lundi 25 juillet 2016

SUPPLICE

L.S Ange
Les Editions L'ivre book (2016)
293 pages

Synopsis :
Luna mène une vie parfaite dans la zone 1, entourée de sa famille, jusqu’au jour où tout vole en éclat. Une détonation, un souffle d’une extrême violence, et sa maison se retrouve éventrée... dévorée par les flammes. Luna survit à ce drame, mais pas sans séquelles. Après plusieurs semaines passées à l’hôpital, elle doit apprivoiser son nouveau reflet dans le miroir. Elle n’est plus qu’une poupée de chiffon rafistolée, rapiécée, couverte d’affreuses cicatrices... Elle a tout perdu, ses parents, son petit frère, son apparence, ses amis, jusqu’à être reléguée en zone 2, auprès de sa grand-mère. A Antario il n’y a pas de place pour la différence... ou la « défectuosité », comme l’autorité la désigne. La perfection, la beauté et la distinction règnent en maîtres depuis la fin de la guerre. Pour Luna, considérée comme un monstre, le pire reste à venir...

Supplice, ce livre porte bien son nom, non pas par rapport à la "pénibilité" de sa lecture (bien au contraire, j'ai été scotchée à cette histoire dès les premières lignes), mais par rapport aux drames successifs que va subir notre héroïne, Luna.

L'auteure L.S Ange a réussi à créer un monde dystopique assez angoissant, surtout si vous ne faites pas - ou plus - partie de l'élite de la population comme notre héroïne, Luna.

En effet, le monde dans lequel évolue Luna se déroule 87 ans après la "destruction" du monde moderne suite à des guerres et des catastrophes nucléaires. Dorénavant, seule la ville d'Antario subsiste, et le gouvernement a séparé la ville en 3 zones. Les enfants "aisés" de la zone 1 apprennent dès  leur plus jeune âge qu'il ne faut pas franchir les limites d'Antario car au-delà vivent les Défaillants, des humains souvent monstrueux (conséquences des mutations nucléaires) ou bien des "criminels" qui ont été bannis de la ville.

L'existence de Luna va basculer totalement après une explosion qui va se produire dans sa maison, tuant sur le coup sa mère et son petit frère de 4 ans. En plus de se retrouver orpheline (son père avait déjà disparu 5 ans plus tôt), elle sera gravement blessée et après plusieurs mois de coma, elle se réveillera avec le corps plein de cicatrices....Dans la mesure où dans la zone 1 ne peuvent vivre que les gens riches et parfaits physiquement, la jeune fille va aller vivre dans la zone 2 auprès de sa grand-mère maternelle (car sa mère était originaire de cette zone avant de suivre son père quand il l'a réclamée comme épouse). 

Les ennuis vont alors commencer pour notre héroïne car en plus de son immense chagrin, elle sent qu'elle est observée et il y a même quelqu'un qui cherche à lui faire du mal.....Heureusement, malgré tout cela, il se passe des choses positives dans sa vie : Elle tombe amoureuse de son nouveau voisin, Kylian, mais celui-ci semble souffler le chaud et le froid avec la jeune fille.....


"Comment vivre après ça et continuer d'avancer quand les personnes que l'on aime le plus ne sont plus là ? Quand on sait qu'on ne verra plus leur visage ? Que l'on entendra plus leurs rires ? Comment combler le vide dans son coeur ? Comment faire pour ne pas oublier le parfum de sa mère et avancer dans la vie sans guide, sans conseiller protecteur, sans épaules où déverser ses larmes, sans oreilles attentives pour écouter ses malheurs ? Et surtout, comment ne pas culpabiliser d'être encore vivante ? Ma vie est chamboulée encore une fois. Après avoir enterré mon père il y a cinq ans, je perds à présent ma mère et mon petit frère".

"Depuis la mort de mes parents, je ne fais plus partie de l'élite. Mon changement physique est la cause de ma déchéance. Dans notre nouveau monde, il n'y a, en effet, pas de place pour la différence. La perfection, la beauté et la distinction règnent en maîtres depuis la fin de la guerre, il y a quatre-vingt-sept ans".

"Antario est depuis lors une région partagée en trois zones : la zone 1 : la pureté et la beauté sont l'élite de notre société. Ils ont poussé hors des remparts la laideur, la difformité et la disgrâce. Notre nouveau monde est parfait. La zone 2 : la classe moyenne, celle où je vis à présent avec ma grand-mère. Nous sommes au service de la zone 1 et leur fournisson tout ce dont ils ont besoin. Nous ne sommes pas forcément beau, mais nous avons moins d'argent. On nous présente une société parfaite, où tout est paix et beauté, mais ce qui se cache sous la couche de vernis est nettement moins reluisant....La zone 3 : les habitants de cette zone sont là pour veiller à notre sécurité. Ils nous protègent contre les Défaillants. Les soldats de la zone 3 ont une réputation qui donne la chair de poule. Ce sont tous ceux qui n'ont pas su s'adapter au nouveau monde, les trop fortes personnalités. Ils vivent aux pieds des remparts, entassés comme des rats. Et puis il y a les Defaillants, qui demeurent dans le reste du monde....Ce sont des erreurs de la nature, des rebuts de l'humanité, ceux qui ont une déficience mentale ou physique. Moi, je n'en ai jamais vu, mais j'en ai atrocement peur. Depuis notre plus jeune âge, on nous répète que ce sont d'horribles monstres contaminés par des virus dangereux, et qu'on ne doit jamais les approcher. Dans le reste du monde, hors des frontières d'Antario, il n'y a, paraît-il, que laideur et maladies ; je frissonne rien que d'y penser...".

Ce que j'ai aimé dans ce  livre :
1#-Le suspens : Je dois dire que c'est l'élément que j'ai le plus apprécié dans ce roman. Mine de rien, Luna va croiser une multitude de gens sur son chemin et semble continuellement attirer les ennuis, parfois à son insu, mais souvent à cause de ses actes un peu trop irréfléchis et souvent puérils (la miss a 18 ans, il ne faut pas l'oublier....). L'auteure n'épargne pas son héroïne qui va morfler....Et, ce qui m'a scotchée devant mon livre, c'est de ne pas savoir qui allait mourir ou non.....Comme dans Game of Thrones, personne n'est à l'abri de passer l'arme à gauche à chaque instant......


Attention, zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance !
2#-La vie, les drames etc : Contrairement à la majorité des autres romans que je lis, celui-ci a le mérite de montrer la vérité crue de ce qui se passe dans la vie d'une femme....Car oui, il ne faut pas se leurrer, les femmes vivent plus longtemps que les hommes et donc, mesdames et mesdemoiselles, vous êtes appelées à être veuve un jour ou l'autre et à finir vos vieux jours sans la présence de l'être aimé à vos côtés.....C'est évidemment ce qui arrive à Luna. L.S Ange nous rappelle la dure réalité de la vie où nous apprenons dans l'épilogue que Kylian va finir par mourir d'une maladie et laisser notre héroïne seule avec leurs enfants.....Cela dit, elle aura quand même vécu quelques années de bonheur à ses côtés mais que voulez-vous dans un monde à reconstruire les gens de ce futur-ci ont l'espérance de vie des gens du Moyen-Age, c'est normal (pas forcément de médicaments à portée de main et en plus, il ne faut pas oublier les radiations nucléaires qui polluent certains endroits de la Terre...). J'ai trouvé l'épilogue très poignant, surtout que Luna nous explique sa vie de vieille femme qui a fini par se retrouver un compagnon, en la personne de Fred ! J'ai été vraiment très contente pour lui car il méritait le bonheur....Même si Luna ne le méritait pas après ce qu'elle lui avait fait......Mais bon,ça, j'y reviendrai dans la partie où je parle des éléments que je n'ai pas aimés dans ce livre....

Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre :
1#-Le système de l'accouplement : Les gens qui vivent à Antario semblent accepter parfaitement les lois fixées par....hum....Le gouvernement ? Car on apprend qu'il  y a trois gouverneurs pour diriger chacune des trois zones. Je peux comprendre que les gens de la zone 1 ne se posent pas de questions pour changer les règles dans la mesure où ils sont des nantis et que tout est fait pour leur confort....Par contre, bien évidemment, ce n'est pas le cas pour les habitants des autres zones....Cela dit, il existe un système non enviable qui est plus important dans la zone 1 que dans les autres zones, c'est le moment de l'accouplement quand les jeunes filles de 18 ans doivent "s'accoupler" avec un garçon qui l'aura réclamée....Déjà, je trouve le mot "accouplement" abjecte ! "Union" aurait été préférable.....Evidemment, plus que le nom, c'est le principe même de cette pratique qui me débecte profondément....Les femmes ne constituent qu'une marchandise....Elles ne choisissent pas l'homme qui va les réclamer pour épouse....C'est l'homme qui choisit.....Et personne ne se révolte....Bah bravo, c'est du joli !.....Non, mais sans déconner, les sociétés patriarcales, les peuples qui traitent les femmes comme des être inférieurs, cela me terrifie....Et ce qui est étrange dans le monde créé par l'auteure, c'est que pourtant, les femmes sont semblent pas à première vue "soumises" et malgré tout, elles sont d'accord pour ce système d'accouplement (et pour les rares qui refusent, elles sont bannies en zone 3 pour servir de putes aux soldats....La grande classe....).


"Dans trois semaines, je serai inscrite pour la cérémonie de l'accouplement. C'est ainsi que les choses se passent depuis la création du nouveau monde : vingt et un jours après leurs dix-huit ans, les jeunes filles sont présentées lors d'un rassemblement où un homme viendra les choisir pour la vie. Mais....qui voudra de moi, maintenant ? Si on a de la chance, c'est celui que l'on aime ; sinon, on s'adapte, on  n'a pas le choix. Il arrive parfois que des filles ne soient pas accouplées, elles finissent alors en zone 3, et là-bas, les soldats n'ont aucune pitié pour elles. Il paraît que certaines sont rejetées avec les Défaillants, dans le reste du monde. Je secoue la tête. Je ne dois pas penser à ça, même si je sais que maintenant que je suis couverte de cicatrices, j'ai très peu de chance d'être accouplée".

"On m'a virée du lycée, je ne correspond plus aux normes de l'établissement. Je suis considérée comme une Défaillante, donc plu d'école. Mes cicatrices m'ont rendue imparfaite et je ne suis plus digne d'avoir des amis non plus, ils m'ont tous tourné le dos. Mon avenir étant restreint, j'ai donc été recrutée à l'usine de conserve. Ce n'est pas génial, mais malheureusement, en zone 2, on n'a pas vraiment le choix". 

2#-Le côté coeur d'artichaut de Luna : Attention spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez en surbrillance ! Il y a vraiment quelque chose qui m'a gonflé dans cette histoire, c'est de voir qu'autant de garçons tournaient autour de Luna ! Pourtant, elle va tous les faire souffrir à cause de son impitoyable égocentrisme....Et malgré cela, ils sont irrésistiblement attirés par elle, prêts à tous les sacrifices (Sauf Axel, le frère psychopathe de Kylian qui ne ressent rien pour elle à part une forte envie de la faire souffrir et de la tuer....Mais à part lui, les autres hommes sont attirés par Luna, malgré ses cicatrices....)......Et à chaque fois, elle leur fait le même coup, elle les aime le temps qu'elle est avec eux, et quand leurs routes se séparent, elle tombe amoureuse du suivant....Bon, ok, je suis peut-être un peu injuste avec Luna car elle n'a que 18 ans au moment des faits et il est un peu normal que la tête lui tourne entourée de tous ces merveilleux jeunes hommes....Mais bon, je crois que ses trahisons vis à vis de Luc et de Fred, cela n'est vraiment pas passé pour moi ! Et le pire, c'est qu'à chaque fois, ils lui pardonnent ! (aaargh ! Pourquoi ????!!!!) Alors, nous savons que ça tourne très mal pour Luc, le pauvre, il se fait canarder et manque de pot, c'est lui qui est touché alors que notre "briseuse de coeurs" était juste à côté et aurait pu se prendre la balle.....Et Fred, pauvre Fred ! Tu as trahis la Résistance, mis ta vie en danger pour Luna et celle-ci s'enfuit en fourbe et te laisse seul comme une pauvre merde....Tu as dû être très énervé quand tu t'es rendu compte qu'elle t'avais prise pour un con ! Pourquoi avoir sacrifié ta vie de résistant respecté pour elle ?.....Remarquez, les circonstances de la vie et la patience du jeune homme auront au moins le mérite qu'il retrouve Luna une fois que celle-ci sera veuve et il pourra s'occuper d'elle et l'aider à s'occuper de ses enfants....Hum....Plus j'écris et plus je réalise que Luna était vraiment un personnage à baffer ! Ok, on peut comprendre ses motivations, surtout que dans le livre, elle nous relate son histoire et ses pensées à la 1ère personne du singulier, néanmoins, ses actes souvent égoïstes et "pas francs du collier" m'ont exaspérée plus d'une fois (car s'enfuir sans explications, c'est pas cool....Surtout quand on sait que la personne que l'ont trahit vous aime et ne veut que votre bien...).....Quant à Kylian, son grand amour, ce mec n'a pas arrêté de lui mentir, il l'a fait souffrir....Ok ok ok, qui se rassemble s'assemble...Voilà l'explication ! Tenez, en parlant d'égoïsme de Luna, j'ai été aussi très choquée de lire que c'était elle qui provoquait les soldats du camps, mais à chaque fois, elle s'en sortait (par exemple, quand Kylian l'a hébergée dans sa chambre....) alors que des femmes ont clamé être solidaire d'elle et ont été tuées injustement......Luna se rend-t-elle compte du nombre de morts qu'elle a semé autour d'elle ?.....Car finalement tous les gens qu'elle connaissait sont morts, à part Kylian (qui finira par mourir après quelques années de mariage) et Fred....Tous les autres sont MORTS ! (et souvent par sa faute ou parce que son père cherchait à la récupérer etc....Une oensée pour sa pauvre grand-mère aussi, poussée dans les escaliers par le monstrueux Axel.....Bref, Luna a du sang sur les mains...

3#-Le manque de cohérence entre la technologie et la manière de vivre des gens : Je m'explique, les personnages ont encore des portables pour s'envoyer des sms mais ils ignorent que dans les autres zones se trouvent des camps, qui ressemblent beaucoup à des camps de concentration (les fours crématoires en moins, certes...)...Jamais aucune information n'est sortie des ces murs ? Et la Résistance ? Pourquoi ne révèle-t-elle pas tout cela ? Qu'est-ce qui fait que le peuple ne peut pas se révolter contre une poignée de "monstres"....Et ce qu'il y a au-delà de la zone 3, pourquoi les habitants d'Antario ne sont pas avertis par la Résistance (qui accède si facilement et s'infiltre dans les zones 1 et 2) que le monde après Antario n'est en rien cauchemardesque, bien au contraire !

Pour conclure, j'ai ressenti énormément de sentiments contradictoires en lisant Supplice. Ma lecture a été intense et dès que je posais ma liseuse, je pensais aux personnages et j'avais hâte de pouvoir trouver un moment dans ma journée pour continuer à lire.....Signe que j'ai vraiment été passionnée par ce roman....Cela dit, il y a aussi des choses qui m'ont énormément énervée, en particulier les actions de Luna qui ne réfléchit pas beaucoup aux conséquences.....qui sont souvent dramatiques pour les personnes qui l'entourent.....J'ai levé les yeux plus d'une fois au ciel en ne comprenant pourquoi elle faisait tout ça et que fatalement, elle s'enfonçait encore plus profondément dans les ennuis. Beaucoup de détails du roman n'ont pas été éclaircis, notamment entre la technologie des portables et le monde "retardé et détruit" où évoluent une grande partie de la population d'Antario. La romance et l'aventure ont été au rendez-vous dans ce livre, mais je regrette l'approximation et le manque de cohérence de l'univers créé par l'auteure. Cela dit, je le répète, j'ai passé un bon moment de lecture car je voulais absolument savoir ce qui pouvait arriver encore de pire à Luna.....Je n'ai pas été déçue à ce niveau-là....

Ma note : 16,50/20

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire