vendredi 17 février 2017

N'ayez pas peur de la vie


Patricia Darré
Les Editions J'ai lu poche 2017
1ère édition 2016
218 pages

Synopsis :
Selon Patricia Darré, l'humanité entre dans un nouveau cycle. La Terre subit des changements concrets du fait de la raréfaction de son champ magnétique, ce qui l'expose davantage aux vents solaires et à toutes sortes de radiations. Notre planète se rééquilibre, sa fréquence s'élève et tous ces changements affectent également l'homme sur le plan physique et psychologique. Patricia nous révèle quelles sont les perturbations que ces changements sont amenés à nous faire vivre et comment en surmonter les obstacles pour maintenir harmonie et équilibre dans notre vie. Forte de son expérience, elle nous explique comment éviter les dangers inhérents à toute communication avec l'invisible et nous dévoile le lien récent établi avec deux esprits qui ont changé sa vie. Porteur d'un authentique message d'espoir et de joie, ce témoignage nous permet de prendre conscience de l'interaction entre notre réalité et l'au-delà, et nous montre comment cette connaissance peut servir à notre épanouissement.


"Notre culture occidentale est imprégnée d'un interdit concernant ce sujet et, en dehors de la religion qui l'aborde, ne sort de son silence que pour se moquer et discréditer ce qu'elle appelle 'l'irrationnel'. Il n'est donc pas toujours évident de regarder en face nos propres ressentis, que la société nous pousse à mettre de côté et à refouler, et il y a déjà un vrai travail à faire sur soi pour dépasser notre conditionnement en la matière, s'ouvrir et prendre conscience de notre interaction avec ces plans subtils".

Et bien voilà ! Ca y est, j’ai enfin trouvé LE livre qui correspond totalement à mon état d’esprit actuel ! C’est comme s’il avait été écrit spécialement pour moi tellement je m'y retrouve dans les propos tenus par l’auteure ! 



Patricia Darré est une journaliste qui a réalisé sur le tard qu’elle possédait des dons de médium, c'est-à-dire qu’elle pouvait entrer en communication avec l’au-delà. Elle se qualifie comme étant une personne athée.
N’ayez pas peur de la vie prend écho en moi pour plusieurs raisons. Sa première publication date de janvier 2016 et ce n’est pas une date anodine. Vous avez sans doute remarqué que depuis 3-4 ans, la vie a été vraiment très compliquée pour énormément de monde, autant au niveau des tragédies humaines, de l’ambiance détestable et anxiogène qui plane au-dessus de nos têtes mais aussi le contexte social (Et j'ai l'impression que l'année 2016 a décroché le pompon !).

Bref, il me semble que 2016 a été une « annus horribilis » (comme le disait si bien la Reine d’Angleterre dans les années 90) et je suis certaine que vous connaissez des gens autour de vous qui ont été victime de remise en question, de déprime, de dépression ou de burn-out cette année et cela n’est vraiment pas surprenant….

« Nous traversons une période de transition où un changement de société et de l'humain est en cours, et cette évolution passe également par notre redécouverte des plans subtils qui sont proches de notre matérialité et en interaction avec elle ». 

Ce que j’ai aimé dans ce livre :
1#-La paralysie du sommeil : Je vais vous dire, ce qui m’a poussée à acheter ce livre avant toute chose, c’est que je savais que Patricia Darré y évoquait les cas de paralysie du sommeil. En ayant subi moi-même une bonne quinzaine de fois depuis mon adolescence (sur 20 ans, en gros) je peux vous dire que j’avais vraiment envie de connaître son point de vue. Car oui, la médecine explique (ou tente d’expliquer) ce phénomène franchement pas agréable, et même plutôt souvent terrifiant quand il vous arrive en plein milieu de la nuit…..La paralysie du sommeil, je ne connais ce terme médical que depuis quelques années, grâce à internet mais quand j’étais ado dans les années 90, je peux vous dire que je ne comprenais vraiment pas du tout ce qui m’arrivait la nuit (heureusement que ça n’était pas fréquent !!!) Alors, la paralysie du sommeil, c’est quoi ? Et bien c’est quand vous vous réveillez en pleine nuit, que vous ne pouvez pas bouger du tout, ni parler, que vous êtes pourtant totalement conscient et surtout vous sentez comme si « quelqu’un » s’appuyait sur votre corps pour vous empêcher de bouger…..La première fois que cela m’est arrivé, j’étais encore chez mes parents, et j’ai franchement cru que c’était mon frère qui me faisait une blague ! J’avais vraiment l’impression qu’il y avait quelqu’un allongé sur moi et plus j’essayais de me débattre (sans y arriver, puisque l’on est complètement paralysé), plus j’avais l’impression d’étouffer….La médecine explique cela en disant que c’est parce que l’on se réveille durant une phase de sommeil paradoxal (les moments où l'on rêve), et du coup, le corps est bloqué pour éviter de bouger (car si on rêve qu’on nage, qu’on court, qu’on se bat, on ferait de grands gestes dans le lit et c’est pas cool….La nature est donc bien faite, au moment du sommeil où l’on rêve, le corps se paralyse)….Oui, mais voilà, parfois, on se réveille et là, ça fout la trouille !……Car ce que les médecins oublient de préciser c’est la raison pour laquelle on se réveille…..Personnellement, mes paralysies du sommeil arrivent toujours de la même manière : je me réveille, j’ai la sensation qu’il y a quelqu’un à côté de moi, et cette personne monte (ou plutôt glisse, se diffuse…) sur mon dos et appuie, appuie comme si elle voulait m’enfoncer dans le matelas (je dors toujours sur le dos, et même, en fait, je m’endors avec le drap sur la tête, j’ai juste une petite ouverture pour respirer….Mon mari se fout de moi, mais moi, je ne peux pas dormir la tête dégagée, et cela depuis ma plus tendre enfance (au moins depuis mes 6 ans….Et à ce propos, la méduim Mélanie dont je suis la chaîne sur Youtube a aussi cette habitude pour dormir, avec le drap sur la tête….J’étais heureuse de l’apprendre, bienvenue au club des froussardes !)….Sur toutes mes paralysies du sommeil, je n’en ai eu que 2 ou 3 avec des « hallucinations auditives »…..Jusqu’à l’année dernière, je restais dans l’explication rationnelle des médecins et je me disais que la science l’expliquait et que c’était mon cerveau qui créait ces voix « rêvées », cela faisait un brouhaha de voix, comme lorsque l’on écoute la radio qui passe mal, bref, dans ces moments là, je me disais que c'était à moi de ne pas lutter contre la paralysie du sommeil (conseil des médecins sur internet) et je me replongeais dans le sommeil automatiquement (pshiitt ! comme si je m’évanouissais !). Mais voilà, depuis l’année dernière, j’ai passé un cap au niveau de mon intérêt et de mes connaissances sur l’au-delà et je sais donc que les médecins n’ont pas réponse à tout et que la paralysie du sommeil n’est pas aussi facile à expliquer que cela…..Dans la nuit du vendredi 14 octobre 2016, à 4h00 du matin, j’ai encore subi une nouvelle paralysie du sommeil. Mon mari n’était pas présent à côté de moi car il était en déplacement pour 2 jours. Encore une fois, je me suis réveillée et j’ai senti une présence….J’ai essayé de bouger et encore une fois, j’étais paralysée. Puis il y a cette voix de vieille femme qui m’a répété en boucle une phrase (que j’ai oubliée…J’aurais dû la noter !!!!). Je vais vous dire, j’avais vraiment la trouille, à cause de mes connaissances acquises durant l’année sur l’ésotérisme mais, en même temps, j’avais une solution pour stopper tout ça ! Les médiums conseillent d’appeler ses guides spirituels à l’aide et aussi de se « fabriquer » mentalement une bulle de protection lumineuse….Ce que j’ai fait dès que j’ai senti la pression sur mon dos et miracle, ça a cessé automatiquement !…..C’est parti comme c’était venu, c'est-à-dire avec cette sensation que la pression glisse et se retire de mon dos. Vous n’êtes pas obligés de me croire mais moi, je sais ce que j’ai « subi » et d’ailleurs, j’ai allumé la lumière tout de suite après, ainsi que la télé et je ne me suis pas recouchée….J’avais la phrase en tête quand je me suis levée de mon lit, j’aurais dû la noter sur un bout de papier car au bout de 5 minutes, je ne me rappelais plus ce que cette voix de vieille femme avait dit…..Effet placebo, force de persuasion, les septiques trouveront forcément une raison rationnelle à ce qui m’est arrivé mais croyez-moi, depuis que j’ai « lâché prise » et que j’accepte qu’il existe quelque chose « ailleurs » et qu’il y a des « gens » bienveillants qui veillent sur chacun d’entre nous (les guides spirituels) ma vie va beaucoup mieux….Encore faut-il passer outre notre éducation et nos idées préconçues qui nous brime et qui nous empêche de croire à « l’impossible » sans passer pour des fous ou des imbéciles auprès des moqueurs et des septiques (qui sont souvent les mêmes, j’en ai dans la famille à mon mari et je peux vous dire que ce n’est pas agréable d’affronter leur sarcasme quand je parle de « fantômes » etc….remarquez, ça fait longtemps que je n’aborde ce genre de sujet de discussion avec eux….Chacun croit ce qu’il veut après tout, et si ça les rend plus heureux de penser qu’après la mort, c’est le néant, c’est leur problème !). Et Patricia Darré, alors, qu’est-ce qu’elle en pense des paralysies du sommeil ? Elle en a vécues elle aussi, elle s’est même « battue » avec une entité (elle lui a foutu un gros coup de boule dans la tête pour s'en débarrasser)…..Je vous laisse lire son livre pour avoir ses explications mais tout ce que je peux vous dire c’est que la peur est votre pire ennemie….Si vous n’avez jamais eu de paralysie du sommeil comme environ 80 % de la population mondiale, vous allez peut-être sourire, mais si vous faites partie des 20% (comme moi), sachez qu’il y a des solutions pour retrouver un sommeil paisible et je ne peux que vous conseiller d’utiliser ma méthode (faites votre recherche sur internet à propos de la bulle de protection, ou la demande d’aide à vos guides, ça ne coûte rien d’essayer…).

2#-Les EMI négatives : La plupart des gens qui subissent une NDE (Near Death Experience en anglais ou Expérience de Mort Imminente en français) évoquent ce tunnel lumineux plein d’amour et des proches décédés qui les accueillent…..Oui, mais si ça se déroule comme cela pour la majeure partie des personnes, il y a aussi le cas où des gens se retrouvent dans ce qu’ils qualifieraient d’enfer….Patricia Darré évoque ces cas dans son livre et cela est fort intéressant. Elle s’étonne que peu de gens spécialistes du sujet (médiums etc) cachent les EMI négatives, comme si cela était honteux….Hors, Patricia Darré nous rassure (et c’est vraiment important !) en nous expliquant qu’il ne faut pas stigmatiser les gens qui vivent une telle expérience….Cela n’a rien à voir avec leur comportement dans leur vie terrestre (ils vont en enfer parce qu’ils le méritent ? Non, bien entendu !!!). Contrairement à l’EMI « ordinaire » et positive, l’EMI négative sert plutôt à faire passer un message, à permettre à la personne qui la subit de se remettre en question, de réfléchir….Même si, il parait que certaines EMI négatives peuvent être assez traumatisantes…..Personnellement, je n’ai jamais vécu de EMI de quelque nature que ce soit (heureusement pour moi car cela voudrait dire que j'aurai eu un accident grave), mais je pense que les personnes qui en ont vécu une devraient lire ce livre, à forciori si leur expérience a été négative et a pu les terroriser…..Sur ce point, je remercie sincèrement l’auteure d’avoir mis les pieds dans le plat et d’avoir osé parler de ce sujet tabou !!!

3#-La mode actuelle du paranormal et des chasseurs de fantômes : Même si je regarde des vidéos de chasseurs de fantômes (cela dit, de moins en moins, surtout depuis le scandale Guss Dx…), il faut quand même se poser des questions sur le but de ces vidéos ? Faire du buzz ou essayer de découvrir les mystères de la vie (ou plutôt de la mort). Patricia Darré est contre ce nouveau phénomène de mode qui se multiplie sur internet (notamment Youtube) car il n’est pas bon de jouer avec des forces que l’on ne maitrise pas…..Si cela peut être un jeu ou juste une curiosité à satisfaire, il faut quand même se mettre dans la tête une bonne fois pour toute que certaines initiatives prises par ces « chasseurs de fantômes » peuvent s’avérer très dangereuses. Il me vient en tête l’exemple du youtubeur Sylartichot (qui n’est pas chasseur de fantômes, par contre !). J’aime beaucoup ses vidéos, qui racontent souvent des histoires horrifiques sur les grands thèmes du paranormal. Ce jeune homme lit parfois aussi les témoignages d’abonnés qui ont pu vivre des trucs bizarres dans leur vie (si vous creusez un peu, vous aussi, vous connaissez forcément quelqu’un qui a vécu une expérience « étrange » dans sa vie, preuve que l’’au-delà est à portée de tous, encore faut-il mettre son égo et son éducation « lavage de cerveau – je ne crois que ce que je vois » de côté…..Si vous ne croyez que ce que vous voyez, comment pouvez-vous croire au wi-fi, au vent ou aux ondes magnétiques….Ils sont invisibles à vos yeux, vous ne pouvez pas les voir et pourtant, ils existent ! Méditez un peu là-dessus….). Dans l’une de ses dernières vidéos, Sylartichot explique qu’il va prochainement tenter de faire des séances de spiritisme pour comprendre le pourquoi du comment…..Oui, mais pourquoi veut-il absolument nous faire partager son expérience ? Sincèrement, j’ai longtemps hésité à lui envoyer un message de mise en garde car faire une séance de spiritisme, cela ne sert à rien car même s’il y a contact, ce sera presque à 100% des fois des entités du bas astral qui ne donneront pas de réponses sérieuses ou se feront passer pour un proche…..Attirer leur attention, ouvrir cette porte, ce phare en pleine nuit, ce n’est vraiment pas une bonne idée !.....Cela dit, je n’ai finalement pas envoyé de message à Sylartichot car après tout, chacun est libre de faire ce qu’il veut et si, malgré son « expérience » dans le paranormal avec toutes les recherches qu’il a fait, il est encore imprudent de croire qu’il va faire une séance de spiritisme pour « tester » et avoir une approche scientifique de la chose, ce n’est vraiment pas malin ! C’est comme de plonger dans une rivière infestée de crocodiles….On peut en ressortir indemne (si les crocos n’avaient pas faim ce jour-là) ou on peut se faire arracher une jambe et traîner au fond de la rivière pour être dévoré……Faire une séance de spiritisme pour prouver ou non l’existence de l’au-delà cela peut attirer l’attention de « choses » que l’on a pas forcément envie d’accueillir chez soi…..L’un des meilleurs moyens d’entrer en contact avec un défunt proche, c’est par les rêves. Après, essayer de communiquer avec une entité inconnue, quel intérêt ? Ca vous dirait, vous, de poser plein de questions à une personne dans la rue que vous ne connaissez pas ? Si elle vous répond, comment allez-vous savoir si elle ment ou non ? Et cela a-t-il un quelconque intérêt ? C’est pareil pour les séances de spiritisme….Cela n’a aucun intérêt à part satisfaire une curiosité mal placée qui peut se retourner contre vous…..

« J'ai constaté ainsi, au gré des rencontres que j'ai pu faire, que beaucoup de personnes jouent avec le feu quand elles abordent le paranormal. Leur démarche n'a alors plus grand chose de spirituel. C'est pour cela aussi que je veux mettre en garde les gens contre les pratiques qui tentent de présenter la communication avec l'au-delà comme un jeu. la télévision et Internet sont remplis de vidéos qui montrent des "chasseurs de fantômes" aller dans des lieux hantés munis de caméras, appareils photo et boîtiers qui balaient les fréquences radio. C'est souvent un jeun inexpérimenté qui débarque dans une maison : "il y a quelqu'un ? Je ne suis pas méchant...Frappez un coup pour dire oui, deux coups pour dire non...". Je trouve cela bête et dangereux. Sur le moment, il y a peu de chance qu'ils aperçoivent qui que ce soit, mais il ouvre une porte et, dans les semaines qui suivent, il risque de se sentir lourd et déprimé car une entité se sera collée à lui et va commencer à pomper son énergie vitale ! A quoi joue-t-on ? pense-t-on vraiment que rien ne peut nous arriver ? C'est un comportement imprudent qui montre exactement ce qu'il ne faut pas faire avec le paranormal. Le problème c'est que l'on commercialise ces boîtiers permettant prétendument de repérer les esprits et de communiquer avec eux. On incite les gens à jouer avec le paranormal et on les expose ainsi à des risques sérieux pour se faire de l'argent. De la même façon, on voit certaines boutiques de jouets commercialiser des planches de ouija pour les enfants ! Ces planches ont été inventées au XIXème siècle et étaient utilisées par les spirites pour pouvoir communiquer plus facilement avec les esprits mais elles n'étaient pas considérées par eux comme un jouet, loin d'en faut ».

« L'au-delà ne nous saute pas dessus si l'on est en accord avec soi et ce qui nous entoure, et si on ne va pas le chercher de la mauvaise manière et pour de mauvaises raisons. par contre si l'on fait tourner un pendule, si on étale des cartes de divination, si on pratique l'écriture automatique ou la transcommunication instrumentale, on ouvre une porte...Et il faut savoir comment gérer la suite et garder cet équilibre intérieur ».

4#-Le monde est en train de changer : J’en parlais au début de ma chronique et je le répète encore ici, le monde change. Il n’y a pas que Patricia Darré qui le dit, énormément de gens en parlent. Après, comme me le fait remarquer mon mari qui est très « terre à terre », si je remarque que de plus en plus de personnes en parlent, c’est parce que je cible certaines vidéos, certains articles en particuliers…..Ah bah oui, c’est sûr que ce n’est pas en regardant une vidéo sur le make-up que la youtubeuse va aborder ce sujet ! Ce sera plus sur les vidéos de développement personnel, la spiritualité, les vegans, les résilients etc…On est d’accord…..Mais bon, il y a quand même un signe sur ce monde qui change, un symptôme, c’est le nombre de burn-out et de dépressions qui augmentent toujours de plus en plus….Vous allez me dire, ce sont plutôt des maladies que l’on trouve en Occident, avec le stress de la compétitivité….Certes, omme le chantait JJ Goldman dans « Petite fille » : "Y'a pas de suicide au Sahel, pas d’overdose à Kinshasa"….Oui, certes….Patricia Darré évoque aussi les résonances de Schumann…Vous savez cette impression que le temps s’accélère….Vous ne trouvez pas que le temps passe trop vite, vous ? Le monde change de fréquence, il s'accélère, les symptômes physiques et psychiques que nous ressentons ne sont pas « du cinéma »…..Bien entendu, tout le monde ne ressent pas cela, il y a toujours les gens très « terre à terre », mais pour les autres, les hypersensibles, notamment (dont je fais partie, je vous renvoie à ma chronique du livre « Je pense trop ») cela ne fait aucun doute : De plus en plus de gens ont des « dons », il y a aussi cet éveil à la souffrance animal, au dégoût de la viande, cette empathie pour les autres, ces malaise persistants de plus en plus importants devant les « faits divers » (morts d’enfants etc). Le monde change, les gens changent…..Et ce n’est pas parce que certaines personnes sont de plus en plus violentes et continuent à tuer ceux qui ne pensent pas comme eux que toute la population est pareille…..Il y a aussi beaucoup de « belles personnes » évoluées sur cette Terre. Car il faut aussi s’interroger sur notre présence sur cette planète : Pourquoi j’existe ? Quel est le but de mon existence ?

« On voit ainsi beaucoup de dépressions chroniques, de bipolarités, avec le corps et le système nerveux qui basculent toutes les semaines de l'enthousiasme à la dépression. On veut conquérir le monde et, le lendemain, on veut mourir et ainsi de suite. C'est notre système interne qui devient fou parcequ'on ne sait plus le gérer, on ne l'écoute plus, on perd le contrôle de sa vie et on devient maniaco-dépressif ».

« Professionnellement, on constate qu'il y a de plus en plus de burn-out car les gens travaillent sous pression et s'épuisent physiquement et moralement. Il devient en effet difficile de tenir le coup entre les énergies émises en ce moment avec cette accélération du temps et ce que demandent le système et les entreprises. Les structures dans lesquelles nous travaillons deviennent caduques et il est de plus en plus difficile de répondre aux exigences professionnelles qui nous sont demandées car elles ne correspondent plus à la durée du temps effectif dont nous disposons, elles dépassent de ce fait nos capacités physiques pour les satisfaire. On s'épuise pour montrer que l'on peut bien faire, mieux faire, que l'on est compétitif, que l'on va atteindre les objectifs que l'on nous fixe, mais en réalité nous vidons nos batteries, sans être à l'écoute de soi, et un matin, on se réveille et on ne peut plus bouger, on est exténué, au bout du rouleau et c'est le burn-out. On se retrouve hors service avec l'impression que l'on n'est plus bon à rien, avec toutes nos valeurs morales qui tombent, et il faut tout rebâtir. Ce coup d'arrêt est une nécessité pour notre corps et notre mental car nous sommes allés trop loin ».

« Par conséquent, ces énergies conduisent à la naissance d'un nouveau soi qui n'a pas forcément envie de voir les vieux amis mais plutôt de nouvelles connaissances, préfère peut-être rester seul plutôt que d'assister à des fêtes de famille, et il veut du neuf dans sa vie, changer de travail ou de lieu d'habitation. Nous commençons à ouvrir une porte sur le nouveau ce qui ne se faut pas sans un certain sentiment de stress et d'anxiété. Le nouveau soi est là, latent, il existe mais on ne ne le connait pas. C'est un changement total, avec de nouveaux ressentis et des aspirations nouvelles. Tout ce qui nous émerveillait ne nous touche plus, tout ce qui nous paraissait important ne l'est plus, et tous les repères que l'on avait bâtis comme étant inéluctables ne le sont plus. Nous sommes en pleine mutation et il y a donc des personnes qui se sentent désorientées, qui sont dans des souffrances psychologiques et des blocages de vie car elles n'arrivent pas à changer leurs habitudes, leur regard, leur vision des choses ».

« Nous pouvons tous ressentir ces plans subtils à des degrés différents et interpréter les informations que l'on capte de manières diverses en fonction de l'assiduité de notre pratique mais aussi de notre culture et de notre éducation ». 

« Les grandes questions qui se posent ici sont : A-t-on besoin de se connecter avec l'au-delà ? A-t-on besoin d'entendre la voix de ses proches défunts ou de ses ancêtres quand on sait qu'ils existent, qu'ils survivent ? A-t-on besoin de savoir ce qu'ils pensent, là où ils sont ? A-t-on besoin de connaître les esprits qui nous guident et nous protègent alors qu'il suffit d'avoir conscience de leur présence et de prêter attention aux signes qu'ils nous envoient ? Je ne le crois pas. Devenir médium n'est pas une fin en soi ».

5#-Des solutions pour mieux vivre demain ? Cela va de pair avec le point précédent évoqué dans ma chronique. Oui, il y a des solutions pour mieux vivre demain et non, il ne faut pas forcément croire que tout espoir est vain et que le monde court à sa perte. La pollution, la course à l’argent, les terroristes, les guerres, les ressources naturelles qui commencent à manquer…Tout cela peut faire peur. Je ne sais pas si les ours blancs existeront toujours quand mes enfants auront des enfants mais il faut aussi voir les efforts que font certaines personnes comme le très respectable Pierre Rabhi, ou le film « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent, qui apporte beaucoup de positif et m’a personnellement rassurée sur notre avenir (enfin, sur la possibilité d’un avenir meilleur), je respecte les vegans et j’aimerais que des lois soient votées pour cesser ce désastre écologique et ces massacres en masse d’animaux…..Patricia Darré évoque les égrégores dans son livre. Plus de gens auront de pensées positives, plus cela attirera le positif. Et à contrario, plus de gens seront négatifs, plus le monde deviendra morose, anxiogène et violent. C’est comme le sourire. Si vous parlez à quelqu’un qui vous sourit, cela n’a rien à voir avec quelqu’un qui fait la gueule ! Dans son livre, Patricia Darré nous rassure et nous explique que nous pouvons vivre la transition sereinement et non pas de manière catastrophique.

« Nos croyances collectives, les idéologies que nous avons entretenues jusqu'à aujourd'hui sont des énergies que l'on a tellement activées qu'elles sont devenues très puissantes. Elles forment ce qu'on appelle les égrégores, c'est à dure des systèmes énergétiques, sur le plan subtil, sont actifs et nous influencent. Or certains de ces égrégores sont négatifs car ils correspondent à des systèmes de pensée et de croyances collectives qui se sont nourris de nos violences, de nos guerres et de nos discriminations. Comme nous avons continué à les nourrir en pensée et par nos actes, ils sont devenus très influents et, à leur tour, ils viennent nous imposer leurs énergies et nous conditionner ».

« C'est d'autant plus vrai que ce qui nous affecte au nouveau individuel nous affecte également au niveau collectif ; les schémas à la base de nos sociétés sont bousculés et se désagrègent progressivement. Les nouvelles énergies apportent un changement de paradigme et la société telle qu'on la connait ne peut être conservée, tout ce qu'on a bâti jusqu'à présent devient caduc. Un souffle nouveau arrive et commence à balayer nos vieux systèmes et nos repères habituels qui ne sont plus adaptés. Nous sommes de plus en plus nombreux sur Terre ; notre planète peut encore accueillir beaucoup de monde, mais nos systèmes archaïques, eux, font qu'il est difficile pour chacun de trouver sa place. Le changement qui est en cours va donc nous forcer à réfléchir à de nouvelles façons plus appropriées de s'organiser pour que chacun puisse trouver sa place. Cela implique une refonte globale des systèmes existants, politiques, économiques, et nous demande de nous repositionner dans ce monde nouveau qui arrive et qui nous pousse à changer notre façon d'être, à faire évoluer notre rapport à soi et aux autres ».

« Ce que nous traversons est comparable à la rénovation d'une maison : à mesure que les travaux avancent, que l'on refait la décoration d'une pièce, que l'on y met les couleurs qui nous plaisent et qui sont plus en harmonie avec ce que nous sommes, la pièce s'embellit et retrouve son équilibre. Mais les autres pièces de la maison qui ne sont pas encore finies nous paraissent alors ternes, déséquilibrées et peu attrayantes. Pour rééquilibrer l'ensemble, il faut donc du temps, de la patience et du travail. Tout cela est passager même si l'on ne sait pas quand cela se terminera ».

6#-Equilibre entre sa vie terrestre et matérielle et savoir que l’au-delà existe : Dans N’ayez pas peur de la vie, Patricia Darré, qui est pourtant médium, mais qui a aussi une vie bien ancrée dans la matérialité, nous explique que l’on peut vivre en ayant conscience de l’existence de l’au-delà sans pour cela en devienne une fixette, une obsession. Nous sommes nés sur Terre pour vivre notre chemin de vie terrestre, nous nourrir d'expériences, de rencontres, d’amour. L’intérêt principal d’accepter l’existence de l’au-delà (malgré les moqueries des septiques) c’est d’être rassuré de savoir que nos proches décédés continuent de vivre quelque part "ailleurs". Croire en l’au-delà et même être médium n’empêche pas de souffrir de la perte d’un être cher. Je me rappelle que lorsque j’étais enfant, j’avais été marquée par un épisode de X-or, dans lequel une petite fille pleurait parce que son père était parti faire un très long voyage (traduction : il était mort)…..Et oui, quand on y pense, lorsque l’un de nos proches part s’installer à l’autre bout du monde, nous savons qu’il existe quelque part mais nous ne le voyons plus (bon, mon explication aurait mieux fonctionné si je l’avais écrite en 1986 et non en 2017 où tout le monde est connecté, certes…). La mort c’est un peu pareil qu’un long voyage. Sauf qu’il n’y a pas de retour possible de la personne qui est partie….Par contre, un jour, nous aussi, nous prendrons l’avion et nous irons rejoindre cette personne dans ce lointain pays (traduction : quand on va mourir nous aussi…). J’espère que j’ai été assez claire dans mon explication mais quoiqu’il en soit, Patricia Darré n’a rien contre le fait que les gens cherchent à contacter leur proches défunts (puisqu’elle est médium et est souvent sollicitée) mais par contre, elle recommande très fortement de ne pas chercher constamment le contact....D’ailleurs, énormément de médiums suivent le même conseil. Si un médium vous propose de revenir la semaine suivante pour une autre séance, ce n’est pas bon signe au niveau de sa déontologie et il est fort à parier que vous êtes tombé sur un escroc…..Pour mon cas personnel, je sais que le monde de l’invisible existe, j’ai vécu des expériences ultra positives, notamment avec mes guides spirituels mais ce n’est pas pour cela que l’au-delà est une obsession pour moi ! J’ai un boulot de secrétaire très terre à terre, j’ai deux enfants et un mari et donc, une famille et une maison à entretenir. Enormément de choses me rattachent à la Terre mais le petit plus, c’est que je sais que quelque chose de bien existe après. Cela me réconforte et cela m’aidera sans aucun doute quand je devrais subir les épreuves que nous avons tous avec le décès de nos proches…..

« C'est en vivant, en parlant et en partageant avec les autres que la vie revêt tout son sens, au contact de sa famille, de ses enfants, de ses amis, de la culture, du rire, de la lecture, de la musique, du cinéma, de l'amour que l'on porte à autrui. Le contact avec les morts ou l'invisible peut s'ajouter à cette liste s'il contribue à notre équilibre et à notre bien-être, mais il ne saurait remplacer tout cela ».

7#-Des questions métaphysiques : C'est à mes yeux le chapitre le plus intrigant du livre puisque l'auteure parle de sa "rencontre" avec des êtres qu'elle pense être venus du futur ou d'une autre dimension. Si vous faites des recherches sur internet vous devriez vous rendre compte que de plus en plus de personnes (j'y inclus des scientifiques) qui pensent qu'il existe des dimensions parallèles à notre monde. Ce n'est pas du tout loufoque, à mon humble avis et cela pourrait expliquer certaines choses tout comme les possibilités de "voyage dans le temps". Attention pour lire ce chapitre et bien le comprendre il faut avoir l'esprit ouvert à tous les possibles et ne pas se fermer dans ses certitudes. J'ai trouvé très intéressant le passage où Patricia Darré nous parle de Marcellus (elle a même ajouté un portrait dessiné de cet homme sur une page de son livre). Marcellus est un défunt qu'elle a rencontré lors de son aménagement dans sa nouvelle maison....Il s'avère que cet homme a habité cet endroit il y a plus de mille ans puisqu'il vivait au temps des Francs, sous le règne des Mérovingiens entre le Vè et le VIIè siècle. Patricia et Marcellus partagent les mêmes murs mais sur un plan temporel différent. Si elle, le perçoit plutôt clairement, lui, a plus de difficultés à la situer.....Il sait qu'elle est une femme mais sinon, il ne la voit pas clairement. Et pour lui expliquer l'électricité et les autres spécificités de notre monde moderne, l'auteure n'a même pas essayé car cela est totalement incompréhensible pour un homme de cette époque...Et Patricia Darré, lors de son échange furtif avec des "êtres du futur" n'a pas eu non plus beaucoup d'explication sur leur monde à eux, car impossible à concevoir et à expliquer avec nos références actuelles....Je trouve ce chapitre vraiment super intéressant car même s'il donne des noeuds au cerveau à force d'essayer de comprendre et de faire des hypothèses sur le futur (le passé, on le connait), cela ouvre des perspectives de possibilités infinies sur notre monde (et  les autres mondes ?). Nous sommes à la limite de la science-fiction est c'est fascinant !

« Nous avons beaucoup progressé au XXème siècle dans notre compréhension du temps et de l'espace avec les idées nouvelles d'Einstein et de la physique quantique ; nous commençons aujourd'hui à envisager la possibilité de l'existence d'autre dimensions, d'informations transmises instantanément, et communiquer avec les esprits nous apprend que l'on est en contact avec une autre temporalité, avec d'autres espaces-temps qu'il faut redéfinir à chaque contact. Tout cela nous aide à constater que l'au-delà est bien plus complexe que ce que l'on pouvait percevoir au XIXème siècle avec sa conception uniquement religieuse et superstitieuse, et nous sommes encore loin d'en comprendre les tenants et les aboutissants ». 

« Notre planète change de fréquence, de nouvelles énergies sont en cour et nous transforment, et les frontières entre notre réalité et ces plans subtils deviennent de plus en plus ténues et poreuses, et cela va s'accentuer dans les années à venir. Par conséquent, de plus en plus de personnes sont amenées ou vont êtes amenées à ressentir, voir, entendre certains phénomènes, et il parait important de rappeler ici quelques recommandations pour accompagner la découverte de ces nouveau potentiels, car si notre sensibilité à ces plans s'accroît, il va sans dire que l'on est du même coup davantage exposés aux dangers éventuels qui existent dans ces autres réalités. Il est donc important pour ceux qui commencent à ressentir ces nouveaux plans d'arriver à discerner ce avec quoi ils sont en contact et de ne pas se tromper, de ne pas s'enliser dans un chemin qui peut freiner leur avancement et les déstabiliser psychologiquement ».

8#-Les médecins de l'au-delà : Encore un chapitre palpitant puisque Patricia Darré nous explique que certains médecins continuent d'exercer après leur mort terrestre. C'est le Dr anglais William Lang, décédé en 1937, qui va s'adresser à elle et va lui montrer un certain nombre de choses intéressantes sur ses pratiques. Bien entendu, il n'y a pas de miracles, tout le monde ne peut pas être guéri par ces "médecins magiques" mais il est vrai que certains faits relatés dans ce livre sont plutôt troublants !

9#-Mises en garde sur les gens négatifs ou les escrocs : Encore un chapitre fort intéressant et qui me fait revenir sur la chronique que j'avais écrite sur son premier livre où elle critiquait les médiums qui se faisaient payer leurs consultations. Dans ce livre-ci, elle explique avec des exemples concrets les supercheries de certaines personnes qui se qualifient comme des médiums mais qui ne sont que des escrocs. Je comprends maintenant pourquoi Patricia Darré est autant "sur ses gardes" vis à vis de certains de ses confrères (ou qui se prétendent tel quel...). En effet, les médiums qui font planer le "mystère" lors de consultations avec des clients en souffrance, c'est vraiment déplorable...Patricia Darré nous donne quelques clés pour démasquer les escrocs....L'auteure en remet aussi une couche sur les entités négatives qui, bien souvent ont été des meurtriers ou autre désaxés lorsqu'ils étaient encore des humains....Tout comme le Dr Lang, qui reste un médecin par delà la mort, les assassins ne se transforment pas comme par magie en "anges" dès qu'ils meurent....Non, les gens mauvais choisissent généralement de rester mauvais.....Et il faut faire très attention à eux car ils restent attachés au monde terrestre et ce sont souvent eux qui sont les premiers sur place lorsque des humains inconscients (ou stupides) font des séances de spiritisme (cela rejoint l'un des points que j'ai cité plus haut avec les ados et chasseurs de fantômes qui se croient plus malins que les autres....Bon après, je ne leur jette pas la pierre non plus totalement puisque moi aussi, quand j'étais ado, j'ai fait une séance de spiritisme....au début des années 90, y'a prescription, hein !!! et puis on était un milliard de fois moins informés que maintenant puisque internet n'existait pas ! Maintenant, vous n'avez plus d'excuses si vous voulez quand même risquer de faire une séance de spiritisme !).

« En ce qui me concerne, le mot "médium" a une connotation désagréable : le côté voyance, diseuse de bonne aventure, parlant avec les morts avec un aspect obscurantiste....Je ne me reconnais pas dans tout cela. Je préfère le mot "intermédiaire". Je me considère comme une intermédiaire entre l'autre dimension et la nôtre ».

« L'au-delà évolue rapidement, mais je suis toujours atterrée de voir que chez beaucoup de médiums la façon de l'aborder et de le percevoir n'a pas beaucoup évolué depuis l'essor du spiritisme au XIXème siècle. Ils reprennent toujours les mêmes rengaines, les vieux dogmes, les mêmes superstitions et se contentent de capter des informations sans approfondir, sans se poser de questions, sans chercher à avoir une meilleure compréhension de ce qui nous unit à cette dimension. Et comme il n'y a pas de recherches dans ce domaine et que beaucoup de ses acteurs se contentent d'une pratique quelque peu désuète sans jamais se remettre en question ou s'interroger sur son fonctionnement, je constate que les choses stagnent. Je suis étonnée du manque de curiosité de certains médiums qui ne se posent aucune question et se satisfont de refourguer des informations approximatives qui ne font pas beaucoup avancer les choses. Ils évoquent Allan Kardec - ce médium du XIXème siècle qui a le mérite d'être un des tout premiers à avoir essayé de répertorier et d'expliquer les phénomènes paranormaux - comme si depuis un siècle et demi rien n'avait bougé et qu'il ne s'était rien passé....Pourtant, la société et le monde ont bien changé depuis lors, et s'il y a de très bonnes choses dans ses livres, d'autres sont complètement dépassées ! Et l'au-delà du XIXème siècle, avec son aspect très manichéen et religieux ne saurait être celui d'aujourd'hui. L'au-delà s'adapte à nous, à notre évolution, et filtre les informations qui nous permettent en partie de l'appréhender et de le comprendre en fonction de notre avancée et d’outils que notre époque nous fournit. Il ne dira jamais quelque chose que nous ne sommes pas encore en mesure d'imaginer ou de comprendre. Il m'arrive ainsi de poser des questions à ma Hiérarchie et de leur demander des explications, mais ils me répondent : "tu ne peux pas comprendre, le concept est inintelligible pour toi". Ils préfèrent ne pas répondre car cela nous dépasse totalement et ne ferait qu'apporter plus de confusion et finirait par nous desservir ».  

Pour conclure, en ces temps plus que troubles dans lesquels nous vivons actuellement, c’est vraiment un plaisir de lire un livre qui rassure comme celui-ci! Je souhaitais lire N’ayez plus peur de la vie principalement à cause du chapitre consacré à la paralysie du sommeil que j’ai « subie » déjà une bonne quinzaine de fois depuis une vingtaine d’années et finalement, c’est surtout pour un autre sujet que j’ai craqué sur ce livre : Ce message d’espoir et cet optimisme sur les années à venir, sur ce que nous, humains, sommes capables d’accomplir pour avoir une vie meilleure pour nous et nos enfants, malgré l’ambiance morose et anxiogène qui règne dans notre pays (et plus généralement dans le monde). Patricia Darré évoque les égrégores qui peuvent être négatifs ou positifs c’est à nous de le décider. Le mal attire le mal, l’amour attire l’amour…..Si vous avez souffert de dépression, de burn-out ou, à moindre mesure, de petite déprime ou remises en questions depuis 3-4 ans, vous aurez une partie des explications dans ce livre mais pas que ! Patricia Darré nous rassure. Nous pouvons encore changer le monde et l'avenir ne sera pas forcément noir. N'ayez plus peur de la vie nous met encore une fois en garde sur les dérives que certains font par rapport à l'au-delà (séances de spiritisme ou provocations spectacle des chasseurs de fantômes sur Youtube). Pour moi ce livre est une vraie pépite et je vous le recommande totalement, surtout si vous êtes hypersensible, que vous avez commencé à réduire votre consommation de viande et si les images de faits divers qui passent en boucle dans les médias vous plongent dans un profond désespoir. On se sent si bien quand on a terminé ce livre ! Un peu de douceur dans ce monde de brutes....



Ma note : 19/20

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire