vendredi 12 juin 2015

WILD SEASONS - Tome 2 : Dirty rowdy thing

Christina Lauren
Les Editions Hugo & Cie (2015)
Sortie originale 2014
337 pages

Synopsis :
"Coucher avec son ex, c'est ennuyeux, à moins de tomber amoureux pour de bon". Contrairement à ses meilleures amies, Mia et Lola, Harlow Vega est connue pour flirter en permanence. En un week-end à Las Vegas, elle a le temps d'épouser un robuste pêcheur canadien au charme ravageur, Finn Roberts, et d'éprouver ses dons particuliers à l'horizontale ; ses mains musclées, ses lèvres, son corps tout entier... Bref, Finn est l'homme idéal. À un détail près : tout était facile, torride et excitant jusqu'à ce qu'il retourne travailler dans son lointain Canada. Harlow n'est pas prête pour une relation suivie mais leurs retrouvailles pleines de tension sexuelle leur permettant à tous les deux d'échapper à la réalité. Ni l'un ni l'autre ne sait comment gérer cela. Une nuit ensemble, puis une autre, et le mystérieux voyage d'affaires de Finn se prolonge pendant des semaines. Ils sont d'accord sur un point : aucune limites au lit, mais très rapidement, leur plan-cul commence à ressembler à une vraie relation. Et pour deux accrocs du contrôle, le dernier plongeon est le plus difficile.

Et bien voilà, j’ai passé un très agréable moment à lire les aventures passionnées de Harlow et Finn, le 2ème couple mis en lumière dans cette saga « Wild seasons ». Pour rappel, le principe de l’histoire est tout simple : Trois copines californiennes partent en virée à Las Vegas où, un soir où tout le monde a trop bu, chacune va se marier avec un charmant inconnu. Les trois prétendants sont trois amis, partis eux aussi faire la fête à Vegas. Par contre, petite originalité qui fait le charme du scénario, ils sont tous les trois d’une nationalité différente. Nous avons un français, Ansel, un canadien, Finn et un australien, Oliver.

Dans le 1er tome, nous avions suivi les mésaventures de Mia et de son charmant frenchie, Ansel, avec en prime une petite escapade à Paris bien dépaysante et romantique pour les lecteurs américains (un peu moins pour nous...quoique…). Evidemment, nous avions aussi entraperçu les autres protagonistes des prochains tomes, notamment Harlow, la copine sexy et grande gueule de Mia. Celle-ci s’était démarquée dès le début avec ses attitudes très offensives qui n’avaient pas du tout effrayé son mari et surtout amant d’un jour, Finn, le beau canadien.

Alors, pour deux personnalités aussi indépendantes qui ont clamé haut et fort que leur coup d’un soir ne mènerait à rien de plus sérieux, que va-t-il advenir de leur relation, surtout que le destin va faire revenir Finn à San Diego, où habitent désormais également Mia et Ansel (qui revient très régulièrement de Paris)….Sans oublier les très charmants et très sages Oliver et Lola !....



Ce que j’ai aimé dans ce livre :
1#-Le fait que ce soit totalement différent du 1er tome : C’est le principe, me direz-vous mais cette affirmation n’est pas toujours évidente et il arrive souvent que les 2èmetomes soient sans intérêt dans ce genre de saga, un peu comme du réchauffé. Hors, dans Dirty rowdy thing, ce n’est pas du tout le cas ! Les personnalités de Harlow et de Finn sont différentes de celles de Mia et Ansel et évidemment, nous avons à faire à une histoire totalement différente ! Déjà, parce que, éloignement géographique oblige, Finn n’avait jamais envisagé de construire une histoire solide et sérieuse avec la jolie Harlow…..Il y a aussi l’éloignement du milieu social qui ne joue pas forcément en leur faveur dans la mesure où Finn est issu d’une famille modeste et peu argentée, puisque son père est pécheur et qu’il a élevé ses fils à la dure, depuis la mort de sa femme quand Finn était un jeune adolescent…..Alors que Harlow, elle, a grandit dans un milieu très favorisé avec des parents acteurs et reconnus à Hollywood. Quand l’homme vient d’un milieu inférieur à la femme, c’est toujours assez compliqué pour son égo, surtout quand cet homme là est un mâle, un vrai, bourré de testostérones !

2#-La personnalité de Harlow qui m’a étonnée dans le bon sens du terme : Je l’avais perçue comme assez volubile et n’ayant peur de rien dans le premier tome lorsqu’elle jouait les seconds rôles en tant que confidente auprès de Mia et de ses tribulations parisiennes…..Et finalement, j’ai été assez surprise à la lecture de Dirty rowdy thing car par rapport à son attitude à Las Vegas, je la voyais comme une fille qui collectionne les mecs et qui est assez insensible…..Bon, ok, elle collectionne bien les mecs, ça, c’est sûr, mais on sent une certaine fragilité en elle et elle n’est pas aussi froide qu’elle pourrait le montrer. Le fait de prendre les devants et de clamer haut et fort qu’elle va baiser Finn, je pense que c’est pour se donner une certaine attitude et finalement se protéger en se faisant passer pour ce qu’elle n’est pas (afin de ne pas être rejetée par l’autre, elle préfère montrer tout de suite qu’elle ne veut rien de sérieux). Pourtant, Finn lui plait énormément, ça, c’est indéniable à la manière qu'elle a de le décrire (en même temps, il est vraiment craquant ! c’est un homme brut de décoffrage, qui a l’habitude de travailler à la dure….Je ne vais pas aller jusqu’au cliché du bucheron canadien, puisque Finn est pêcheur, mais bon, vous voyez un peu l’idée…). Harlow m’a vraiment plu et j’ai vraiment eu du mal pour elle, quand elle a appris la maladie de sa mère. Néanmoins, sa famille est aimante et courageuse et la jeune femme était donc dans les meilleurs conditions pour passer le plus sereinement cette épreuve familiale….

3#-L’alchimie entre Harlow et Finn : Alors qu’ils ont été le coup d’un soir de l’un et l’autre pour leur nuit à Las Vegas, Harlow a remis le couvert en allant un jour faire une visite surprise à Finn dans sa cabane au Canada…..Evidemment, comme toute fille qui se respecte, Harlow y allait dans une idée bien précise (non non, pas juste pour se faire tirer !) et comme toute fille qui se respecte, elle a cru que son attitude, ses non-dits, seraient compris par Finn et qu’il aurait percuté qu’elle voulait approfondir leur relation (sinon pourquoi faire autant de kilomètres alors qu’elle peut avoir tous les coups d’un soir qu’elle veut à San Diego !)…..Et comme tout garçon qui se respecte, Finn n’a rien compris aux messages cachés de la belle et l’a laissée repartir sans aucun encouragement….Et sans même la raccompagner à l’aéroport….Dur dur….En tout cas, quand on a seulement la version de Harlow…Néanmoins, malgré ces déconvenues, Harlow n’a pas perdu espoir quand Finn a de nouveau débarqué dans sa vie, et dans sa ville….Il faut dire que tous les autres amis sont aussi à San Diego et que s’il veut voir Ansel et Oliver, il est bien obligé de croiser à un moment ou à un autre la jolie Harlow qui est toujours en virée avec ses deux amies Mia et Lola

"Je me souviens de la première fois où je l'ai vu à Vegas. Ivre,  je l'ai pointé du doigt et j'ai lancé, assez fort pour que tout le monde l'entende : Lui, je le baise ce soir. Ce à quoi il a répondu dans le creux de mon oreille : Tu es mignonne. Mais c'est moi qui vais te baiser".

4#-Le couple Oliver x Lola : Bon, je sais, ils seront traités dans le prochain tome, mais franchement, le peu qu’on en a aperçu, j’ai trop hâte ! Leur histoire promet d’être diamétralement opposée à celle de Harlow et Finn dans la mesure où ils n’ont jamais couché ensemble (bien qu’ils se soient eux aussi mariés à Las Vegas, pour divorcer le lendemain)….Ils sont néanmoins restés amis, même très amis….Et c’est cela le soucis….Comment Oliver va-t-il faire pour déclarer sa flamme à Lola sans risque de perdre son amitié si jamais elle ne partage pas ses sentiments ? Car si ceux d’Oliver sont limpides, Lola, au contraire, a une personnalité très complexe. Elle se décrit comme une geek (une jolie geek), et semble peu à l’aise avec les relations amoureuses (même si elle ne rechigne pas à s’entourer d’amis masculins)….J’ai vraiment hâte de découvrir leur histoire surtout que celle-ci reprendra dès le début avec un premier baiser, etc….Contrairement aux deux précédents couples qui avaient débuté sur les chapeaux de roue…..Le sexe d’abord, l’amour ensuite…..Pour Oliver et Lola, cela risque d’être différent et surtout, le fait qu’Oliver soit australien est un petit plus dans l’histoire car à mon sens, c’est lui qui aura la nationalité  la plus dépaysante, vu que le Canada, ce n'est pas très différent des Etats-Unis, et la France, n’en parlons pas, il y a rien d’exotique pour moi ! Par contre, l’Australie…Mmmmm !



Ce que je n’ai pas aimé dans ce livre :
1#-La mentalité de Finn a un certain moment de l’histoire : J’avoue, je n’ai pas très compris pourquoi il en avait tant voulu à Harlow d’être intervenue pour trouver une solution pour lui éviter la faillite de son entreprise familiale de pêche….C’est de la fierté masculine mal placée et pour ce qui est de son départ sans prévenir, c’est vraiment la lâcheté masculine dans toute sa splendeur !….Quand je pense à ce que Harlow a été obligée de faire ensuite….Franchement, je préfère quand c’est l’homme qui rame et qui essaye de séduire sa belle, plutôt que le contraire ! Mais bon, Finn est super sexy et tellement musclé qu’on lui pardonne, hein !



2#-La corde de Finn : Je ne sais pas, j’ai pensé à Christian Grey à certains moments, surtout quand Finn utilisait sa corde pour attacher Harlow….Cela m’a fait bizarre….S’il leur faut de tels artifices au début de leur relation, ça va être quoi ensuite ? Je n’ai pas aimé cet aspect de la personnalité du beau canadien, qui a avoué avoir utilisé ce genre d'artifice avec chacune de ses conquêtes…Il m’a limite déçue par ces goûts suspects en matière de sexualité….

3#-La marque Aubade : Encore une fois, les deux auteures citent cette marque à chaque fois qu'elles parlent des sous-vêtements de l'héroïne (et même le héros)....Bon après, vu qu'à la fin du livre, on a aussi l'adresse mail de la marque....Ok, j'ai compris, c'est du placement de produit....Pas très subtil, c'est le moins que l'on puisse dire vu le nombre de fois que la marque est citée....Cela en devient limite lourdingue et grotesque....



Pour conclure, j’ai vraiment beaucoup aimé ce 2ème tome de Wild Seasons. Il y a franchement quelque chose de plaisant et d’addictif dans cette lecture. Je pense que le style d’écriture des deux auteures y est pour beaucoup mais c’est vrai que leurs personnages sont vraiment attachants et moi, qui n’aime pas forcément les personnages féminins au caractère tel que celui de Harlow, j’ai été agréablement surprise et finalement, je me suis prise de beaucoup d’affection pour elle ! J’ai hâte de lire le prochain tome entre la jolie geek Lola et Oliver, l’australien amateur de comics….Je sens que je ne vais pas être déçue ! Vivement septembre 2015 !

Ma note : 17,50/20

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :
  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire