jeudi 31 décembre 2015

LONDRES LA TENEBREUSE - Tome 1 : La fugitive de Whitechapel

Bec McMaster
Les Editions J'ai lu (2015)
Sortie originale 2012
469 pages

Synopsis :
Sans le sou, en charge de ses petits frère et soeur, Honoria Todd s’installe à Whitechapel, où elle espère échapper au terrible lord Vickers. Mais dans cet obscur quartier de Londres, où peu de personnes se risquent, les bandits règnent en maîtres. Et trouver refuge en ce lieu pourrait tout aussi bien jeter Honoria entre les mains du légendaire et redoutable Blade. Ce sang bleu renégat est l’ennemi juré de Vickers. Quand Blade propose justement à Honoria un marché, cette dernière accepte, en échange de sa protection. Mais à ses yeux, est-elle un instrument de vengeance contre Vickers ou sa seule chance de rédemption ?

Ce tome 1 de Londres la Ténébreuse a été une très bonne surprise pour moi ! Je lis énormément de Bit-Lit mais c'est la première qui se passe à l'époque Victorienne, dans un univers Steampunk....Et ce ne sera certainement pas la dernière, déjà pour lire la suite de cette saga !


L'auteure, Bec McMaster,  a su créer un univers bien à elle, en faisant quelques références à l'histoire (par exemple, avec la Révolution Française), tout en gardant le mythe du vampire pas très loin, mais à la différence de la majorité des autres romans du genre, les vampires dans Londres la ténébreuse sont la forme définitive de la transformation des gens contaminés par un virus. Ils sont appelés "sang bleu" (oui, sans "S").....Si ceux-ci ont tous les avantages des "vampires", au début de leur "nouvelle vie", tout en conservant leur apparence humaine, le fait est que, au fur et à mesure de l'évolution du virus, ces sang bleu se transforment peu à peu en des créatures qui vont perdre tout contrôle et vont tuer tous les êtres humains sur leur passage à la recherche de sang frais....Sans compter que les sang bleu devenus finalement vampires ont perdu toute apparence humaine et ressemblent plus aux monstrueuses créatures de la série "The Strain" qu'aux "beaux gosses qui brillent" de Twilight.....Ca calme....Et quand ils deviennent vampires, ils deviennent autant prédateurs que proies car ils sont chassés et abattus systématiquement par les autorités....Du coup, le but des sang bleu est donc de conserver au maximum leur état "transitoire" sans jamais se transformer en monstre vampire....Et pour cela, des scientifiques font des recherches, notamment, feu le père l'héroïne, Honoria....

"Honoria ! Il n'eut pas besoin de la prévenir. Elle releva son visage. Une silhouette indistincte était accroupie sur le rebord du toit et humait l'air. Les griffes enfoncées dans la gouttière, son corps pâle et nerveux se pencha en avant quand il sentit son odeur. Honoria sentit ses poils se dresser sur sa nuque et un frisson glacé la parcourir. Une peur primitive chassa ses dernières brides de désir. Elle resta là, le souffle coupé, partagée entre l'envie de s'enfuir et l'incapacité de bouger d'un millimètre. Quand il huma son parfum, ses yeux rouges s'agrandirent de plaisir. Il ressemblait...presque à un sang bleu, mais qui aurait muté de manière absolument horrible. Chauve, sa peau blanchâtre était recouverte de plaques squameuses et sa bouche ouverte laissait apparaître une série de dents pointues. Elle comprit soudain ce dont il s'agissait. Et poussa un hurlement".

L'héroïne que nous suivons dans ce livre est donc une jeune humaine, Honoria, qui est obligée de s'occuper de sa soeur et de son jeune frère contaminé par le virus, depuis la disparition de leur père, qui était un chercheur qui essayait de trouver un remède contre l'évolution du virus......Honoria mène une vie difficile mais est libre, contrairement à beaucoup de ses semblables humains (qui servent souvent d'esclave de sang pour les aristocrates devenus des sang bleu).....Jusqu'au jour où elle va être repérée et convoquée par Blade, un sang-bleu renégat qui fait la loi dans son quartier.....Entre ces deux là, il va y avoir des étincelles, mais ils vont vite comprendre qu'ils sont attirés inexorablement l'un vers l'autre et surtout, qu'ils ont un ennemi commun.....Ca rapproche !

Ce que j'ai aimé dans ce livre :
1#-La relation entre Blade et Honoria : Très tendue au départ, puisque la jeune femme a des très gros à priori envers les sang-bleus (au point de nier la transformation de son petit frère) et puis, il faut dire que Blade a une réputation détestable auprès de ces ennemis ou tout simplement de tous ceux qui ne le connaissent pas intimement. Pourtant, Honoria va vite réaliser que Blade est particulièrement apprécié et même aimé par ses proches et qu'il a bon coeur. Le fait est qu'Honoria lui a tapé dans l'oeil et donc, il va tout faire pour la séduire (même si, au début, il fait son kéké bien énervant.....Ce qui est dommage car pour une jeune femme fière et libre comme Honoria, c'est un comportement insupportable....)....Bref, il perd du temps en faisant son malin et ensuite, il va ramer pour essayer de séduire sa belle ! Honoria, de son côté, a un comportement un peu ambigüe car elle se rapproche de Blade uniquement lorsqu'elle est dos au mur et n'a plus aucune autre alternative pour elle et sa famille.....On peut comprendre son raisonnement et on peut aussi comprendre sa froideur et sa distance quand on sait ce qu'elle a vécu dans le passé et le fait qu'elle soit obligée de prendre en charge sa soeur Lena, de 18 ans, et son jeune frère, Charlie, de 14 ans, qui est gravement malade (affecté par le virus et se transforme peu à peu en sang-bleu...).

"Elle lui jeta un petit coup d'oeil.
-Vous me dévisagez.
-Peux pas m'en empêcher, répondit-il. T'es faite pour être dévisagée".

"-Un baiser. Pour les carnets. Tu as promis et j'ai rempli ma part. 
-Ah, mais il y en a deux, non ? J'ai promis un carnet en échange d'un baiser. (tout ça l'amusait fichtrement trop). Et t'y connais que dalle quand il s'agit d'embrasser un homme, ma belle. 
Honoria releva la tête en fronçant les sourcils. 
-Ca n'a pas eu l'air de te gêner. Ca parait assez simple. J'appuie ma bouche contre la tienne et tu me malmènes. 
Il serra les poings dans sa chevelure avant de la relâcher. Une lueur dangereuse passa dans es yeux.
-C'est ce que tu penses ? Tu crois que je suis qu'un tas de chair qui s'attaque à une colombe comme un chien en chaleur ? (il fit glisser sa main sur sa gorge). Laisse-moi te dire une chose. J'ai plus d'un demi-siècle. Ca fait un max de temps pour m'entrainer, Honor. (un sourire envahit lentement son visage). Maintenant, t'es dans la mouise".

2#-Will, le loup-garou : Ah ah ! Will sera le héros du tome 2 et j'ai vraiment hâte de lire l'histoire qui va lui être consacrée ! Pour le moment, il est introduit dans l'histoire comme étant le bras-droit de Blade. Will est une force de la nature, il est extrêmement fidèle à Blade (la scène où il lui donne son sang....Hum....Caliente !), le tome 1 explique son passé et pourquoi il déteste les femmes.....D'ailleurs, il n'apprécie pas du tout Honoria, qui, selon lui, ne pourra apporter que des ennuis et du malheur à Blade.....Et puis, il y a Lena, la soeur d'Honoria.....Les deux jeunes gens ont eu l'occasion de "discuter" ensemble vu que Will avait reçu l'ordre de Blade de surveiller la famille d'Honoria pour leur protection.....Bon, à la fin de ce tome 1, c'est pas gagné pour espérer une romance entre Lena et Will....Et c'est justement cela qui me donne hâte de lire le tome 2 !!!!

"Les pays scandinaves étaient gouvernés par les loups-garous ; les Etats germaniques les contrôlaient et les utilisaient dans l'armée. Mais les sang bleu et les loups-garous ne se mélangeaient pas très bien. Cependant, quand l'Echelon était arrivé au pouvoir, la première chose qu'il avait faite fut de s'attaquer aux clans de loups écossais et de détruire la plupart d'entre eux à Culloden. (....). 
-D'où vient-il ? Demanda-t-elle.
-Il a été vendu par sa mère dès qu'il a montré les premiers signes de transformation, expliqua Blade. Je l'ai découvert sur une scène, dans l'East End, enfermé dans une cage. Ils lui donnaient des coups de couteau pour essayer de l'enrager afin de distraire le public. Il devait avoir quatorze ou quinze ans. Il était brisé.
-Je croyais que c'était l'ennemi naturel des sang bleu ?
-Un ennemi est ce que tu en fais. La seule raison pour laquelle les sang bleu et les loups-garous ne s'entendent pas, c'est parce que les loups-garous sont les seuls à pouvoir mettre un sang bleu en pièces, et sans effort. Ils sont une menace, dit-il, avant d'ajouter doucement : Et j'imagine que j'aime pas trop les cages. Je pouvais pas le laisser là, à me regarder avec ses yeux jaunes et sauvages".

"Elle en vaut pas la peine. Blade savait pertinemment pourquoi son lieutenant manifestait un tel dégoût. Will méprisait la plupart des femmes ou les évitait carrément. Après que sa mère l'avait vendu pour cinq livres, il les maudissait toutes jusqu'en enfer. Et puis, ensuite, il y avait eu cette confusion, deux ans plus tôt, quand les deux hommes avaient passé leur accord concernant l'alimentation. Will était un jeune mâle dans la fleur de l'âge, avec peu d'expérience sexuelle, voire aucune. Les moments où il offrait subsistance à Blade l'avaient profondément secoué, et avaient fait naître en lui des sensations auxquelles il n'aurait jamais été enclin. Il avait fallu un moment à Blade pour comprendre ce qui se cachait derrière la manière soudaine dont son lieutenant se mettait à éviter son regard. Puis, il y avait eu cette soirée désastreuse, quand Will avait fait un geste vers lui et avait brisé toutes les règles. Ils avaient résolu le problème".


3#-La société complexe : L'auteure a créé un monde en Grande-Bretagne, où les nobles sont devenus des sang-bleus (au sens propre du terme !) puisqu'ils ont tous décidé de se faire contaminer par le virus pour obtenir les supers pouvoirs et la longévité de vie.....Evidemment, il faut bien les nourrir, ces petits aristos !!!! Donc, c'est le peuple qui s'y colle, certaines personnes sont choisies pour être esclaves de sang (qui n'est pas une fonction péjorative, attention !).....Il y a aussi du trafic de sang interdit (on s'en doute !).....La France est évoquée dans le livre, en expliquant que le peuple français, contrairement aux anglais, a stoppé la transformation des nobles en sang bleu en les tuant tous pendant la Révolution (voilà un moyen bien habile de lier l'Histoire avec un grand H avec la fantasy....). Concernant les sang bleu, certains l'ont été "illégalement", et du coup, ils deviennent des renégats (comme Blade, notre héros) et sont très mal considérés par les autres sang bleu de la haute-société.....Quant aux vampires, ces monstres sont purement et simplement exécutés quand ils sont attrapés (ce qui est difficile car ils sont agiles ces bestiaux ! malgré qu'ils soient devenus aveugles lors de leur transformation ultime, leurs autres sens sont en alerte et ils sont beaucoup plus forts que les sang bleu.....Et ils puent affreusement aussi....Détail important !).

"Malgré ses préjugés, elle se surprit à le dévisager avec curiosité. Les seuls sang bleu qu'elle avait connus appartenaient à l'Echelon ; nés dans les Grandes Maisons, ils se voyaient proposer de l'hémoglobine contaminée au cours de rituels de sang qui se déroulaient lors de leur quinzième année. Seuls les membres de très bonnes familles ou des plus influentes étaient autorisés à accéder à ces rites, mais les accidents étaient évidemment inévitables, quand on  sait que le virus pouvait se propager par la moindre égratignure ou la moindre goutte de ce fluide vital. Blade lui-même était considéré comme un sang bleu renégat, un hors-la-loi au statut non reconnu et dont l'existence même était une insulte. Si l'Echelon avait pu le tuer, il l'aurait fait".

"Elle n'avait jamais rencontré de sang bleu renégat auparavant. Les seuls autres qui survivaient devenaient des Engoulevents, une guilde de chasseurs et de chasseurs de primes, ou bien, s'ils pouvaient revendiquer des relations aristocratiques ou une hérédité, avaient des chances de se voir offrir une place chez les gardes de l'élite, les Coldrush, qui assuraient la surveillance de la Tour d'Ivoire. Elle n'était entrée en contact avec aucune de ces deux catégories quand elle travaillait à la lisière de l'Echelon. On ne l'avait pas considérée comme de race suffisamment élevée pour accéder aux fonctions de la Tour d'Ivoire, ni suffisamment roturière pour croiser les Engoulevents".

"Quarante ans s'étaient écoulés depuis que le prince consort avait pris le contrôle, et étant donné qu'il avait dès le départ imposé ses règles répressives, très peu de choses avaient évolué. Les murs de la ville maintenaient l'Echelon à l'intérieur et les pauvres à l'extérieur". 

4#-Les scènes olé olé : L'auteure a réussi à décrire des scènes sans tomber dans la vulgarité ! Bon après, on peut s'étonner que des gens qui vivent au XIXème siècle puissent s'adonner à des pratiques qui ne sont "à la mode" que depuis une quinzaine d'années (j'entends par là qui ont été validées par les magazines féminins......D'ailleurs, le jour où la scatophilie sera elle aussi à la mode, investissez dans le dentifrice 100% menthol, mesdemoiselles et mesdames !).....Bon, après, vu que nous sommes dans un roman Steampunk et qu'il y a des robots etc....pourquoi pas....Je ne vais pas pinailler là-dessus ! En plus, je suis sûre que les prostituées de cette époque faisaient aussi de ce genre de pratiques, mais venant d'une jeune femme vierge et innocente comme Honoria.....Cela me choque un petit peu....Surtout qu'elle n'a aucune référence à ce niveau là....Elle apprend vite, la bougresse ! En tout cas, les scènes sont bien écrites et elles sont peu nombreuses, ce qui a l'avantage de ne pas trop nous gaver !

Pour conclure, j'ai passé un très agréable moment de lecture avec La fugitive de Whitechapel. Honoria et Blade sont deux personnages hauts en couleur. Leurs passés respectifs sont assez traumatisants, surtout celui de Blade, et c'est donc plutôt plaisant de les voir tous les deux connaitre enfin le bonheur. Honoria, en plus d'être une jolie jeune femme, est très intelligente et suit les traces de son père scientifique ce qui nous fait espérer un avenir positif pour nos héros.....Maintenant, il me tarde de lire le 2ème tome qui est consacré au loup-garou Will et Lena, la soeur d'Honoria....Hum ! J'ai hâte !

Ma note : 17,50/20

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi : 

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire