vendredi 29 septembre 2017

REBEL BIKERS - Tome 2 : Dangerous bikers

Stéphanie Jean-Louis
Les Editions Evidences
456 pages

Synopsis :
Après l'agression des membres de sa famille, Chloé Evans s'est renfermée sur elle-même. La culpabilité la ronge et rien ne semble l'aider à aller mieux. Pire que tout : l'arrivée de nouvelles personnes va l'obliger à renouer avec un passé qui la plongera dans un univers dangereux. Entre doutes et désespoir, trahison et amour, la frontière semble bien mince. Et si Tony le chef du gang des Rebel Bikers a toujours détesté Chloé, désormais il n'a plus qu'elle en tête, quitte à prendre des risques pour la protéger.

Ce 2ème tome de la saga des Rebel bikers est pour le moins déroutant. Certes, il y a beaucoup de suspens, et du coup, sa lecture est très addictive, par contre, je trouve qu’il est un peu moins bon que le précédent tome, pas forcément au niveau du scénario mais plutôt dans son écriture. Peut-être que l’auteure, Stéphanie Jean-Louis, a été un peu plus pressée par le temps et a fait des étourderies dues à la précipitation, quoiqu’il en soit, nous y retrouvons un certain nombre de fautes d’orthographe, de synthèse et de grammaire qui étaient pourtant absentes du 1er tome….Cela dit, j’ai quand même été emportée par les aventures de Chloé, qui sont de plus en plus sombres et du coup, j’ai hâte de lire le 3ème tome quand il sortira !

Ce que j’ai aimé dans ce livre :
1#-Pas de sexe décrit à la virgule près : Et oui, c’est paradoxal pour un roman de ce genre où généralement les auteurs décrivent avec beaucoup de détails les corps à corps moites et déchainés de leurs héros…Hors, dans cette saga, j’ai été agréablement surprise de voir que ce n’était pas le cas ! Car même si les scènes de sexe ne me dérangent pas (au contraire !), parfois, dans certains romans de ce genre, c’est un peu trop too much ! Je trouve que l’auteure, Stéphanie Jean-Louis, a eu entièrement raison de ne pas approfondir ces passages surtout qu’en fait, il y a tellement de passion et de tension sexuelle entre Chloé et Tony – quand ils sont habillés - que finalement, c’est cela qui met le lecteur (ou la lectrice comme moi) en émoi et non la description de scènes sexuelles qui finissent toutes par se ressembler parmi toutes les romances New Adult qui sortent sur le marché de l’Edition depuis ces dernières années….


« — Chloé, cette fois c’est grave. Il faut que tu écoutes ce que j’ai à te dire. Il a parlé d’une voix tellement douce, comme s’il ne voulait pas me brusquer. Je me sens coupable de toujours ressentir cette émotion quand il s’agit de Tony. Sa présence me rend faible, ça m’effraie, je n’ai pas envie de discuter avec lui. C’est vrai il m’a sauvé pourtant je souffre trop pour m’en rendre compte pour l’instant.
— Tu m’as dit de ne plus t’adresser la parole. Tu sais quoi Tony ? Avec plaisir. À mes yeux, tu n’existes plus. Il semble sidéré par ma phrase, ses yeux s’écarquillent. Tant mieux. C’est exactement la même réaction que j’ai eue quand il m’a viré de sa chambre. Tony n’a que ce qu’il mérite. Voyant que je campe sur mes positions, il fait demi-tour et je le vois se diriger vers l’ambulance où est Ayden. Je m’apprête à les rejoindre, quand je suis arrêtée dans mon élan par l’arrivée de mon père. Il me prend dans ses bras, embrasse mon visage en se plaignant de ma mine épouvantable. Nous rentrons ensuite à la maison ».

« La porte de la chambre s’ouvre sur Anna. Mais qu’est-ce qu’elle fout ici ? Habillée simplement d’une chemise qui ne lui appartient pas, elle me sourit alors que moi je ressens… quoi ? Une trahison ?
— Coucou Chloé. Tu passais voir Ayden ? Désolée, il n’est pas là ! Bien sûr, que je vienne voir Ayden lui semble logique. Pourquoi serais-je là sinon ? Elle ne peut pas imaginer que ce soit pour Tony. D’ailleurs, ils ont l’air d’avoir remis le couvert tous les deux.
— Putain, c’est qui à cette heure-ci ? Je… Tony arrive à son tour, torse nu et en boxer. Il croise mon regard et mon cœur s’arrête. C’est ça, je n’arrive plus à respirer. Il m’appelle pour ensuite passer du bon temps avec Anna ? J’aimerais lui arracher les yeux de jouer ainsi avec moi. Mais j’ai surtout envie de pleurer, parce que je suis faible dès qu’il s’agit de lui. Et c’est ce qui se produit. Mes larmes coulent de frustration. Je les essuie mais d’autres apparaissent. J’ai l’air de quoi là, comme une conne ? Et puis j’espérais quoi, bordel ? Merde, je dois arrêter de jurer comme ça.
— Chloé tout va bien ? me demande Anna. La pauvre, si seulement elle savait. Tony me regarde et je ne peux détacher mes yeux de lui, de son corps parfait. Ce corps pour lequel mes fantasmes les plus chauds ne pourraient être révélés. — Tu pourrais t’habiller devant Chloé, Tony ! J’ai presque envie de rire. Encore une fois, j’ai vu tout ce qu’il y avait à voir concernant cet enfoiré !
— Ayden n’est pas là, tu devrais te tirer, me dit enfin Tony d’une voix féroce. Anna lève les yeux au ciel et veut s’approcher de moi mais je recule. Je secoue la tête, en larmes, le cœur en miettes. Tony ne prend même pas la peine de me dire au revoir et se casse de l’autre côté de la chambre. Anna tente de me demander encore une fois si tout va bien, mais je ne réponds pas. Je m’en vais, je dévale les escaliers et je cours aussi vite que possible. Où ? Je n’en sais rien. Je dois juste m’éloigner de tout. Je dois m’éloigner de lui ».

« En lettre calligraphiée je vois mon nom écrit sur lui. Putain, il s’est fait tatouer Chloé sur son corps. Mon prénom sur son magnifique torse. Je relève les yeux vers Tony qui semble attendre ma réaction. J’ouvre la bouche, aucun son ne veut sortir tellement je suis surprise. J’ignore comment réagir. C’est de la folie ». 

2#-Des mystères et des drames à gogo : J’ai trouvé ce 2ème tome beaucoup plus sombre que le précédent, sans doute à cause des morts et de la violence qui y sont présents concrètement, car dans le 1er tome, nous n’avions que l’évocation de la mort de certain personnages, mais sans les vivre à l’instant T (comme les mères respectives de Chloé et de Tony). Décidément, Chloé ne sait pas dans quoi elle a mis les pieds en côtoyant des motards car ce ne sont pas des enfants de chœur, loin de là, même si, les deux plus proches de la jeune femme, à savoir Tony et Ayden, sont relativement sains et « gentils » (dans leur genre, on est d’accord, ça reste des mecs virils et un peu machos….), mais pour ce qui est des motards plus âgés, notamment TJ, le chef des Hell riders, ouh la la ! C’est gratiné ! Sans parler des nouveaux personnages, comme Jackson, qui ramènent avec eux encore plus de questions et de mystères !  Du coup, oui, même si ce 2ème tome est de moins bonne qualité au niveau de l’écriture, pour ce qui est de l’addiction du récit, c’est parfait ! Vivement le 3ème tome !

Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance !
« — Ah, et pour te répondre, je suis le fils de Marcus qui est le chef des Angels Of the Road. Le gang dont faisait partie ta mère. Allez, on se recroisera sûrement, puisque je m’installe dans cette ville. Il me fait un signe de la main et enfourche sa grosse moto. Un modèle puissant, un truc énorme sur lequel il a l’air complètement à l’aise. Jackson déguerpit aussi vite qu’il est arrivé. Moi je reste là, abasourdie par ce qui vient de se passer. Jackson… »

« Ayden a une maladie qui nécessite des médicaments à prix coûteux. Tant qu’il les prenait, tout allait bien. Du moins, cela ralentissait la gravité de la situation, le temps que son état se stabilise. Maintenant, tout est différent. Étant donné qu’il a trahi son père en rejoignant finalement les Rebel Bikers plutôt que de rester le leader des Hell Riders, T.J refuse désormais de lui payer ses soins. Cette histoire me met hors de moi, je n’arrive pas à concevoir qu’un père puisse laisser mourir son fils. Parce que c’est ce qui va arriver si Ayden n’est plus pris en charge. En attendant, le temps est notre ennemi ».

« Jackson se mord la lèvre, puis soupire. Il répond enfin malgré lui :
— OK. C’est T.J. Il a saboté la moto de ta mère, d’où l’accident. Et pour être sûre qu’elle ne s’en remette pas, il avait même demandé à des motards des Hell Riders de la suivre si jamais le coup de la moto ne marchait pas. C’est mon père qui m’a raconté ça de source sûre… Il fallait que tu sois au courant, je suis désolé. Je ne sais plus quoi dire tellement je tombe des nues. Enfin, je connais la vérité. Je sais comment ma mère est décédée. Je souffle un coup, tourne le dos à Jackson et commence à marcher sur le bas-côté de la route derrière le stade. Les voitures passent et me frôlent mais je m’en fiche tellement je suis sidérée. T.J encore et toujours lui, putain ! Il a tué ma mère ! ».

3#-Girl power ! Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance ! Quelle bonne idée de la part de Chloé de se créer son gang de bikeuses ! Bon, certes, c’est un peu copier sur les mecs, elles auraient se créer un gang de filles, mais pas forcément avec des motos….Quoiqu’il en soit, j’apprécie cette tournure des événements, les nénettes qui se joignent au groupe ont l’air plutôt chouettes et j’ai donc hâte de voir le développement de ce groupe féminin dans le prochain tome !!!!

« — Ouais… euh on a réfléchi à ta proposition, de créer le gang de meufs et on est carrément partante. Hein, Johanna ? L’inconnue s’appelle donc comme ça. Cheveux blonds coupés à la garçonne, yeux marrons et un anneau dans le nez. Elle a quelques tatouages sur le bras et semble intéressante. 
— Je suis des vôtres, répond-elle. Je viens d’arriver dans cette ville, et tu peux compter sur moi, Chloé. Mon frère c’est Max, l’imbécile qui veut prendre la place de Tony en tant que leader des Rebel Bikers. J’en ai marre de l’entendre jacasser que les femmes ne servent qu’à une chose si tu vois ce que je veux dire. Alors ouais, ton idée de rébellion ça me tente bien. Je lui souris, elle me plaît déjà. Anna reprend : 
— Alors ? On commence par quoi ? 
— Par contacter Jackson, réponds-je. Dites-lui que vous avez envie de monter le gang et qu’il nous fixe un rendez-vous. Vous commencerez par apprendre à monter à moto et ensuite à la conduire. Le but c’est de se faire un nom les filles ».


Ce que je n’ai pas aimé dans ce livre :
1#-Se situer dans le temps : Avec les fautes d’orthographe que j’évoquais au début de ma chronique, il y a aussi un détail qui m’a fortement décontenancée, c’est le déroulement du récit dans le temps. En effet, le début de la saga débute 2 mois après la mort de la mère de Chloé. Il me semble bien que notre héroïne passe les fêtes de fin d’année d’une manière morose en compagnie de son père. Ensuite, il y a un événement marquant dans ce 2ème tome – Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance : la mort de son frère, Tyler, assassiné par TJ et son gang, et ensuite, Chloé digère ce nouveau drame dans sa vie et il est précisé à ce moment-là que cela fait 4 mois que sa mère est morte….Ensuite, un mois passe encore et Chloé nous explique que nous sommes à la fin du mois de juillet et qu’il ne reste plus qu’un mois avant la reprise des cours à l’Université…..mouais OK, et bien moi, je suis complétement perdue ! Ai-je rêvé quand il a été évoqué les fêtes de fin d’année dans le premier tome et qu’il y avait vraiment une ambiance hivernale ? Je ne vais pas relire le livre pour essayer de trouver une explication, mais je dois dire que je n’arrive pas à trop à me situer au niveau de l’espace-temps ! Cela me gêne car j’ai l’impression d’avoir raté quelque chose ou de ne pas avoir compris ma lecture….Du coup, pour le 3ème tome, en toute logique, nous devrions nous retrouver à la fin de l’été, avec la rentrée universitaire…On verra bien !

2#-Le comportement de Tyler, le frère de Chloé : Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance ! Purée, j’ai vraiment détesté ce personnage ! Au début du 1er tome, Chloé nous expliquait que son frère ne s’entendait pas trop avec leur père et qu’il avait disparu du paysage après la mort de leur mère…..Il nous revient ensuite la bouche en cœur au cours du récit, il se fait tabasser par les hommes du gang de TJ, qui sont sans doute les bikers les plus violents du périmètre, (le père de Chloé aussi se fait tabasser , soit-dit en passant…) et Chloé était très fortement menacée et a finalement été attrapée par TJ à la fin du 1er tome….Purée, Et finalement, on découvre en même temps que notre héroïne que c’était Tyler qui connaissait tous les secrets de leur putain de mère !!!! (Oups, vais-je trop loin dans les insultes ?...Naaan, je ne crois pas….). Tyler n’a pas parlé quand il s’est fait tabassé et cela ne l’a pas inquiété plus que cela que son père, puis ensuite sa sœur soient les prochaines victimes de TJ…..Ensuite, revenir culpabiliser notre pauvre Chloé parce qu’elle l’a soit disant « vendu », mais putain !!!!! Bien fait pour lui !!!!! Il n’avait qu’à jouer carte sur table dès le début au lieu de faire courir des risques à son père et sa sœur !!!! Du coup, qu’il meure ensuite, après avoir rejoint « à l’insu de son plein gré » le gang de TJ, c’est tant pis pour lui !!!!! Mais que Chloé culpabilise, oh ça, non ! Son frère n’était vraiment pas quelqu’un de bien et il a mérité ce qui lui est arrivé ! Je dirais même que c’est pareil pour leur mère !!!!! Cette femme n’était pas une sainte, loin de là, au temps où elle était membre d’un gang de bikers et c’est vraiment dégueulasse de sa part d’avoir mis en danger sa famille – SES ENFANTS - comme cela ! Tout le monde sait bien que dès qu’il y a du trafic de drogue en jeu, la partie devient létale et c’est souvent quitte ou double (merci à Walter White pour la leçon, à ce propos…). Du coup, Chloé et son père, James, doivent maintenant subir deux deuils, en quelques mois d’affilé, dont celui d’un jeune homme de 22 ans qui a fait les mauvais choix et qui n’a pas assumé sa part de responsabilité avec les problèmes qui lui sont tombés dessus (c’est tellement facile d’accabler la pauvre Chloé à la place !!!!! Aaargh ! Connard !!!!)…..Tyler n’est vraiment pas un personnage sympathique et c’est peut-être dur à dire mais je suis contente qu’il soit mort ! De toute manière, je pense qu’il aurait été une source de problèmes à vie pour son père et sa sœur, de toute manière…..Alors bon débarras ! Voilà ! Non mais !!!!

3#-La « nouvelle » mort de la mère de Tony : WTF !!!!!!!!! Je n’ai pas du tout compris à quoi ce retournement de situation a servi !!!!!! De toute manière, elle était gravement brûlée et dans le coma alors c’était comme si elle était morte depuis un an (un légume carbonisé dans un lit d’hôpital, en gros…) mais bon, je compatie pour le pauvre Tony car du coup, il s’est rendu compte que son père lui avait caché ce secret pendant de nombreux mois tout en sachant que son fils souffrait de la perte de sa mère !!!!! C’est terrible psychologiquement  !!!! Cet abruti de père aurait mieux fait de ne rien dire du tout, surtout qu’il a fallu que Tony apprenne que sa mère était en vie pour qu’elle casse sa pipe juste après…..Et le pire, c’est que Raymond, le père de Tony, n’a même pas le courage de prendre la décision demandée par le médecin de la « débrancher » !!!! Toute cette responsabilité (et cette culpabilité à plus ou moins long terme) retombe sur les épaules (certes musclées…) de notre pauvre Tony !!!!!! C’est dé-gueu-lasse !!!!! Cela dit, cette partie de l’histoire n’a fait que renforcer le mépris que j’éprouvais pour Raymond (qui s’est comporté en connard depuis le début avec Chloé) et à contrario, j’apprécie de plus en plus Tony, qui subit vraiment des trucs pas drôles dans sa vie ! (et du coup, on peut lui excuser son comportement parfois un peu limite avec Chloé….C’est juste un gamin un peu paumé à qui il n’arrive que des merdes depuis un an, finalement…). Heureusement qu’il a notre héroïne dans sa vie, du coup ! C’est dans ces moments là qu’il réalise qu’elle lui est indispensable car même si elle a un caractère de cochon, c’est quelqu’un de franc, loyal et gentil, et qui n’hésite jamais à aider les autres !

« Tony et Ray ont eu une très grosse discussion. C’est là que ce dernier a tout avoué à son fils, car la santé de sa mère déclinait sérieusement. Ray ne voulait pas que Karen s’en aille sans avoir finalement parlé à Tony. La première fois, elle s’était sentie trop faible pour discuter. Tony était simplement resté auprès d’elle. Cette fois, ce dernier espère qu’elle soit en état de le faire. Mais il m’a confié ne pas se remettre de la trahison de son père. Cette annonce l’a encore plus chamboulé. Je ne peux m’empêcher d’avoir les larmes aux yeux quand Tony dit que son père l’a trahi. Décidément, c’est la journée. Mon frère, Jackson et lui s’entendraient bien à ce sujet. Comme je n’ose pas parler, je pose ma main sur celle de Tony pendant qu’il conduit. Aucune réaction de sa part ».

« — Débranche-la. Et c’est tout. Il tourne les talons pour se précipiter vers l’ascenseur. 
— Tony ! Attends ! crié-je dans les couloirs. Face à lui je m’exclame : 
— Tu ne peux pas prendre la décision comme ça, réfléchis-y davantage ! 
— C’est bon, pas besoin ! Je secoue la tête et reprends : 
— Tu es triste et en colère ? C’est compréhensible. Mais… Laisse-toi au moins une journée, parles-en avec ton père, ta famille ? 
— C’était à moi que revenait la décision Chloé. Et je l’ai prise alors me fais pas chier ! Débranche-la, Matthew ! hurle-t-il à l’encontre de l’homme resté devant la porte. 
— Mais Tony… Tu vas de le regretter ! risqué-je. 
— Ce n’est plus la peine qu’elle souffre ! La garder en vie artificiellement et pourquoi faire ? Qu’elle sache à quel point elle me manque depuis un an ? Lui dire que je bosse comme un dingue parce que c’est une promesse que j’ai faite ? Plus rien n’a de sens depuis son départ, et je me refuse d’aimer une autre femme de peur qu’elle ne me quitte elle aussi ! Mais tu sais quoi ? Elle n’entendrait pas, elle ne répondrait pas et me prendrait encore moins dans ses bras ! Alors à quoi bon, putain ! ».

4#-Les prénoms qui se ressemblent : Oui, je suis chiante à chercher les petits détails, mais dans un livre, l’auteur choisi le nom de ses personnages alors pourquoi embrouiller les lecteurs avec des prénoms qui se ressemblent ?!!!!! Je parle en connaissance de cause, car comme l’auteure, je m’appelle Stéphanie, et je peux vous dire qu’à l’époque de ma naissance, ce prénom était vraiment à la mode si bien que parfois, dans certaines classes au collège ou au lycée, nous étions quatre à porter ce prénom  !!! Nondidiou !!!! Dans la vraie vie, on n’a pas le choix, il faut vivre avec les autres (heureusement, là où je bosse, il y a plusieurs générations, et donc, je suis la seule et unique Stéphanie ! Yes !) mais dans les livres, j’ai du mal à comprendre le concept ! (le plus gros exemple marquant, c’est dans Orgueil et préjugés de Jane Austen…..Qu’est-ce qui lui est passé par la tête de donner le prénom Fitzwilliam à notre impétueux Mr Darcy alors qu’il y a aussi dans le récit un autre personnage, le Colonel Fitzwilliam …Purée !!!!!! c’est quoi ce bordel !!!!! Elle ne pouvait pas trouver un autre prénom pour son héros principal !!!!!!)......Pour revenir à Rebel bikers, et ici, au 2ème tome, Dangerous bikers, nommer la mère de Chloé Léna Evans et un autre personnage féminin (attention spoilers : L’ex-copine de Jackson, morte overdose à cause de TJ, elle était enceinte et avait couché avec Tony), Elena…et bah, c’est un peu perturbant ! .Et le pire, c’est qu’à un moment, les deux prénoms sont pratiquement dans la même phrase….C’est pas possible ! J’avoue aussi que j’ai eu du mal avec les prénoms Tyler et TJ…Parfois, je confondais les deux personnages…..Pourquoi avoir mis des prénoms qui se ressemblent ?!!!!

« — Là-bas, j’ai fait ce qu’il fallait. Je me suis défoulé sur ces salauds, Elena a été vengée. C’est tout ce qui comptait. Malgré sa trahison elle portait mon enfant et je l’aimais. Encore une fois il fuit mon regard, envoie ses gants dans un coin de la pièce et reprend :
— J’ai été ravi de rencontrer la fille de Léna Evans. Maintenant je suppose que nos chemins doivent se séparer ».
  
Pour conclure, la saga des Rebel bikers est une belle découverte pour moi et ce 2ème tome, Dangerous bikers, a été tout aussi vite englouti que le 1er tome. Certes, il y a toujours quelques petits détails qui m’interpellent et qui me laissent à penser que Dangerous bikers a peut-être été un peu « bâclé » dans son édition (notamment avec le grand nombre de fautes d’orthographe ou de grammaire) mais l’histoire est tellement addictive qu’il ne faut pas s’arrêter à ces détails !!! J’espère juste que les Editions Evidences feront plus attention pour la sortie du 3ème tome (que j’attends avec impatience, cela va sans dire !) car très franchement, je suis tombée sous le charme de notre héroïne, Chloé, et je commence un peu à apprécier Tony, le chef du gang des Rebel bikers, vu toutes les épreuves qu’il a subies…..Vivement la suite !


attention spoilers « — J’ai tellement réfléchi après avoir débranché ma mère et après son enterrement. Je me suis retourné le cerveau pour toi me rendant compte qu’il y avait beaucoup de choses que je ressentais. Chloé, dit-il en croisant mon regard, je devais simplement te prouver mes sentiments et que j’étais prêt à tout pour que tu ne souffres plus. S’il continue, je risque de m’effondrer. Même s’il a mal, Tony me serre la main pour que j’aie toute son attention : 
— Je sais que tu voulais venger ta famille, et je ne te l’ai pas montré mais ça m’a blessé de te voir prête à créer un gang. Ça m’a fait mal que tu te rapproches de Jackson et de boxer de manière acharnée comme tu le faisais. Perdu dans mon monde, je n’ai rien compris. Au début je ne t’aurais pas soutenu parce que… en t’observant agir ainsi, je me suis vu moi, il y a un an après avoir perdu ma mère… J’ai voulu me raccrocher à quelque chose, tout comme toi. 
— Tu es devenu motard il y a un an ? Tony hoche la tête et reprend : 
— Quand on se retrouve toi et moi il faudrait plutôt discuter de nos vies respectives, au lieu de s’engueuler et de nous envoyer en l’air. Je souris face à ses remarques. Il n’a pas tort. 
— Chloé, tout ça pour te dire que… ce n’était pas à toi de régler le problème que posait T. J. Après l’enterrement de ma mère, malgré nos différends, j’ai pris contact avec Jackson qui m’a expliqué tes plans et là j’ai vu rouge. Il était hors de question que tu t’associes avec lui pour venger ta famille. J’ai pris le risque pour toi. Parce que si jamais tu avais tué le père d’Ayden tu t’en serais voulu pour toujours. Ôter la vie à quelqu’un, ça marque à tout jamais. Et crois-moi, il valait mieux que ce soit moi plutôt que toi. Je le regarde un instant, digérant tout ce qu’il vient d’énoncer et je me rends compte d’une chose : 
— Alors… tu as préféré te sacrifier pour moi, Tony ? Il se penche en avant et essuie mes larmes qui coulent sans s’arrêter. Oui parce qu’à nouveau, j’ai éclaté en sanglots ».

Ma note : 17,50/20

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire