mercredi 21 octobre 2015

CHARLEY DAVIDSON - Tome 7 : Sept tombes et pas de corps

Darynda Jones
Les éditions Milady (2015)
Sortie originale 2014
475 pages

Synopsis :
Douze chiens de l'enfer se sont échappés. Leur but : tuer Charley Davidson, faucheuse hors du commun et détective privée à ses heures, et rapporter son cadavre à Satan. Mais la jeune femme a d'autres problèmes, comme son père disparu alors qu'il menait une enquête des plus étranges. Ou encore une ex-meilleure amie qui la hante nuit et jour, une épidémie de suicides qui laisse les autorités perplexe et un fiancé sexy à mourir qui s'est attiré les faveurs d'une célébrité locale... Le moins qu'on puisse dire c'est que Charley ne passe pas la meilleure semaine de sa vie.

"J'avais appris un truc en grandissant : les gens n'étaient jamais, jamais, jamais cent pour cent honnêtes au sujet de leurs sentiments. Jamais".

Aaaah Charley Davidson ! Pour paraphraser la Compagnie Créole, quand nous commençons à mettre le nez dans son histoire, c'est vraiment "bon pour le moral" ! Il se passe bien sûr des choses dramatiques dans ce livre, puisque notre faucheuse facétieuse (facile à écrire, moins facile à dire à haute voix, essayez donc !) a tout de même la fonction de détective privée et résout souvent des affaires de crimes et en plus de ça, elle côtoie énormément de morts puisqu'elle a la fonction surnaturelle de les "faire passer de l'autre côté".

Le tome 6 nous avait laissé sur une énorme révélation - allez, je l'évoque ici, après tout, si vous lisez cette chronique vous vous doutez que je ne peux pas rester sur la situation du tome 1 et que je suis obligée d'évoquer tous les changements parvenus dans la vie de Charley au fur et à mesure des tomes.....Et pour le coup, l'annonce de sa grossesse à la fin du tome 6 m'avait laissée carrément "sur le cul".


Evidemment dans ce nouveau tome, Charley en est à son début de grossesse, vraiment le tout début ! Mais ses pouvoirs surnaturels lui font ressentir la vie qui pousse au fond de son ventre, et qu'en plus, ce sera une fille, comme il l'a été annoncé dans les prophéties (grosse pression sur le dos de cette enfant du coup, car elle est censée vaincre un jour Satan, qui n'est autre que son papy vu que le beau Reyes, son papa est le fils du prince des enfer....). 

Du coup, papy n'est pas du tout ravi et il a envoyé (est-ce lui qui l'a fait, mystère, en fait !) les chiens de l'enfer qui sont des créatures énormes et belliqueuses (et quasiment indestructibles) qui vont mettre les nerfs à Reyes car il va tout faire pour essayer de protéger Charley en lui évitant de s'éloigner de lui mais vous connaissez la donzelle ! Elle n'est pas du genre à rester sagement dans son appartement, surtout qu'elle a les nerfs en pelote, la pauvre, car elle a diamétralement réduit sa consommation de café (pas bon pour le bébé, comme chacun sait) et vu que notre jolie Charley en consommait en quantité astronomique, c'est trop drôle de la voir "en manque".....Enfin jusqu'à ce qu'elle trouve un dérivatif - qui était pourtant évident - mais dont Charley avait énormément d'a priori négatifs avant finalement de goûter et d'avoir une révélation ! ouf ! Un problème (de taille) résolu !

"-Tu ne pourrais pas t'échapper même si tu en avais envie. 
Il ne venait pas de me lancer ce défi.
-Et, au cas où tu l'aurais oublié, on a douze chiens de l'enfer en colère qui nous collent au cul.
Je me penchais derrière lui pour étudier le cul susmentionné.
-Je les comprends. Si j'étais un chien de l'enfer, j'en aurais aussi après ton cul".

Quant aux enquêtes policières dont Charley va être confrontée, nous en retrouvons plusieurs avec lesquelles la jeune femme va être secondée par ses différents alliés, que ce soit l'agent Carson, notre "Scully" du FBI ou encore son oncle Bob (et évidemment Cookie), sans oublier ses alliés surnaturels comme Reyes (of course) mais aussi Osh, le Daeva, qui prend une grande place dans ce volume.....

Ce que j'ai aimé dans ce livre :
1#-Pépin : ce petit mot tout simple est le surnom que Charley donne à sa petite fille qui a certainement cette taille dans son ventre au moment où se passe le récit (j'ai hâte de lire le prochain tome quand Charley sera grosse comme une baleine, cela dit !).

2#-L'humour omni-présent : c'est récurrent et c'est même la marque de fabrique de cette saga, c'est bien évident l'auto-dérision, les vannes et l'humour inébranlable de Charley, quelle que soit la situation. C'est vraiment du bonheur ! Si vous avez le moral en berne, lisez Charley Davidson !

"Le FBI avait enfin ouvert les yeux et mis Charley Davidson sur le coup afin de traduire le coupable en justice. Parce que c'était ce que faisait Charley. Elle traduisait les coupables en justice. Elle traduisait les coupables en justice. Elle récupérait également les chiens perdus, prenait les époux infidèles en flag et retrouvait parfois des fugitifs. Et il lui arrivait rarement de parler d'elle à la troisième personne". 


3#-Le scénario en béton : Darynda Jones, l'auteure américaine, a vraiment un talent fou ! Elle arrive à concilier humour, suspens et fantastique, sans oublier la romance.....Comment fait-elle ? Charley a tellement évolué depuis le 1er tome et nous en savons de plus en plus sur sa vraie nature et surtout sur les pouvoirs qu'elle est censée avoir et qu'elle découvre au fur et à mesure. J'ai également adoré le petit aperçu du Paradis avec les anges guerriers.....Cela n'a duré que quelques lignes dans le livre mais cela augure de nouvelles possibilités de scénario ! Car après tout, si Charley a réussi à se faire pote avec un certain nombre de démons, pourquoi ne le ferait-elle pas avec les êtres célestes ? J'imagine bien que Darynda Jones ne les a pas fait apparaître brièvement pour rien, non ?......

4#-Jessica, l'ex-meilleure amie de Charley : J'ai adoré les passages où elle apparaissait ! Maintenant que celle-ci est morte (dans le tome précédent, peut-être un peu à cause de Charley, c'est vrai....), nous la voyons sous un autre jour. Jessica réalise enfin que Charley est bien la faucheuse, mais pas que, notamment quand son petit neveu se trouve dans une situation dramatique et que Jessica demande à Charley de l'aider. Notre jolie brune se confie également sur la douleur qu'elle a ressenti à l'époque où Jessica lui a tourné le dos quand elle lui avait confié "voir le morts et les aider". Evidemment, c'est toujours sur un ton léger et auto-dérisoire mais on se rend compte tout de même que Charley a beaucoup souffert de ce rejet......Nous avons aussi le plaisir de lire l'évocation très émouvante de la première meilleure amie de Charley, quand elle n'était qu'une petite fille......

"Jessica n'avait pas été une personne très sympathique. Il devait y avoir une partie spéciale et moins volcanique séparée du reste de l'enfer pour les personnes qui n'étaient pas totalement mauvaises, juste un peu vindicatives. Ils pourraient l'appeler l'aile des drama queens. Ca aurait un succès fou. Tout en écoutant Jessica fulminer parce qu'elle serait vieille fille pour l'éternité - les gens disaient encore ce genre de trucs ?".

"Cette scène me rappela mon enfance. Bien avant que je ne rencontre Jessica, j'avais une meilleure amie comme ça. Elle s'appelait Ramona. Sa peau avait la couleur du café noir et elle coiffait ses cheveux crépus en deux tresses qui commençaient derrière ses oreilles et s'arrêtait juste au-dessus de ses épaules. Elle se dressaient souvent sur les côtés, et c'était un de mes souvenirs préférés. Je pensait que le soleil ne brillait que pour elle. Son rire réchauffait jusqu'aux parties les plus profondes de mon âme. Elle avait été renversée par une voiture en venant chez moi à vélo quand on avait sept ans, mais on avait continué à jouer pendant des année après ça, jusqu'à ce qu'elle se dise que ça irait pour moi et qu'elle pouvait s'en aller. Lorsqu'elle m'avait traversée, j'avais vu la réelle signification de l'amour, et je ne l'avais jamais oubliée. Ce n'était qu'en rencontrant ma meilleure amie actuelle, Cookie Kowalski, que je m'étais rendu compte que ce genre d'amour pouvait exister plus d'une fois au cours d'une vie".

5#-La fin du livre : comme à chaque fin de tome, c'est classique, nous assistons à une grande révélation......Je vous laisse le suspens mais il se passe deux évènements très très très importants à la fin de ce livre qui auront un impact dans la vie de Charley, ça, c'est sûr et certain !!!

Pour conclure, c'est encore un coup de coeur pour cette saga culte qu'est Charley Davidson. C'est tellement drôle, tellement passionnant, tellement imaginatif, tellement....Tout ! Et Reyes est la cerise sur le gâteau dans cette histoire haute en couleur ! Je me demande comment fait Darynda Jones pour rester toujours au top, pour inventer toutes ces choses, notamment au niveau de l'humour car il faut les trouver toutes les répliques que nous sort notre belle faucheuse ! En tout cas, j'ai hâte de lire le prochain tome et de voir enfin Charley maman ! Et quel va être le vrai nom de la petite Pépin ? Suspens ! Aaargh, vite la suite !





Ma note : 18,50/20

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez peut-être aussi :

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire