dimanche 26 février 2017

Le voile de glace

Linda Howard 
Les Editions J'ai lu (2011)
Sortie originale 2009
183 pages 

Synopsis :
Gabriel McQueen, militaire en permission, rentre passer ses vacances en famille, mais, dès son arrivée, son père, le shérif du comté, l'envoie en mission. Une violente tempête de verglas est annoncée et Lolly Helton, dont la maison est perdue au coeur de la forêt, est injoignable. Gabriel se serait bien passé de ce dangereux périple, d'autant qu'il a toujours détesté cette peste de Lolly ! Dès son arrivée sur les lieux, il réalise bien vite que la météo n'est pas le pire des soucis pour Lolly. Mais un militaire ne recule devant rien. Gabriel et Lolly vont au devant de terribles dangers. S'ils arrivent à s'échapper, pourront-il survivre à la tempête qui fait rage ?

Décidément, le mois de février 2017 aura été marqué par l'auteure américaine Linda Howard ! Le voile de glace sera le 3ème à passer entre mes petites mains délicates. Alors, même si l'histoire est sympa et haletante le livre est beaucoup moins épais que les autres. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose puisque le récit se déroule uniquement sur une journée (et une nuit) et donc, il aurait été difficile de broder sur des pages et des pages....
Comme pour ses autres livres (en tout cas ceux que j'ai lus pour le moment), l'auteure nous ressert un nouveau beau mâle alpha, ici, c'est Gabriel McQueen, un militaire qui revient dans sa petite ville natale, Wilson Creek, dans le Maine, à quelques jours de noël, pour profiter d'une permission en compagnie de son fils de 7 ans, Sam, et de ses parents qui le gardent chez eux depuis la mort de son épouse. 

Cette région des Etats-Unis est connue pour ses hivers rigoureux et cette année-là ne déroge pas à la règle. Gabriel vient tout juste d'arriver à Wilson Creek que son père, shérif du canton, lui demande d'aller vérifier si tout va bien au chalet des Helton où Lolly, leur fille, vient d'arriver dans la journée, pour finaliser de vider les lieux (les parents de Lolly sont partis en Floride pour profiter de leur retraite et elle-même vit à Portland depuis plusieurs années). 

"-Prends ta voiture et va jusqu'à la vieille maison des Helton, voir si Lolly va bien. Je n'ai pas réussi à la joindre sur son téléphone portable, et elle ignore peut être que la tempête se dirige vers nous. Lolly Helton ? Gabriel faillit émettre un grognement audible. De tous les gens du coin ... 
-Que fait-elle là? demanda-t-il, tentant de dissimuler sa soudaine hostilité, sentiment que Lolly Helton avait toujours provoqué chez lui. Je croyais que toute la famille avait déménagé. 
-Effectivement, mais ils ont gardé la maison pour les vacances d'été. Ils pensent maintenant la vendre, et Lolly est venue vérifier les lieux .... Mais qu'est-ce que ça change, de toute façon? Elle est là-bas toute seule, et sans aucun moyen d'appeler les secours s'il lui arrive quelque chose".

Il faut savoir que Lolly et Gabriel ont fréquenté le même lycée. Lui était le garçon super populaire (notamment auprès des filles) alors que Lolly cachait sa timidité derrière un masque de froideur (alors qu'elle était amoureuse secrètement du beau Gabriel...).

"Lolly Helton. Même toute petite, elle avait été tellement convaincue d'être au-dessus de tout le monde que rien de ce que lui ou qui que ce soit d'autre avait pu lui balancer n'avait jamais entamé son sentiment de supériorité. Elle était la fille du maire, ce qu'elle n'oubliait jamais, et ne laissait personne l'oublier. Peut-être aurait-elle été plus populaire à l'école si elle avait été particulièrement jolie, ou intelligente, ou quoi que ce soit sortant de l'ordinaire. Mais elle n'avait rien de spécial. Il se souvenait de ses cheveux bruns crépus, du fait qu'aucun de ses vêtements ne lui allait jamais vraiment, mais rien de plus. Enfin, sauf la façon dont elle avait eu l'air de lui dire: Tu peux crever, espèce de plouc. Il devait être un peu tordu pour anticiper leurs retrouvailles et presque espérer se disputer avec elle ...".

Ce que j'ai aimé dans ce livre :
1#-Gabriel : Ouh la ! Quel homme ! Viril, courageux, père exemplaire, il s'est retrouvé veuf il y a quelques années avec son petit garçon, Sam, à élever (avec l'aide de ses parents). Gabriel a un caractère très droit. D'après les descriptions de Lolly, sur ses souvenirs d'adolescente, nous pouvons constater que Gabriel a beaucoup évolué, beaucoup mûrit. Ses retrouvailles avec Lolly vont être particulières et hautes en émotion et en stress....Ces fortes émotions vont bien entendu jouer en leur faveur quant à l'évolution de leur relation (il parait que pour marquer un rendez-vous amoureux, il faut aller au cinéma voir un film d'horreur ou aller sur un manège à sensations, style montagnes russes car les sensations ressenties à ces moments-là forment ensuite un amalgame, un mélange, avec les souvenirs que l'on a de la personne qui nous a accompagné à ...). Bref, Gabriel est un homme remarquable, un vrai héros de romance ! 


"C'était un lieu qui n'avait jamais changé. Et Gabriel McQueen aimait profondément cette caractéristique de sa ville natale, Wilson Creek, dans le Maine. Il aimait la continuité, la sécurité, la solidarité que cela impliquait. Il aimait le fait que son fils de sept ans, Sam, puisse voir la ville exactement comme lui l'avait vue en grandissant. Il aimait le fait que Sam se forge des souvenirs identiques aux siens".

"Elle avait toujours été une enfant gâtée, avec ses grands airs, convaincue d'être supérieure aux autres. Certains gamins prenaient bien les taquineries, mais pas Lolly. Elle débordait d'hostilité. Elle l'avait un jour regardé avec le dédain le plus complet avant de le traiter de vermisseau!.Il avait dissimulé sa réaction, mais intérieurement, le fait qu'elle l'ait rejeté aussi complètement de ce seul mot l'avait rendu furieux. Il était le fils du shérif, il était populaire, athlétique, invité partout, et elle le prenait pour un vermisseau? Et pour qui se prenait-elle donc? Ah oui, c'était une Helton, et elle ne frayait pas avec les gens comme lui".

2#-Lolly : Jeune trentenaire célibataire, Lolly a vraiment le caractère des héroïnes de romans que j'affectionne. Elle est très intelligente et super courageuse. Malgré le stress, elle arrive à réfléchir et à prendre les meilleures décisions au moment voulu. Grace à elle, j'ai donc appris que mettre de la vaseline sur ses chaussettes et ses chaussures les imperméabilisait (c'est bon à savoir si un jour je me retrouve au milieu d'une tempête de neige....Bon après, il faut avoir un tube de vaseline sur soi....Hum...). Ce qui est intéressant aussi chez notre héroïne c'est l'amour secret qu'elle porte à Gabriel depuis qu'ils sont adolescents. Elle l'a toujours aimé alors que lui, la taquinait souvent en la surnommant Lollipop (sucette en français) mais sans arrières-pensées pour la séduire juste pour clouer le bec à la fille snob et hautaine du lycée qu'il croyait qu'elle était...(car elle n'était pas hyper séduisante quand elle était ado....Cela dit, ce n'est plus le cas maintenant qu'elle est devenue adulte...). Je pense que c'est sa force de caractère lors de la tempête qui a du séduire (ou au moins titiller la curiosité) de Gabriel....Ensuite son corps sensuel a fait le reste. Ce qui est aussi important à préciser c'est l'image que dégage la jeune femme. Pour Gabriel, même sans rien connaître de la vie personnelle de Lolly, il lui était impensable de croire qu'un compagnon ou un mari attendait la jeune femme alors qu'elle était au moment même dans les bras de notre militaire sexy.....Bref, j'ai beaucoup aimé Lolly et il va sans dire qu'elle formera un couple (et une famille) formidable avec Gabriel, notre courageux veuf, père d'un jeune enfant....

"Ce n'était plus un adolescent trop sûr de lui, avec le monde à ses pieds, mais un adulte, veuf avec un petit garçon, comme elle l'avait appris au cours d'une de ses visites à Wilson Creek. Devenir père et perdre sa femme étaient des événements qui modifiaient profondément une existence. Impossible qu'il puisse être le même qu'au lycée. Elle-même avait changé, et elle n'avait rien vécu d'aussi traumatisant que la perte d'un conjoint. Rien de traumatisant du tout, d'ailleurs. Au lieu de cela, elle avait tranquillement fait son chemin, s'était construit une vie stable, s'était débarrassée de sa timidité et de nombre de ses insécurités. D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, ils n'avaient jamais cessé de s'affronter, mais à cet instant... elle ne se souvenait plus trop pourquoi. Était-ce parce qu'amourachée de lui, et sachant qu'il ne l'aimerait jamais en aucune façon, elle s'était protégée en se forgeant une carapace d'hostilité? Tout était possible, les adolescents étant de tels tourbillons d'émotions et d'angoisses. Aujourd'hui, avec le recul, leurs personnalités adolescentes respectives la rendaient un peu perplexe. Si jamais le moment se présentait de se débarrasser du passé, c'était bien maintenant. Elle se pencha légèrement vers lui et dit: “Merci“, élevant suffisamment la voix pour qu'il puisse l'entendre par-dessus la pluie et le vent. Sans la regarder, il répondit: 
-Vous me remercierez si ces cinglés ne nous courent pas après et si on quitte cette montagne avant que les arbres ne commencent à s'écrouler. D'accord, c'était un peu abrupt, mais elle réagit comme elle n'en aurait jamais été capable quinze ans auparavant: elle haussa intérieurement les épaules, sans donner suite. Compte tenu des circonstances, il avait le droit de se montrer irritable".

"D'un seul coup, il pensa qu'il ignorait si elle était mariée, si elle l'avait jamais été, si elle avait un petit ami ou mari, là-bas chez elle. La connaissant, il soupçonnait que non. Ce n'était pas le genre de femme à tromper un homme".

Attention zone spoilers ! Cliquez sur le mulot et passez le texte en surbrillance !
3#-Niki et Darwin : Ce couple de drogués est vraiment très intéressant ! Franchement, ils m'ont fait penser au couple présent dans la saison 2 de Breaking bad (ceux qui avaient le petit garçon, et rappelez-vous, le type s'était fait écrabouillé la tête sous le distributeur de billets par sa femme sous les yeux terrifiés de Jesse...). Comme dans la série culte, les personnages présents dans Le voile de glace sont accrocs à la méth (pas la bleue de Walter White, attention !....Entre parenthèse, je suis hyper fan de cette série ! Mon Dieu, elle est grandiose !!!!!! Les saisons 4 et 5 sont incroyables....Mon Dieu !!!!!!!!!!!!). Bref, j'ai trouvé très intéressant que Linda Howard ne cache rien des détails horribles que la méth provoque sur ceux qui la "consomment" à l'excès, notamment les corps squelettiques et les dents pourries. Le fait aussi que les drogués ne ressentent plus la douleur, ce qui va nous mener à des scènes ahurissantes et hyper stressantes,  notamment avec la terrifiante Niki qui arrivent à survivre et va revenir se venger après sa chute en voiture dans le ravin.....Bon, à ce niveau-là, c'était peut-être un petit peu trop much comme dans les films d'horreur où le méchant n'arrive pas à mourir mais bon je comprends que l'auteure ait voulu faire durer le plaisir du suspense au maximum !

"La vue de ses dents abîmées fit frissonner Lolly, mais brusquement, un déclic se produisit dans sa tête, et le souvenir de quelque chose qu'elle avait lu ou entendu lui revint. Elle comprit à quoi ces deux-là étaient probablement shootés: La métamphétamine. Crystal meth. Ice. Aussi cristalline et blanche que la glace, et tout aussi mortelle".

"-Je vais te faire payer ça ! hurla Niki dans la nuit, comme si Lorelei était restée dans les parages à l'écouter. Les traits déformés par la rage, ses yeux creux flamboyants, elle se tourna vers Darwin. 
-Quand on aura trouvé Lorelei et buté le salopard qui est avec elle, je te la laisserai. Ça lui apprendra, à cette salope, à se foutre de moi! Voilà qui était intéressant, et qui remonta le moral de Darwin, qui retrouva son enthousiasme. 
-Vraiment? 
-Pourvu que tu me laisses regarder et que tu lui en fasses baver, pourquoi pas? Ça lui apprendra à m'entuber, ajouta-t-elle dans un souffle. D'accord, ça valait peut-être le coup de sortir par ce temps, alors. Lorelei ... Les femmes comme elle regardaient de haut des types comme lui. Ce serait sympa d'avoir une fille comme ça faire ce qu'il voulait, de la traiter à sa guise. Ouais, ce serait super. Peut-être même qu'il la garderait. Il pourrait se débarrasser de Niki et former Lorelei à sa botte. Une ou deux doses de meth et elle se traînerait à ses pieds pour en avoir davantage, prête à faire n'importe quoi pourvu qu'il la fournisse".

4#-La scène de sexe dans la douche : Ouh la la ! Au niveau sensualité, Linda Howard nous a déjà habitués à des scènes de ce genre dans ses autres romans mais je dois dire que celle présente dans Le voile de glace est particulièrement réussie. Il n'y en a qu'une seule présente dans le livre mais elle vaut son pesant d'or ! Sacré Gabriel !

Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre :
Le nombre de pages : C'est la seule chose que je reproche à ce livre, le fait qu'il fait seulement la moitié des romans habituels de l'auteure....Bon après, ce n'est pas non plus un défaut en soi ! Mais il faut quand même le savoir, quand on achète ce livre, qu'il est moins long que les autres romans de Linda Howard....

Pour conclure, j'ai frémi, j'ai sursauté, j'ai tremblé mais j'ai aussi souri et gloussé en lisant Le voile de glace. Cette histoire me rappelle, de par son thème principal, à "Black Ice" de Becca Fitzpatrick que j'avais particulièrement apprécié. Et je dois dire que j'ai aussi pensé à la série culte "Breaking Bad" plus d'une fois par certains éléments présents dans ce livre (plus précisément à certains personnages de la saison 2...). Au niveau suspense, c'était super même si Linda Howard a cédé aux clichés peut-être un peu trop facile des "méchants qui n'arrivent pas à crever".....Quant à la romance, et bien, le couple que forment Lolly et Gabriel est touchant, romantique et ultra sensuel ! Linda Howard m'a habituée aux détails "concrets" des situations qu'elle décrit dans ses livres. C'est le cas encore une fois dans Le voile de glace, notamment vis à vis du froid et de la tempête qui fait rage....Le voile de glace n'est pas forcément le roman que je recommanderais de lire en premier si vous ne connaissez pas cette auteure mais très sincèrement, cette petite histoire pleine de suspense et de tension (mais aussi de romance) m'a fait passer un agréable moment de lecture et c'est tout ce que je lui demandais donc, je suis ravie ! 

Ma note : 17/20

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi : 

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire