le pompon avec le bébé à venir....Personnellement, j'aime bien Phen, même si je le trouve un peu trop serviable et gentil.....L'espèce de "trahison" qui se passe à la fin du livre devrait mettre un peu plus de piment dans sa relation avec Jana (si elle arrive à l'atteindre).....Mais il ne faut pas oublier que ce mec s'est sacrifié pour l'humanité, pour Jana et qu'il pensait réellement mourir définitivement quand il a joué à la torche humaine....Mais le Phénix renaît toujours de ses cendres....La question que l'ont peut se poser maintenant c'est s'il a encore des souvenirs à propos de Jana et s'il est resté en Eden, à la Cour de l'Aube, sans donner un signe de vie à la jeune femme, en toute connaissance de cause....

9#-La grossesse de Jana : En voilà un événement qui va plutôt compliquer la vie de Jana ! Même si elle trouve un moyen de "mettre en parenthèse" sa grossesse, il n'en reste pas moins que notre jolie héroïne va devoir faire face à un moment ou à un autre à une maternité pas vraiment désirée....Pour ce qu'il en est de Phen, le père supposé du futur bébé, c'est plutôt mal parti, même si, à mon avis, sa nouvelle situation en Eden ne peut être que l'objet d'un quiproquo.....Comment un homme qui a sacrifié sa vie tel qu'il l'a fait pourrait agir de la sorte, sinon ?.....En tout cas, je suis bien curieuse de savoir à quoi ressemblera ce bébé et avec qui Jana l'élèvera, vu qu'elle a, pour le moment, l'embarras du choix pour ce qui est de son futur compagnon....Et comme la prophétie lui prévoit 4 enfants....Wait and see !....

Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre :
Pas assez de Kell : Il fallait bien que je trouve quelque chose à mettre dans le négatif alors évidemment, je dois évoquer Kell Certes, le côté "Docteur Jekyll et Mister Hyde" de ce personnage nous a permis de tirer une croix plutôt facilement sur l'ébauche d'une prétendue et attendue relation amoureuse avec Jana débutée dans le 1er tome (c'est d'autant plus facile vu que Kell est vraiment très désagréable avec Jana et il n'a pas eu trop de scrupules à aller voir d'autres filles, lui...)....Néanmoins, j'ai été heureuse de revoir le Kell amoureux pendant un petit instant quand Jana et lui se sont retrouvés une nouvelle fois dans un lieu saint....Cela n'a duré que quelques minutes mais c'était nécessaire, je pense, pour que la jeune femme puisse vraiment tourner la page....Encore que....Est-ce que tout est vraiment terminé entre elle et lui ? Hum hum hum....Rien n'est moins sûr !....Surtout avec les événements qui se déroulent à la fin du livre et qui devraient faire revenir Kell sur le devant de la scène dans le prochain tome. J'avoue, parmi tous les beaux mâles qui gravitent autour de JanaKell est mon préféré !....Le fait qu'il soit un démon (et pas des moindres, du reste !) est un petit plus par rapport aux autres, surtout vis à vis de Jana qui est, elle, un ange....L'antagonisme de leur natures respectives est très excitant....



Alors voilà, j’ai vraiment passé un excellent moment de lecture auprès de Jana et de ses amis. Le gros avantage de cette saga, La geste des exilés, c'est que l'histoire est totalement imprévisible et même si j'espère l'aboutissement de certaines choses dans le prochain tome, je suis bien incapable de pouvoir deviner ce qui va se passer ! Jana est en contact de tellement de personnages différents, que ce soit par leur nature ou par leur place hiérarchique dans l'univers fantastique qu'il m'est bien difficile d'imaginer que sera la suite....Une chose est pourtant sûre : Cela m'étonnerait que cela puisse bien se terminer pour tout le monde, pour la conquête du coeur de Jana, il n'y aura sans doute qu'un seul gagnant....Encore que, l'auteure, Bettina Nordet, pourrait nous étonner encore à ce niveau là, pourquoi pas ?.....

Pour conclure, malgré tout l'humour dont déborde Jana et son positivisme à toute épreuve, il se dégage néanmoins de cette saga une atmosphère plutôt dramatique, de par les tragédies, les souffrances et même les sacrifices vécus par certains des personnages.....Même si Jana est l'héroïne de ce livre, on ne peut que s'attacher à tous ses nouveaux amis qui gravitent autour d'elle. Il y a notamment une "Famous guest star" de l'époque de la Renaissance qui fait quelques apparitions remarquées dans ce 2ème tome....J'attends donc la sortie du prochain volume avec une grande impatience ! Si vous aimez les héroïnes drôles et sexy à la Charley Davidson, qui évoluent dans un univers fantastique riche, divers et très varié, et qui sont entourées de beaux spécimens de la gente masculine, foncez ! La geste des exilés est faite pour vous et vous ne le regretterez pas !





Ma note : 19/20


Si vous aimez ce livre, vous aimerez peut-être aussi :
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire