jeudi 10 mars 2016

Samantha Watkins - Tome 4 : Guerre (1ère partie)

Aurélie Venem 
Auto-édition (2016)
343 pages


Synopsis :
Après les événements tragiques qui ont secoué le monde vampirique, Phoenix n'a plus qu'une obsession, devenue sa raison de vivre : annihiler celui qui a instauré sa dictature sur le monde de la nuit et anéanti les vies de ceux auxquels il tenait. Devenu l'un des leaders de la résistance à la tyrannie, Phoenix sait q'une fois sa vengeance accomplie, il pourra rejoindre celle dont l'absence le détruit peu à peu....

J’attendais avec une grande impatience la suite des aventures de la très sympathique Samantha Watkins et je dois dire que je n’ai pas été déçue avec ce 4ème tome ! C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé toute la petite bande de Samantha et de son comparse vampire, Phoenix. L’auteure, Aurélie Venem, a su se créer son petit univers bien à elle, avec des personnages très charismatiques, qui font que, même après un certain laps de temps entre deux parutions de tomes (entre le 3ème et le 4ème, il s’est quand même écoulé un an et demi), nous, lecteurs, nous retrouvons très rapidement plongés dans le bain et resituons avec facilité les personnages et surtout, les actions qui avaient marqué la fin du tome précédent.

Alors, il faut bien dire qu’il se passe énormément de choses dans Guerre ! Ecrit dans un certain style pendant le premier quart de l’histoire, puis dans un autre, pour le restant du livre, Aurélie Venem a un talent indéniable pour nous faire saliver et faire palpiter de peur ou de joie notre petit cœur de lecteur. En plus de cela, elle distille des références culturelles de notre époque actuelle (ou contextes politiques), ce qui apporte un certain lien entre les lecteurs et cette saga….Cela dit, le double tranchant de ce procédé c’est de voir si dans la durée (les années à venir) le fait de situer aussi parfaitement une époque précise ne va pas rendre cette histoire « vieillotte » si elle est lue dans 10 ou 20 ans….Après, évidemment, c’est le risque quand on écrit des histoires qui se passent durant notre époque contemporaine, ultra-connectée et ultra-informée…..Les auteurs ont moins ce problème quand ils écrivent des romans historiques, forcément….

« L’ange ne l’avait pas contredit, mais au moins lui demanda-t-il de changer de stratégie concernant les bombes car les islamistes avaient beau avoir bon dos en ce moment, ce n’était pas une raison pour multiplier les attentats, aussi minutieusement préparés soient-ils ».

« –Alors j’ai bien peur que tu joues encore longtemps à Mario Bros chassant le lapin crétin ».

« Au commencement, je fis des rêves sans queue ni tête, comme par exemple, la mise en scène du nouveau spectacle du président Obama chantant ‘Skyfall’ d’Adele ».

Ce que j’ai aimé dans ce livre :
1#-On ne s’ennuie pas ! Dans la mesure où l’auteure fait quelques sauts temporels dans son récit, du coup, il n’y a pas vraiment  de temps mort même si je dois admettre que le premier quart de l’histoire a été pour moi le moins intéressant à lire…..Il y avait certes des faits essentiels relatés dans ce premier quart, et Aurélie Venem a réussi à bien nous faire ressentir le mal-être de Phoenix, mais parfois, j’ai trouvé qu’elle se perdait dans certains détails qui n’avaient finalement pas trop d’importance…..Par contre, passé ce premier quart, ensuite, PA ! PA ! PA ! L’action déboule d’un seul coup et ne nous quitte plus jusqu’à la fin du livre ! Bravo !


2#-Les personnages secondaires au top : Je trouve que l’auteure s’est très bien appliquée pour ses personnages secondaires qui mettent du peps et du piment durant toute l’intrigue. Que ce soit le grand méchant de l’histoire, Finn, qui l’a bien mise à l’envers à Phoenix dans le 3ème tome et qui continue toujours à nous étonner et surtout à nous interroger sur sa nature profonde car il a tout de même des comportements très paradoxaux (essentiellement vis-à-vis de Phoenix), nous avons aussi des personnages dans le camp des « gentils » qui peuvent parfois nous laisser perplexe, je pense notamment à Blodwyn, la grande chef sans cœur aux allures d’une ado de 17 ans, qui a généralement une attitude très insensible qui nous donne envie de lui foutre des baffes….. Je suis également très heureuse de retrouver Hedayat dans ce 4ème tome. Le charme de ce vampire opère toujours autant auprès de moi et les situations où il apparaît sont très plaisantes à lire !….Sinon, concernant le petit couple gentillet (pour ne pas dire nunuche) François/Angela, j’attends beaucoup de l’auteure pour un nouveau développement de leur relation, surtout par rapport à ce qui se passe à la fin de ce tome….Ils sont gentils, certes, mais eux, contrairement à d’autres personnages secondaires, je les trouve vraiment plats et ennuyeux ! (même si Angela a la part belle dans ce 4ème tome, à plusieurs niveaux de l’intrigue….).

Attention, zone spoilers ! Cliquez sur le texte avec le mulot et passez en surbrillance !
3#-La relation Matthew / Blodwyn : Je ne sais pas si quelque chose va être développé entre Matthew, l’ex-amoureux de Samantha, qui est un humain fort sympathique et Blodwyn, la vampire très âgée malgré son apparence de jeune fille….Comme Aurélie Venem fait quelques petites allusions dans ce tome-ci (le fait que Blodwyn ne prenne que le sang de Matthew pour se nourrir….Sang stocké au frigo et non prélevé à la source – évidemment - et apparemment, Blodwyn est très embarrassée de découvrir que certains ont remarqué son petit manège, et évidemment, Matthew n’est pas au courant que son sang plait beaucoup à la jolie petite rousse au caractère de cochon….)…..Bref, dans la mesure où Matthew va passer lui aussi par des épreuves douloureuses dans ce tome là, je serais vraiment ravie qu’il connaisse le bonheur avec quelqu’un d’autre que Samantha, qui lui est de toute manière définitivement inaccessible…..Wait and see…..


Ce que je n’ai pas aimé dans ce livre : Attention, zone spoilers ! Cliquez sur le texte avec le mulot et passez en surbrillance !
1#-Le caractère de Samantha : Alors, pour rappel, j’avais eu un gros coup de cœur pour le 1er tome, et le soufflet était un peu retombé avec les deux suivants, même si l’intrigue et le côté addictif de l’histoire étaient bien présents. Ce qui m’avait gêné, en fait, dans les deux derniers tomes, c’était tout d’abord, le changement de personnalité de Samantha (qui est explicable, certes, puisque elle se transforme en vampire et surtout, elle a dans son hérédité quelque chose qui fait qu’elle est plus qu’une simple vampire lambda…mais perso, je préférais la Samantha du début : humaine, gaffeuse, pleureuse, et surtout, avec de l’empathie et beaucoup de coeur !). Même si la nouvelle Samantha, une « super vampire » nous fait part de certains de ses états d’âme et ses remords à tuer telle ou telle personne, le paradoxe est, qu’en même temps, elle se vante aussi d’être surpuissante et d’aimer dégommer « les méchants »….Perso, je n’aime pas trop ce genre de mentalité (dois-je rajouter une couche à propos de Mare Barrow, l’héroïne de Red Queen, qui a souffert du même défaut?)….

2#-La relation Phoenix x Samantha : C’était une excellente idée de la part de l’auteure de faire perdre la mémoire à notre héroïne afin qu’elle soit obligée de recommencer à zéro sa romance avec Phoenix….J’ai beaucoup aimé certains passages dramatiques qui ont fait monter la pression et palpiter mon cœur de midinette, mais….Le soucis, c’est que vu que la relation entre Sam et Phoenix doit se reconstruire, nos deux ex-futurs amants refont les mêmes erreurs que dans les précédents tomes, c'est-à-dire les hésitations, les quiproquos, les procès d’intentions qui durent en longueur et qui font qu’au bout d’un moment, c’est gavant ! D’ailleurs, la meilleure amie de Sam, Angela, le lui fait remarquer lors d’une scène très poignante entre les deux jeunes femmes ! Oui, je sais, évidemment, c’est paradoxal de ma part de mettre le doigt sur cela car je me rends compte que même si Sam et Phoenix ont beaucoup évolué (surtout Sam), le fait de redevenir des inconnus l’un pour l’autre, cela ne change pas leur personnalité profonde et s’ils ont ramé la première fois (il faut bien admettre qu’ils ont été longs à la détente entre le 1er et le 3ème tome !), c’est plutôt logique qu’ils recommencent le même schéma de « prise de tête » et « drames inutiles » dont ils nous offrent donc le spectacle dans ce 4ème tome ! Cela dit, quand les quiproquos ont été levés et qu’ils ont enfin avoué leurs sentiments respectifs, leurs retrouvailles ont été très plaisantes à lire et m’ont provoqué quelques papillons dans le ventre ! Donc, finalement, c’était un mal pour un bien mais j’apporte un bémol car j’aurais peut-être aimé que cela ne dure pas sur autant de pages ….

Toutes les références culturelles de Sam : Pour une fille qui est censée avoir perdu la mémoire, elle n’a pas oublié toutes les bêtises de notre culture populaire ! Et du coup, toutes ces références pour imager ses sentiments, ses ressentis, parfois, j’ai trouvé cela limite  grotesque ! C’est dommage ! Sam en fait trop, parfois !

« Ok, à tous les coups, un dinosaure de Jurassic Park allait débouler dans mon champ de vision habillé d’une ceinture de bananes à la Joséphine Baker et se mettre à danser le gangnam style »….

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce nouveau tome de Samantha Watkins. Les personnages sont bien travaillés surtout les personnages secondaires que j’ai particulièrement appréciés. Après un début tranquille où l’auteure nous fait ressentir les sentiments de Phoenix, l’action arrive finalement au bout du premier quart du livre pour ne plus le quitter jusqu’à la dernière page ! Mon Dieu, il se passe tellement d’événements dans Guerre que nous, lecteurs, ne savons plus où donner de la tête ! Et bien évidemment, il me tarde de lire la suite !!!! Je dois aussi signaler que Samantha Watkins a commencé à être traduit en anglais et en allemand. Je suis vraiment très heureuse pour l’auteure du fait qu’elle puisse ainsi exporter sa saga hors des pays francophones, car mine de rien, Samantha Watkins n’a rien à envier des héroïnes créées par les auteures anglo-saxonnes, notamment américaines ! Bravo à Aurélie Venem et vivement la suite !


Ma note : 17,50/20

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire